Dormir dans un hamac, facteur de bien-être ?

février 13, 2018 |  écrit par  |  Non classé

hamac

Dormir dans un hamac n’est pas réservé qu’aux hippies et aux rentiers qui sirotent une noix de coco sur la plage.

La popularité de ce mode de literie augmente, à la fois comme lit d’appoint mais aussi comme couchage principal. Un choix rendu possible par les supports d’intérieur, permettant de disposer un hamac sans devoir l’accrocher entre deux arbres ni percer de trous dans les murs.

Vous vous demandez sans doute si dormir dans un hamac est meilleur que dormir dans un lit, si les hamacs font-ils du bien au dos, si on y dort mieux que dans un lit, s’il permet vraiment de réarranger les organes internes ?

Faisons le point dans cet article !

Un hamac pour lutter contre les insomnies

Que feriez-vous si vous n’arriviez pas à dormir ?

Si vous lisez ce blog, bien avant d’envisager les médicaments, vous auriez tendance à lire, respirer profondément, prendre une tisane, méditer…. Évidement, c’est tout à votre honneur.

Mais auriez-vous l’envie de tester le hamac ?

Une étude publiée dans la revue Current biology traite spécifiquement des effets du bercement sur l’endormissement. Elle relate notamment une expérience menée auprès de 12 volontaires de 22 à 38 ans, sans trouble du sommeil. Cette étude a constaté que tous les sujets arrivaient plus rapidement à s’endormir pour une sieste dans un hamac que dans un lit traditionnel.

Certes, l’échantillon est trop petit pour assurer une représentativité, mais cela peut inciter à tester… et l’important est de savoir si cela marche pour vous !

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vous arrivez à vous endormir si facilement dans un train ?

Pourquoi les bébés s’endorment plus facilement lorsqu’on les berce ? Vous avez déjà un début de réponse 🙂

Un hamac contre le mal de dos ?

D’après les partisans du hamac, le lit n’est pas ce qu’il y a de mieux pour protéger le dos. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les vendeurs de matelas insistent tant sur le respect de la colonne vertébrale : un matelas ne met pas le dos dans une position naturelle, et ils essayent tant bien que mal de compenser tout en conservant des propriétés de souplesse et de fermeté.

Une tâche bien plus facile par le hamac, qui s’adapte naturellement à la courbure de la colonne vertébrale.

Un hamac pour flotter et se laisser aller

Un hamac c’est aussi profiter de la sensation de flotter. Une sensation rare dans le monde moderne : se laisser porter. Être passif. Et si relaxante. Une sensation cette fois psychologique, mais qui a des effets certains sur le moral, le physique, la mémoire, le bonheur…

En se refermant sur soi comme un cocon (ou le ventre de sa mère, disent certain), le hamac forme une bulle protectrice dans laquelle on se sent isolé du monde, dans son intimité, ce qui contribue bien plus à la relaxation qu’un lit qui nous expose au public.

De potentiels bienfaits santé supplémentaires, mais non prouvés

Enfin, les partisans du hamac apportent d’autres arguments : dormir dans un hamac améliorerait la posture, renforcerait les abdominaux, soulagerait la pression sur les organes internes… Ces allégations sont peut-être sincères et liées au ressenti, mais aucune étude scientifique ne les a pour l’instant démontrées.

Comment bien choisir son hamac

Pour bien dormir en hamac, il faut d’abord avoir le bon modèle de hamac.

Bien choisir son hamac pourrait faire l’objet d’un message spécifique, pour l’instant vous pouvez aussi vous reporter au guide publié par Hannibal Frugal : http://hannibalfrugal.com/comment-choisir-hamac/

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a deux grandes familles de hamac.

Les hamacs à barre, qui se présentent sous forme d’un filet tendu entre deux barres horizontales. Ce modèle est peu confortable. Au moindre retournement, vous risquez de chuter : à éviter !

Et les hamacs toile, qui sont les meilleurs pour dormir. Ils vous enveloppent lorsque vous entrez dedans, et vous vous sentez comme dans un cocon !


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire