Soleil : bienfaits et méfaits !

juillet 31, 2014 |  écrit par  |  Dossiers, Non classé

  »Je t’adore, Soleil,

Tu mets dans l’air des roses,

Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson,

Tu prends un arbre obscur et tu l’apothéoses !

O, Soleil sans toi qui les choses

Ne seraient ce qu’elles sont »

Edmond Rostand

Sunshine sky

Le  soleil est une étoile dont les rayons arrivent sur la terre en traversant la couche d’ozone (située à 25 kms d’altitude dans la stratosphère). Cette couche d’ozone est un écran important pour notre survie car il nous protège efficacement contre les radiations solaires les plus nocives sans quoi nous serions brûlés. Aussi, nous ne le répèterons jamais assez : protégeons notre planète malmenée par la pollution et l’industrialisation massive afin de préserver ce bouclier protecteur ! L’énergie qui arrive sur la terre est constituée d’infrarouges (chaleur), de lumière (source de vie) et de rayons ultraviolets (responsables du bronzage, synthétiseurs de la vitamine D et à doses importantes, responsables des cancers cutanés).

Bons pour le moral, indispensables pour la synthèse de la vitamine D… les bienfaits du soleil sont certains mais toute médaille à bien entendu son revers : les expositions prolongées sur la plage, pendant des heures, des adeptes de la  »toast-attitude » accélèrent le vieillissement cutané et peuvent provoquer des cancers de la peau.

 Alors méfions-nous de cet ami radieux qui ne nous veut pas que du bien !

En effet, surtout passé la quarantaine, il faut éviter le soleil pour ne pas avoir, au fil des ans, l’air d’un vieux pruneau tout ratatiné qu’aucun soin ne pourra rattrapé ! C’est pourquoi, dès l’âge de 30 ans, voire même encore plus tôt, il est indispensable d’appliquer sur le visage, été comme hiver, une crème de jour avec une protection anti UV et durant l’été, bien entendu, il faut enduire sa peau d’un écran total SFP 50 et s’exposer le moins possible .

Mais… nous avons doncbesoin de soleil pour assimiler la vitamine D (calciférol) contenu à plus faible dose dans les aliments ( huile de foie de morue, chair des poissons gras, jaune d’œuf …). Cette vitamine est connue pour sa participation à la prévention de certains cancers, du diabète de type 1, de certaines maladies auto-immunes, de l’ostéoporose, de troubles cardio-vasculaires. Une exposition raisonnable favorise l’absorption du calcium au niveau intestinal et la rétention du phosphore par les reins. Le soleil, source de vie, participe à la production des hormones fabriquées par la glande pinéale (mélatonine et sérotonine). Sans cela notre moral serait au plus bas, c’est d’ailleurs pourquoi on a parfois recours à la luminothérapie pour traiter la  »dépression saisonnière ».

 

Le bronzage….

bronzage

 

Le bronzage est une protection naturelle face aux agressions du soleil : 90% des UVB et 80% des UVA sont arrêtés par la peau et traversent donc l’épiderme en petite quantité mais ils y font des ravages ! Dans l’épiderme profond, la peau contient des mélanocytes (cellules bronzantes) qui fabriquent la mélanine responsable de la pigmentation de la peau. La mélanine noire est active lors du bronzage et la rouge des peaux claires induit des radicaux libres responsables des futurs cancers cutanés. Dès 50 ans, ces mélanocytes diminuent (10 à 20% tous les 10 ans). Les roux à peaux clairs sont très fragiles face au soleil et doivent donc se protéger très efficacement du soleil.

Pendant les premiers jours de vacances, tout le monde ou presque fait très attention au soleil pour éviter brûlures, tiraillement de la peau, migraines, œdèmes… mais dès que la peau est bronzée beaucoup ont l’habitude de baisser leur garde : C’est une erreur car même sur une peau halée les rayons aux heures les plus chaudes restent nocifs et certains UV continuent à pénétrer insidieusement jusqu’au cœur des cellules où ils génèrent des radicaux libres dévastateurs pour l’organisme et responsables d’un vieillissement cutané accéléré.

Le soleil abîme le tissu conjonctif, il faut donc veiller à le renforcer et à faciliter sa régénération. Pour cela vous pouvez optez pour une solution naturelle, la prêle :  cette plante possède d’extraordinaires facultés reminéralisantes car elle est bourrée de silicium, un minéral indispensable à la régénération du tissu conjonctif et comme elle contient aussi de la vitamine C et du glutathion, elle renforce le bouclier antioxydant de la peau.

 

Comment se protéger des méfaits du soleil :

Hat and sunglasses

Fuyez les expositions au soleil entre 12 et 16 heures et la surexposition : les rayons puissants de la mi-journée peuvent provoquer des dégâts invisibles et des  risques importants de mélanomes (cancers de la peau). Les UVA pénètrent au cœur même des cellules et peuvent abimer l’ADN, cette molécule porteuse de notre hérédité. Les cellules ainsi endommagées ne peuvent plus se reproduire normalement. Si elle ne sont pas évacuées par l’organisme, ces cellules folles peuvent augmenter les risques d’apparition des cancers.

 – Choisissez des produits solaires haute protection avant l’exposition et renouvelez souvent l’application. Il faut privilégier des soins solaires contenant des filtres minéraux et non chimiques, sans parfum et sans paraben (certains filtres chimiques ont des effets néfastes sur le système endocrinien et notre santé ). Plus notre peau est claire, plus elle est fragile et plus il faut choisir un indice de protection élevé (SPF) :

50 et + (très élevée), 30 (élevée), 20 (modérée), 10 (faible)

Surprotégez les enfants car ils sont particulièrement vulnérables (crème protectrice solaire, casquette, lunettes, parasol, tee-shirt…). Avant 3 ans la peau ne sait pas se protéger du soleil. Il faut attendre 15 ans pour qu’elle soit mature !

Ne fixez jamais le soleil (risque de cataracte et de DMLA). Le soleil peut brûler les yeux : portez des lunettes de soleil de qualité avec une filtration UV efficace.  De bonnes lunettes doivent filtrer au moins 95 % des UV et absorber au moins 65% de la luminosité. Si vous ne portez pas de lunettes vous risquez  un  »coup de soleil  » de l’œil ou kératite.

Buvez beaucoup pendant l’exposition au soleil pour éviter tout risque de déshydratation.

Prudence : certains médicaments, parfums, déodorants ne font pas bon ménage avec le soleil et  peuvent favoriser l’apparition de tâches sur la peau. Certains produits peuvent-être allergisants, ou photo-sensibilisants. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Produits solaires :

protection solaire

On trouve sur le marché des marques bio qui proposent des produits solaires. Ces produits sont conçus sans substances photosensibilisantes pour éviter les risques de réaction. Ils ne contiennent aucun filtre chimique et tous leurs composants sont d’origine naturelle. Les indices s’étalent de 2 à 100 : plus l’indice est élevé plus la protection est forte.

Le seul indice important à regarder avant d’acheter une crème, c’est l’IP, indice de protection, appelé plus exactement, FPS, facteur de protection solaire ou encore SPF. Première chose à retenir donc : IP, SPF et FPS ont la même signification. C’est d’ailleurs en principe le chiffre mis en évidence sur les étiquettes.

Pendant les premiers jours d’exposition, utilisez une protection solaire indice 60 pour les peaux sensibles, 40 pour les peaux moyennes et 20 pour les peaux mates et diminuez progressivement jusqu’à un indice 20 à 10 que vous continuerez à appliquer même bronzé.

Les filtres chimiques contiennent des molécules de synthèse qui pénètrent dans l’organisme à travers l’épiderme et peuvent provoquer des réactions. Les filtres minéraux ne pénètrent pas dans la peau, ils déposent à la surfacez une fine couche de substance protectrice (zinc, talc, mica…) sont moins allergiques et restent efficaces longtemps.

Pour protéger votre corps, si vous avez la peau mate, choisissez un lait ou une huile. Les huiles protègent moins bien mais ont l’avantage de mieux tenir à l’eau.

En spray ils sont plus simples à utiliser.

Pour le visage, préférez une crème. Les sticks et écrans totaux sont réservés aux zones sensibles (lèvres, contour des yeux, tâches, boutons, cicatrices)

Ne lésinez pas sur la quantité et renouvelez l’application toutes les deux heures et après chaque baignade.

Attention : les crèmes autobronzantes procurent un léger hâle mais ne protègent pas contre les rayons solaire.

 

Conseils de prévention face au soleil :

femme et cremed dos

 

-Un mois avant l’exposition vous pouvez faire une cure de cuivre qui entre dans le processus de formation de la mélanine) et de manganèse qui catalyse la formation de la mélanine.

– Privilégiez les aliments riches en antioxydants (sélénium, vitamine A, vitamine C) , les omégas 3  (aux vertus anti-inflammatoires utiles pour aider à réparer les problèmes cutanés occasionnés par le soleil) et les aliments riches en bêtacarotène source de provitamine A ( melon, pêche, pastèque, poivron vert, carottes, épinards, citrouille…).

L’urucum

urucum

Cette plante amazonienne est utilisée par les indiens, à l’origine, pour se protéger du soleil et des moustiques en l’appliquant directement sur la peau, d’où l’appellation de  »peaux rouges ».

 

 

Qu’est-ce qu’un coup de soleil :

coup de soleil

 

C’est une brûlure généralement superficielle, souvent très étendue avec rougeur, sensation de chaleur et gonflement des tissus. Il est dû à une surexposition de la peau aux rayons solaires qui résulte plus de l’action insidieuse des UV que de la chaleur. C’est pourquoi, aux sports d’hiver, par temps froid on contracte de très sérieux coups de soleil. C’est aussi le cas en bordure de mer avec la réverbération responsable de sévères conjonctivites ! Les cellules de la peau tuées par les UV se comportent en corps étrangers à éliminer. L’organisme s’organise pour s’en débarrasser. Ainsi rougeur et chaleur sont dues à la dilatation des capillaires réagissant à un afflux sanguin massif dans la région lésée. Le plasma sanguin s’infiltre alors dans les tissus et provoque un œdème douloureux .

 

Remèdes naturels pour calmer le feu du soleil :

Skin cream and beauty flower

– Le melon appliqué en fines tranches sur la peau rougie est très apaisant : renouvelez plusieurs fois l’application.

– Le yaourt est un hydratant naturel qui contient des bactéries efficaces contre les infections. Appliquez-le en couche épaisse sur la partie lésée jusqu’à ce qu’il soit sec puis rincez doucement à l’eau ou avec du savon surgras.

– Un blanc d’œuf battu appliqué sur la brûlure atténuera la douleur .

– Des compresses d’huiles sont préconisées : l‘amande douce qui ramollit les tissus inflammés ; l’huile de cade qui contient des phénols et des carbures terpéniques ; lavocat qui agit en protecteur solaire; l’huile de carotte calme les petites inflammations et celle de nigelle répare les petites lésions de la peau.

– Le gel de calendula est parfait pour les érythèmes solaires, celui de millepertuis reconstruit la peau , il est utilisé depuis le moyen-âge pour soigner les brûlures.

– Le vinaigre de roses rouges est adoucissant et favorise la cicatrisation : faites macérer pendant 2 semaines, au soleil, 100 g de pétales dans 1 litre de vinaigre.

– Le gel d‘aloe-vera appliqué immédiatement après la brûlure est très efficace.

–  Le vinaigre de cidre en compresse est fortement recommandé par grand-mère !

– Une tranche de pomme fraiche, une moitié de citron, des rondelles de tomate ou encore de pomme de terre crue apaiseront la brûlure.

– Massez doucement l’épiderme avec du beurre frais ou de la crème fraiche.

– Souvenez-vous : l’huile essentielle de lavande Augustifolia non diluée atténuera l’échaudure.

Passez au moulin, 50 g de fleurs de bourrache, 50g de martricaire et 50 g de fleurs de sureau. Dans 2 c à soupe de cet mouture, ajoutez de l‘huile d’avocat pour obtenir une pâte épaisse et complétez avec un jus de citron . Appliquez matin et soir .

Mise en garde : toute brûlure  importante de la peau accompagnée de desquamation, cloques, nausées et céphalées  ou qui s’infectent doivent vous inciter à consulter rapidement un dermatologue.

 

Je vous souhaite un agréable été :

 Profitez du soleil en vous protégeant bien!

N’oubliez pas votre parasol, vos lunettes, votre chapeau et votre protection solaire  !

soleil et parasol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...