Les précautions à prendre lorsqu’on décide de passer à la cigarette électronique

Les précautions à prendre lorsqu’on décide de passer à la cigarette électronique

L’efficacité de la cigarette électronique pour se sevrer du tabac a été prouvée maintes fois par différentes études, indépendantes ou non. Cependant, comme tous les substituts nicotiniques, la cigarette électronique n’est pas bonne pour la santé. C’est un moindre mal nécessaire, une solution envisageable sur plusieurs années, mais il faut également savoir la gérer pour ne pas en devenir totalement dépendant. Voici donc quelques conseils pour une transition idéale.

Connaître et entretenir sa cigarette électronique

Qui dit cigarette électronique dit, évidemment, composants électroniques. Sans avoir besoin d’entrer dans les détails de son fonctionnement, vous allez devoir identifier les différentes parties qui la composent : réservoir, batterie, résistance, etc. Ainsi, vous pourrez contrôler parfaitement votre cigarette et ses caractéristiques : durée de vie, épaisseur et quantité de fumée, etc.

Vous allez également devoir apprendre à l’entretenir. C’est essentiel de le faire avant de commencer à l’utiliser régulièrement, car un clearomiseur cigarette électronique mal entretenu peut provoquer des fuites de liquides et de mauvaises surprise. Heureusement, l’entretien est très simple, rapide et accessible à tous. Il faut néanmoins prendre le temps de le connaître.

Cigarette électronique : transition brute ou transition en douceur ?

Chaque fumeur a un rapport très psychologique et personnel à la cigarette. Voilà pourquoi certains n’ont aucun mal à arrêter de fumer plusieurs semaines d’affilée. D’autres arrêtent définitivement d’un coup sans jamais se retourner. Enfin, d’autres n’arrêtent pas de replonger. La cigarette électronique permet une transition à la fois brutale et en douceur. Voilà pourquoi elle est la solution la plus efficace.

D’un côté, elle vous permet de ne plus jamais toucher à une cigarette de votre vie du jour au lendemain. D’un autre côté, elle vous permet de diminuer considérablement la sensation de manque en offrant une nicotine de substitution. Surtout, elle permet de conserver le geste auquel tous les fumeurs sont encore plus dépendant qu’à la nicotine elle-même.

Garder en tête l’objectif d’un arrêt complet

Pour bien gérer votre arrêt de la cigarette et optimiser l’usage d’une version électronique de votre addiction, vous devez impérativement garder en tête votre objectif : arrêter complètement et définitivement de fumer. Pour cela, fixez-vous un calendrier très progressif dès le départ et ne revenez jamais en arrière.

Ainsi, optez pour une dose de nicotine par millilitre dès le début de votre sevrage. Ensuite, fixez-vous déjà une date pour passer à la dose inférieure (même un an plus tard s’il le faut). Fixez en même temps le passage à la dose encore inférieure jusqu’à ne plus consommer de nicotine du tout. Enfin, fixez-vous des dates à partir desquelles vous n’emporterez plus votre cigarette électronique à certains événements. Augmentez progressivement cette liste jusqu’à la ranger définitivement.

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x