Détox d’automne : comment détoxifier son foie ?

septembre 10, 2018 |  écrit par  |  Aromathérapie, Non classé


Résultat de recherche d'images pour "Détoxication"

Résultat de recherche d'images pour "free autumn"

 

Pour prolonger les bienfaits acquis pendant l’été et se préparer à l’hiver, pour faire une transition entre ces deux saisons que tout oppose, une détoxification d’automne s’impose. Cette cure aidera votre organisme à être plus résistant aux virus, bactéries et autres agents patho­gènes.

Les excès alimentaires, les conservateurs présents dans l’alimentation, l’intoxication médicamenteuse, la pollution, le stress entraînent plus de toxines que nos émonctoires peuvent éliminer et cette accumulation perturbe progressivement les fonctions physiologiques. Boutons, eczémas, rhumes, sinusites, problèmes intestinaux… traduiraient la surcharge qui gêne notre organisme à se débarrasser des déchets qui l’encombrent. D’où l’intérêt de favoriser l’élimination digestive par une cure pouvant aller jusqu’à 20 jours afin que tout rentre dans l’ordre.  La détoxification influe sur l’état de santé globale et permet d’améliorer son bien-être.

Détoxifier c’est quoi ?

Résultat de recherche d'images pour "detoxifier le foie"

 

Notre organisme est doté d’organes spécialisés dans le rejet des déchets, ce sont les émonctoires : poumons, reins, intestins, peau et foie qui est le plus important.

Le foie est chargé de filtrer notre sang : il trie les globules rouges, élimine les déchets et nous aide à digérer les graisses. Le foie est également chargé de capturer les toxines qui se retrouvent dans notre corps quand on mange, fume ou que l’on prend des médicaments.

Avant de mener une détox du foie, on commence par (re)prendre de bonnes habitudes alimentaires : on réintroduit les fruits et les légumes et on réduit la viande pour chasser les toxines. On évite l’alcool et on boit beaucoup d‘eau et de tisanes, thé vert en particulier. On consomme à volonté soupe, potage ou velouté. On veille à éliminer les graisses (les mauvaises) mais en conservant les bonnes : oméga 3 (saumon, sardines, noix, thon, huiles végétales)

 

Détoxifier son foie avec les plantes : 

Résultat de recherche d'images pour "traditional medicine ghana"

Pamplemousse, endive, artichaut, angélique, tisanes de romarin ainsi que certains champignons comme le Reishi*…  sont recommandés pour détoxifier le foie. L’amertume est généralement la signature des plantes favorables au drainage des toxines.

*Le Reishi protège le foie et améliore les fonctions hépatiques. Il contribue à régulariser les taux de sucre et de triglycérides dans le sang. Il aide le foie à éliminer les substances toxiques.

REISHI - GANODERMA - Irelia - infinie Santé

www.infiniesante.com reishi-ganoderma-irelia

 

Certaines plantes sont dites  »maîtresses » du foie :

 

 

Infinie-santé vous propose :

HEPATO-DETOX - BIO-Vega - Foie et vésicule

 

gélules

Contenance : 90 GÉLULES

Traitement : 3 semaines en attaque et 6 semaines en entretien

logos-bio-vega

Les capsules HEPATO-DETOX de BIO-Vega ont été formulées en combinant quatre plantes (l’artichaut, le boldo, le pissenlit et le chardon-Marie) afin d’obtenir une efficacité optimale. Associant ces quatre plantes aux vertus reconnues, elles permettent de favoriser la santé du foie. Il est conseillé de prendre les capsules au moment du repas, pour une durée minimale de trois semaines afin d’observer les effets bénéfiques.

Plus d’informations sur

www.infinisanté.com


Je vous souhaite une bonne DETOX d’automne pour débarrasser votre organisme des toxines accumulées et relancer votre métabolisme afin de stimuler l’efficacité de votre foie pour une immunité renforcer, plus de vitalité, de bonne humeur, un teint éclatant et des cheveux et des ongles renforcés !

 

Résultat de recherche d'images pour "précautions d'emploi"

Ces informations ne peuvent en aucun cas remplacer un avis pharmaceutique ou médical, ce dernier permettant de poser un diagnostic sur une pathologie donnée et d’en apprécier la gravité ou/ et l’urgence si il y a lieu. Tout traitement médicamenteux en place ne doit en aucun cas être modifié ou arrêté sans un avis médical.

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire