Le MUMIYO : un complément alimentaire aux effets antioxydant et rajeunissant !

septembre 6, 2017 |  écrit par  |  Non classé

 

Pollution, tabac, alimentation déséquilibrée, stress chronique… toute l’année, le corps doit affronter de nombreuses agressions aussi pour y faire face, le mumiyo peut vous aider à faire le plein d’antioxydants indispensables pour lutter contre le stress oxydatif, responsable du vieillissement.

 

Sur les sommets de l’Himalaya, à plus de 2000 mètres d’altitude, il n’est pas rare de voir, à la saison chaude, les grands singes blancs de cette région mâcher le mumiyo, substance noire, appelée Shilajit (ou schilajit pour les anglo-saxons). Ici, on prétend que cette sorte de goudron, qui suinte des rochers sous l’effet de la chaleur, donne aux singes blancs longévité et force. Cette matière étrange est utilisée depuis des milliers d’années dans la médecine Ayurvédique pour ses propriétés énergisantes, détoxifiantes et revitalisantes.

 

Le MUMIYO est utilisé depuis plus de 3 000 ans en Inde :

 

Matière étrange, le mumiyo est utilisé depuis des milliers d’années dans la médecine Ayurvédique pour ses propriétés énergisantes, détoxifiantes et revitalisantes. Dans le Charaka Samhita (l’un des premiers textes Ayurvédique), le shilajit est classé comme une herbe, une simple, qui « soigne tout ». Elle appartient à la famille des herbes « rasayana », régulatrices d’immunité, tonifiantes et antistress. La médecine traditionnelle Indienne donne au shilajit le nom de « yoga vahi », pour ses vertus à améliorer et amplifier les effets d’autres plantes.

 

MUMIYO : végétal ou minéral ?

 

En sanskrit, le mot Shila signifie roc et c’est bien de la roche que provient cette poudre qui est une substance fortement minérale puisqu’elle renferme près de 85 minéraux. Le shilajit est en fait composé d’humus, un résidu de décomposition végétale, de matières organiques et minérales, qui a été emprisonné dans la roche pendant des milliers d’années, à l’abri de toutes les pollutions. Lorsque la saison chaude arrive, des phénomènes thermiques internes exercent des pressions sous terre et l’humus suinte de la roche. Il ressemble à du bitume mou qui est alors récolté, purifié et transformé en poudre. On trouve le shilajit principalement dans l’Himalaya (Tibet, Bhutan), mais aussi en Mongolie, en Russie, en Chine et en Inde.

Les minéraux ionisés du MUMIYO

plus facilement assimilables :

Le mumiyo qui contient des acides aminés, des vitamines et des dizaines de minéraux sous forme ionique peut donc être considéré comme un super-aliment. Les minéraux qu’il contient sont ionisés et donc plus facilement transportés et absorbés dans le système digestif parce qu’ils sont « chargés » ioniquement et demandent moins d’énergie pour être utilisés et éliminés par l’organisme.

 

Les constituants rares du MUMIYO :

Les deux constituants les plus intéressants du shilajit sont l’acide fulvique et l’acide humique (regroupés en général sous le terme « acides humiques »). Ces deux composants n’ont rien d’exceptionnel puisqu’ils sont simplement issus de la lente décomposition de la biomasse pendant des milliers d’années. Hélas, la production agricole a usé et abusé de ces trésors et nos terres agricoles (en particulier celles qui ont subit les méfaits d’une exploitation intensive) n’en contiennent, hélas, presque plus. Parmi leurs multiples vertus, on note l’augmentation de la longévité, l’amélioration de la mémoire et des capacités cognitives, la diminution du stress ou encore le soulagement des troubles digestifs entre autres.

 

Le MUMIYO indispensable pour votre mémoire !

 

 Les recherches récentes s’intéressent à l’action nootropique du shilajit, c’est-à-dire son potentiel d’améliorer la mémoire, les capacités cognitives et de moduler les fonctions cérébrales, sans effets secondaires nocifs. Les résultats des recherches démontrent que le shilajit augmente la capacité des récepteurs à acétylcholine de type muscarinique, ce qui explique ses effets sur la mémoire.

La médecine traditionnelle ayurvédique emploie le shilajit pour les problèmes cérébraux, notamment l’amnésie des personnes âgées. De plus, l’acide fulvique que le shilajit contient bloque l’agrégation tau, ce qui ouvre des possibilités de recherche relative à la maladie d’Alzheimer.

Le shilajit facilite la mémorisation de l’apprentissage acquis. Il a davantage d’effet sur l’apprentissage et la mémoire après l’induction de déficits de mémorisation par une sous-alimentation ou un appauvrissement de l’environnement. Le shilajit est utilisé par la médecine ayurvédique pour atténuer des déficits du fonctionnement cérébral, incluant l’amnésie chez des patients en gériatrie.
Dans un article publié en 2012 par l’ « International Journal of Alzheimer disease », des recherches prometteuses ont indiqué que l’acide fulvique pourrait aider à bloquer certaines accumulations de protéines, comme les agrégats de beta-amyloid, qui sont des facteurs clés des maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer. (sources :www.ayurvedarevolution.com)

 

Les laboratoires Evalar vous proposent leur nouveauté « Capital jeunesse » dédié aux femmes

Evalar est le premier laboratoire pharmaceutique à commercialiser le MUMIYO dans un complément alimentaire dédié aux femmes : Il est fabriqué selon les plus hauts standards de l’industrie pharmaceutique pour booster votre capital jeunesse. Ses propriétés :

-Antioxydant et rajeunissant.

-Il participe au bon fonctionnement des fonctions cognitives.

-Il maintient une ossature forte et une bonne santé articulaire.

-Il permet le bon fonctionnement du système immunitaire.

 

GOLDEN MUMIYO est disponible en boite de 20 comprimés

sur www.evalar.fr


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire