Trucs et astuces « écono-écolo » pour les plantes et le jardin

juillet 26, 2011 |  écrit par  |  Astuces jardinage
Trucs et astuces

« J’aime fort les jardins qui sentent le sauvage
J’aime le flot de l’eau qui gazouille au rivage »
Pierre de Ronsard

Notre planète s’asphyxie, (agriculture intensive, déforestation, industrialisation massive, pesticides, pollution, tourisme immodéré, urbanisation incontrôlée, utilisation d‘engrais et de pesticides chimiques….) .

Les insecticides organochlorés (DDT…) ne s’éliminent pas ! Ils passent de la plante à l’animal, puis chez l’homme où ils s’emmagasinent dans les graisses et provoquent de graves empoisonnements et des troubles du système nerveux. Des études ont démontré que certains pesticides provoquent des tumeurs cancéreuses chez les rats alors pourquoi pas chez l’homme !? Et quant aux pulvérisations des insecticides chimiques sur les plantes au moment de la floraison, elles nuisent aux abeilles qui ne peuvent alors plus jouer leur rôle de pollinisatrices indispensable à la vie de l’homme.
Les engrais chimiques déséquilibrent la composition du sol et notamment sa teneur en minéraux (magnésium, cuivre, manganèse, zinc, lithium…) qui existent dans le sol parfois en quantité infime mais qui sont indispensables à la vie. L’abus d’engrais potassique empêche les plantes d’assimiler le magnésium et de nombreux biologistes et médecins estiment que des carences en magnésium sont en partie responsables de cancers, de certaines allergies et de dépressions nerveuses. Le manque de cuivre aurait aussi une incidence sur le cancer et celui du lithium sur les troubles nerveux. Les résidus des engrais (nitrates et phosphates) se retrouvent jusque dans les nappes phréatiques et les cours d’eau où ils entraînent une prolifération anormale d’algues et de végétaux aquatiques : les algues envahissantes raréfient l’oxygène et conduisent à la disparition des espèces. En agriculture intensive ou sur les terrains de golf, les traitement chimiques tuent les vers de terre dont l’importance est telle qu’ils pourraient être des indicateurs biologiques indispensables de la santé des sols.

Dans les exploitations biologiques bien tenues un équilibre naturel est maintenu et permet une croissance naturelle des fruits et des légumes qui sont ainsi dépourvus de substances chimiques et toxiques. Alors faites d’une pierre deux coups : préférez les fruits et légumes bio pour préserver votre planète et votre santé !
En souhaitant que l’agriculture biologique et raisonnée prenne le pas sur l’agriculture intensive, dans notre jardin, par de petits gestes simples, économiques et écologiques, essayons de jardiner au naturel  plutôt que d’utiliser engrais et pesticides chimiques qui perturbent l’équilibre de notre écosystème.  Ainsi pour  prévoir un avenir meilleur à nos générations futures et si votre terre présente des carences,  préférez les engrais naturels du commerce (poudre d’os, guano, corne broyée…)!

Les vieux trucs et astuces naturels de nos aïeuls, qui nous ont été transmis de génération en génération, peuvent aussi nous aider à jardiner avec raison et comme le dit le proverbe : ne chassons pas le naturel puisqu’il il revient au galop!

J’ai donc compulsé et composté pour vous les recettes naturelles suivantes:


ANTI-GERMINATION NATUREL DES POMMES DE TERRE :

Vous retarderez leur germination en parsemant des fleurs de sureau dans leur cageot de conservation.

 

ARROSAGE ÉCONOMIQUE SUR MESURE :

Installez au pied de vos tomates, des moitiés de bouteille en plastique recyclable retournées dans la terre que vous remplirez d’eau chaque fois qu’elles seront vides.

 

COMPOST NATUREL :

C’est un fertilisant naturel et efficace qui améliore durablement la structure et la fertilité du sol et qui permet de diminuer le volume de déchets envoyés à la décharge ! Plus il sera varié, meilleur il sera (évitez les cendres qui contiennent des dioxines).
Fabriquez-le vous-même en recyclant vos déchets (épluchures de fruits et de légumes bio ; marc de café ainsi que filtres en papier bio ; coquilles d’œufs concassées ; fleurs fanées ; pain et déchets à base de pâtes ; déchets verts du jardin non traités ; sachets de thé et d’infusions bio.)…Aérez-le souvent en le brassant.
Il existe dans le commerce des activateurs bio de compost qui  vous aideront à obtenir un terreau  organique pour un amendement naturel de vos plantations.
Les déchets verts des tontes sont excellents pour conserver l’humidité du sol (les anglais appellent cela le « mulch » ),  pour empêcher les mauvaises herbes de se reproduire trop vite et constituent un précieux engrais vert riche en azote. Attention pour que ces déchets soient efficaces et inoffensifs il ne faut pas avoir utilisé d’engrais ou de désherbants chimiques sur la pelouse.

DÉSHERBANTS  NATURELS :

L’eau chaude salée vous aidera à venir à bout des mauvaises herbes mais attention aux plantes environnantes !
L’eau de cuisson des pommes de terre est un excellent désherbant.

 

ENGRAIS NATURELS :

Les algues contiennent du magnésium, des chlorures, du phosphate de sodium, du cuivre, du fer, du manganèse….. aussi pensez à les incorporer à la terre de vos plantes, cela les stimulera et les rendra plus résistantes aux maladies !
La cendre de bois très alcaline et riche en potassium est un fertilisant naturel pour vos cyclamens : étendez la cendre autour de vos plantes, recouvrez de terre et griffez pour rendre ce surfaçage encore plus efficace. Les cendres en labour, relèvent le PH du sol, le rendent  plus alcalin et forment un engrais potassique facile à assimiler par les plantes racines et les bulbes.
Les sachets de thé infusés, disposés au fond d’un pot au-dessus de la couche de drainage, retiendront l’eau à chaque arrosage et nourriront vos plantes.
Surfacez vos plantes d’appartement avec de la terre mélangée à des coquilles d’œufs pilées et du marc de café pour leur apporter de l’engrais.
Arrosez vos plantes avec un peu d’eau rougie (utilisez le fond dilué de votre bouteille de vin rouge), elles apprécieront sans s’alcooliser !
L’ortie, transformé en purin est un excellent engrais naturel riche en azote, potasse, calcium et  en oligo-éléments qui augmente la résistance des végétaux (10 litres d’eau pour 1 kilo d’orties : à diluer à raison de 1 ou 2 litres par arrosoir)
Vos plantes d’appartement apprécieront l’eau de cuisson de vos légumes (sauf l’eau de cuisson des pommes de terre, c’est un désherbant ) ou utilisez l’eau de votre poisson rouge, elle contient des déchets organiques qui constituent un excellent engrais naturel.
Des os calcinés enfouis au printemps au pied de vos conifères, avec des arrosages réguliers fortifieront leur végétation.

 

HORTENSIAS BLEUS :

Pour faire bleuir vos hortensias, ajoutez leur  pied de l’ardoise pilée et des feuilles de thé et si votre eau d’arrosage est trop calcaire, pour qu’ils ne dépérissent pas ajoutez dans votre arrosoir une poignée de tourbe.

 

INSECTICIDES NATURELS :

Pour détruire les vers qui envahissent vos potées : laissez macérer pendant 24 heures des marrons d’Inde dans de l’eau, à raison de huit bien écrasés par litre d’eau . Arrosez largement, ce truc qui ne nuit pas aux plantes les fera fuir rapidement !
Si les fourmis envahissent vos arbres : entourez les troncs à 10 cm du sol, d’un cordon de plusieurs épaisseurs de laine à tricoter imbibée d’une solution de nicotine ou frotter le tronc et les branches infestés avec du jus de citron : elles détestent l’odeur !
Pour détourner une colonie de fourmis, placez sur leur passage, une moitié de citron moisi ou  pulvérisez  avec une décoction de feuilles de noyer.
Contre les pucerons :
Faites bouillir des feuilles de tagètes (œillets d’Inde), vous obtiendrez une décoction qui utilisée en pulvérisation sur les plantes du jardin éloignera  pucerons, chenilles, aleurones…
Ou faites macérer 900 g de feuilles fraîches de fougère pendant 10 jours dans 10 litres d’eau  et pulvérisez cette solution non diluée sur vos plantes.
Ou broyez au mixer des feuilles de menthe (environ un verre) et mélanger à 4 verres d’eau. Laissez macérer quelques minutes, filtrez et vaporisez au potager.
Ou pincez simplement les jeunes pousses ou s’est installée la colonie en la pressant entre le pouce et l’index.
Ou vaporisez avec la préparation suivante: mélangez en proportion égale du liquide vaisselle et de l’huile de cuisine. Utilisez 4 cl de cette préparation pour un bol d’eau.
Ou, au potager plantez de la mélisse, elle a une action insecticide.
Ou, fumeurs, récupérez vos mégots et laissez les infuser plusieurs jours dans un arrosoir d’eau : cette solution « nicotinisée » sera très efficace en pulvérisation.
Ou arrosez ou pulvérisez 2 fois par semaine avec 2 à 3 g de savon naturel par litre d’eau, cela libèrera la plante sans danger et à moindre frais.
Ou importer des coccinelles, elle se nourrissent de pucerons !
Pour éliminer le ver du poireau , faites fondre 500 g de savon noir dans un seau contenant 10 litres d’eau et arrosez ou pulvérisez avec cette mixture.
Les carottes sont  parfois menacées par  la courtilière ou « mouche de la carotte « . Pour l’éloigner : avant de semer vos graines mélangez-les à du marc de café qui  jouera un rôle répulsif et se montrera un bon engrais naturel.
Contre la cochenille farineuse : dès que vous apercevrez ses flocons cotonneux caractéristiques sur une plante, badigeonnez avec du savon noir puis rincez ensuite soigneusement les feuilles
Pour chasser les doryphores de vos pommes de terre :  plantez des aubergines entre les rangs, les doryphores s’y précipiteront et oublieront vos pommes de terre !

 

LIMACES  et ESCARGOTS :

Pour les détourner, étendez sur le sol : cendre ; déchets de taille d’épineux ou de conifères ;  brisures d’ajonc, de ronces, de berbéris ou de pyracanthas ; coquilles d’œuf cassées. Les gastéropodes n’apprécieront  pas et  cela ralentira leur avancée !
Ou  encore fabriquez vos pièges à limaces : découpez un fond de bouteille en plastique (hauteur 2 ou 3 cm), enfoncez-le dans la terre et remplissez de bière, elles s’enivreront de ce breuvage.
Ou encore ne chassez pas les hérissons qui se chargeront de les éliminer !

 

LUSTRANT NATUREL POUR PLANTES VERTES :

Les feuilles de vos plantes vertes brilleront si vous les nettoyer doucement à l’aide d’un coton imbibé de bière ou d’un peu de lait.

 

MALADIES DES PLANTES :

La ciboulette plantée aux pieds des plantes éloigne l’oïdium et la maladie des tâches noires (marsonia) L’oïdium  ou « maladie du blanc » est un champignon qui  commence à sévir en mai et  qui est favorisé par l’arrivée de la chaleur. IL peut être combattu à l’aide du bicarbonate soude : dissoudre une cuillerée à café par litre d’eau et ajoutez une c à café de savon de Marseille liquide ou de lait pour que la solution s’accroche mieux aux feuilles). Pulvérisez vos plantes contaminées.
Pour enrayer une plaie sur un arbre, badigeonnez le mal au pinceau avec de la cire d’abeille.

PIQURES D’INSECTES SUR LA PEAU :

Piqués par un insecte …frottez-vous avec des feuilles de tomate ou de lavande.
Les aoûtats sévissent au mois d’août,  frottez-vous avec du vinaigre pour calmer démangeaisons.

 

RÉCUPÉRATION  :

vos pots en terre cuite cassés serviront à faire une couche drainante dans vos pots de plantation.

 

RONCES ENVAHISSANTES :

coupez les tiges au niveau des racines, saupoudrez de sel fin et recouvrez de terre, elles disparaîtront !

Je vous laisse à vos outils et  à vos préparations naturelles…  Ainsi par des techniques de jardinage appropriées, vous pourrez préserver le fragile équilibre du sol de votre jardin et faire de votre coin de verdure un véritable ’’havre de paix’’ ainsi qu’un lieu de vie sain pour les plantes et les animaux grâce à votre attitude de jardinier responsable. Et maintenant, chaussez vos bottes, par temps chaud  n’oubliez pas votre chapeau et comme jardiner est une agréable activité qui permet de se ressourcer, je vous souhaite à tous un bon jardinage ….
et quand vous aurez terminer  :  accordez-vous, à l’ombre, une petite sieste bien méritée et écoutez la nature vous parler !
Ah….j’oubliais : si vous avez de bons trucs de jardinage à nous confier, n’hésitez pas à nous les communiquer sur le blog !

 

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

6 commentaires


  1. Il n’y a que ça de vrai 🙂 merci pour ce partage….

  2. bonjour et merci pour votre petit conseil 😉
    Luciole

  3. Bonjour,

    Le seul conseil qui manque dans toute cette magnifique liste est le paillage ! Par les grandes sécheresses que nous vivons, il est indispensable !

  4. Oui Cisels, vous avez parfaitement raison, le paillage est incontournable !

  5. Corinne (Marseille)

    Merci , Chantal ; pour toutes ses explications bien utiles …

    Pleins de bisous ensoleillés .

Ecrire un commentaire