L’huile de CBD, le bien-être par les plantes ?

juin 11, 2017 |  écrit par  |  Mieux connaître les plantes
L’huile de CBD, le bien-être par les plantes ?

On en parle de plus en plus. A la TV, dans la presse écrite, sur Internet : le CBD a la côte. En plus d’être autorisé sur le marché français, on prête toutes sortes de vertus à ce complément alimentaire qui défraie la chronique. Focus sur un produit qui pourrait bien améliorer le bien-être de nombreuses personnes.

Qu’est-ce que le CBD ?

Issu de la plante de cannabis, le CBD (pour cannabidiol) est une molécule extraite des fleurs de marijuana, ou plus fréquemment de chanvre industriel, tout au moins dans les pays Européens qui l’ont autorisée. Cousine du THC (tétrahydrocannabinol), elle est vendue comme complément alimentaire, en gélules, en huile, en pommade, en liquide pour cigarette électronique et en tisanes. Elle est légale, tant que la concentration de THC est inférieure à 0.2%. On peut en acheter librement en France, et de plus en plus de boutiques se sont lancées sur ce marché. L’huile de CBD est un complément alimentaire, à laquelle les consommateurs prêtent des vertus comme la réduction de l’angoisse, le soulagement des maux dorsaux légers, voire même des effets bénéfiques dans les symptômes d’atteintes comme la fibromyalgie. Les producteurs de CBD sont d’ailleurs très clairs là-dessus : cette molécule n’est pas un médicament, et il suffit de consulter les nombreux sites et avis sur Internet pour se forger une idée sur la question. En Europe, le CBD est autorisé dans une majorité de pays, dès lors que la concentration en THC ne dépasse pas un certain seuil. De nombreux laboratoires, en Suisse, en Allemagne et aux Pays-Bas, se sont développés autour du cannabidiol, et respectent les normes en vigueur. On peut en commander sur Internet, et même dans les boutiques locales. Même les vendeurs de liquide pour cigarettes électroniques se sont mis à cette nouvelle mode, parfois sous l’appellation trompeuse de « cannabis légal ». C’est un terme abusif, car même si le CBD est issu de la même famille que le THC (la molécule psychoactive du cannabis), les effets n’ont aucun rapport.

Les effets du CBD

Contrairement au THC, le CBD ne procure pas d’effet euphorisant. C’est sans doute pour cette raison qu’elle est autorisée, car il n’y a pas d’intérêt récréatif à en consommer. Néanmoins, de nombreux organismes sérieux, comme la US Food and Drug Administration aux Etats-Unis, ont publié des études qui mettent en avant le potentiel thérapeutique du CBD. De l’anxiété à l’endométriose, en passant par l’arrêt du tabac, le CBD se révèle être un complément alimentaire qui soulagerait de nombreux maux, et offre de nouvelles perspectives aux personnes en souffrance. Encore une fois, contrairement au cannabis, n’imaginez pas sortir la guitare sur un air de Bob Marley : le CBD n’est qu’un complément alimentaire relaxant, un « plus » naturel à un traitement plus conventionnel et surtout à un avis médical. Il n’altère pas la conscience, contrairement au cannabis. De plus, même si l’horizon médicinal de ce produit s’annonce encourageant, il ne doit surtout pas se substituer aux préconisations de votre médecin ou pharmacien. Ce n’est pas un médicament, et cela doit être pris en considération !
Parmi les effets les plus fréquemment évoqués, les utilisateurs parlent de « détente », de soulagement des douleurs musculaires, et surtout d’un esprit apaisé. Beaucoup de personnes ayant utilisé le CBD ont aussi fait état de nuits plus douces retrouvées, sans pour autant avoir de réveil difficile. D’autres ont fait état de douleurs lombaires très estompées, ou encore de la fameuse « angoisse du coucher » réduite à néant. De plus, certains produits cosmétiques basés sur le CBD commencent à sortir sur le marché, et promettent des effets très visibles sur les peaux à problèmes. Affaire à suivre !

Comment consommer l’huile de CBD ?

De tous les produits issus du CBD, l’huile semble être la plus pratique à consommer. Suivez bien les recommandations sur l’étiquette : une « dose » normale équivaut à environ 15mg, ce qui correspond à 5 gouttes d’huile de CBD chez la plupart des fabricants européens. Avec une pipette, vous les placez sous la langue… et attendez 1 minute avant d’avaler. Le goût est un peu particulier, très végétal. Ne soyez pas surpris ! C’est pour cela que les producteurs ont créé de nouvelles gammes : huile de CBD coco, gélules, etc. On peut tout à fait envisager de la mélanger à d’autres aliments, histoire d’estomper la saveur de l’huile de CBD.
Il n’y, à ce jour, aucune recommandation quant à un risque de surdosage. Certaines études ont prouvé que, même avec une consommation de 1500mg, le CBD restait inoffensif. Attention toutefois à y aller avec parcimonie. Aussi, nous vous conseillons de faire un test avec un faible dosage (ex : 5mg), avant d’envisager de l’augmenter. La plupart des fabricants font état d’effets ressentis réellement après 3 à 4 semaines d’utilisation. A voir, et à adapter selon votre propre ressenti !

Y a-t-il un risque de dépendance ?

En 2017, un rapport préliminaire de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a déclaré : « aucun problème de santé publique (…) n’a été associé à l’utilisation de CBD pur ». Aucun état, non plus, d’un potentiel de dépendance ou d’abus. Par contre, l’organisation a souligné les effets secondaires du CBD, comme les nausées, les vomissements, les diarrhées ou les ballonnements. De plus, elle a fait état des interactions médicamenteuses entre le CBD et d’autres médicaments courants, qui pourraient entrainer une toxicité ou des effets secondaires graves. Dans le doute, et en attente de nouvelles études, nous vous conseillons de ne pas consommer de CBD en même temps qu’un traitement médicamenteux.

Conclusion

L’huile de CBD est un formidable produit pour soulager de nombreux maux. C’est un produit naturel, un excellent complément alimentaire aux vertus nombreuses. On peut en consommer pour faire une cure, développer son appétit, retrouver un sommeil plus profond, traverser plus sereinement des moments d’angoisse ou soulager des petits maux du quotidien. Il y a fort à parier que l’offre commerciale se développera progressivement, et que l’on découvrira au fur et à mesure des études, d’autres possibilités offertes par le CBD. A vous de vous forger votre propre opinion, et il reste peut-être une place dans votre armoire, aux côtés de toutes vos huiles bien-être !


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire