Le kaki : fruit délicieux du plaqueminier.

novembre 20, 2013 |  écrit par  |  Mieux connaître les plantes, Non classé

 »Passant, aime et connait les végétaux car il en existe un pour chaque maladie.

Pénètre leur secret, ils guériront tes maux.

Et leur emploi suivi prolongera ta vie. »

(L’Ecclésiaste)

Ce matin au cours de ma petite promenade quotidienne, j’ai découvert dans un jardin un magnifique plaqueminier arborant ses kakis mûrissants alors je n’ai pas résisté à la tentation de le photographier pour vous le présenter !

DSC09634

Le kaki, appelé aussi figue-caque, est le fruit du plaqueminier mais si vous voulez paraitre plus savant appelez-le  »Dispyros’ !

DSC09635 On ne compte pas moins de quatre cents espèces et 800 variétés de cet arbre. On le trouve en Europe au XIIème siècle mais dans sa version fruitière il n’est arrivé du Japon en France qu’au XVIIIème siècle. Cette arbre qui a l’allure d’un grand pommier, pousse dans tous les pays chauds et perd ses feuilles avant que les fruits ne soient mûrs. Du genre de l’ébénier, son bois noir et lourd sert notamment à fabriquer les têtes des clubs de golf.  C’est d’octobre à décembre que sa production est florissante en France, c’est pourquoi, vous avez du remarquer, en ce moment,  sa présence fort lumineuse sur les étals et ne pensez-vous pas que s’il n’était pas orange, ce fruit rappellerait tout à fait une tomate ? En effet, de par sa taille et sa forme, sa peau fine, lisse et brillante on pourrait le confondre mais il se distingue par ses quatre larges sépales qui restent attachées à sa base.

Achat et consommation :

ripe persimmons

Exotique, un peu élitiste, le kaki que l’on peut consommer tout l’hiver est un fruit qui gagne à être mieux connu : sa peau rouge orangé cache une chair tendre et très sucrée lorsqu’il est bien mûre. On distingue 2 variétés dont l’aspect extérieur est tout à fait identique : les fruits font de 7 à 8 cm de diamètre et sont de couleur jaune-rouge :

– l’une astringente (le fuyu par exemple) qu’il faut choisir bien mûre dont la chair ne peut être consommée que molle et dont la texture est comme gluante en bouche
– l’autre non astringente, ( kaki sharon) a la chair ferme et croquante. Sa saveur plus douce est légèrement sucrée et vanillée. Il faut choisir les fruits exempts de tâches brunes.

IL convient de peler ces fruits dont la peau est indigeste. Il faut se dépêcher de consommer les non astringents qui ne se gardent que deux jours au réfrigérateur. Quant aux astringents qui se mangent fermes comme des pommes peuvent se conserver une semaine dans le bas du frigo.

Le kaki est excellent en compote et confiture.

Forme et santé :

Kaki coupé

– Riche en carotène, le kaki protège nos cellules de l’oxydation et donc du vieillissement. Avec ses fibres  et ses sucres, ce sont les 3 composants les plus caractéristiques de ce fruit.

– Ce fruit est légèrement laxatif et fournit un apport certain en vitamine C ainsi que de nombreux minéraux dont du potassium.

– Il renfermerait aussi des pigments susceptibles de nous protéger des complications cardiovasculaires et de certains cancers.

 

Mousse aux kakis :

Mousse au kaki

– Évidez la pulpe de 4 kakis très mous et enlevez les graines.

– Ajoutez le jus d’un citron et un peu de crème fraiche et du sucre .

– Mixez le tout et ajoutez 2 blancs d’œuf battus en neige bien ferme.

– Mettez dans des coupes et décorez avec quelques tranches fines d’un kaki ferme.

Et vous, aimez-vous le kaki ?

persimmonkaki en panier

Avez-vous de bonnes recettes à nous soumettre ?

 

 

 

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

2 commentaires


  1. Merci Chantal pour ce bel article de saison.

Ecrire un commentaire