Déconfinement : il ne faut pas renoncer au dépistage du cancer

Déconfinement : il ne faut pas renoncer au dépistage du cancer

DÉPISTAGE DES CANCERS :

 

LE CENTRE DE COORDINATION NOUVELLELE AQUITAINE

MAINTIENT LE CAP !

RECONFINEMENT :

« IL NE FAUT PAS RENONCER AUX EXAMENS DEPISTAGE DES CANCERS »

La situation sanitaire conduit à renforcer la vigilance face à un risque épidémique très élevé, comme en témoigne l’augmentation de l’incidence constatée sur tout le territoire.

CRCDC-NA : Poursuite des activités de dépistages pendant le re-confinement

Le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers en Nouvelle Aquitaine rappelle la nécessité durant cette période sanitaire particulière de continuer à mettre en œuvre les programmes de prévention et de dépistage des cancers.

Au printemps un grand nombre de bénéficiaires ont renoncé à réaliser leurs dépistages du cancer du sein ou du cancer colorectal. Le premier confinement a provoqué l’annulation et le report de 27 % des mammographies selon le CRCDC-NA soit 47 650 examens en moins en région Nouvelle Aquitaine et également une diminution de 16%, soit 37 311 Tests en moins pour le dépistage du cancer colorectal.

Le Président du CRCDC-NA, le Docteur Denis Smith alerte sur le fait « qu’Il y a déjà eu un retard mécanique lors de la première vague ; et avec le confinement qui reprend, il serait très préoccupant que cette situation se reproduise. Nous devons rappeler à nos concitoyens l’importance de se faire dépister : Savoir c’est pouvoir agir et soigner ! Agir pour la prévention en santé est un geste qui permet de sauver des vies ! »

« Lors du premier confinement, la baisse de fréquentation des cabinets médicaux a entraîné une diminution du dépistage des cancers, réelle perte de chance pour le patient. A l’occasion de ce deuxième confinement, l’URPS des Médecins Libéraux de Nouvelle-Aquitaine demande aux usagers de ne pas céder à la peur de la COVID et de ne renoncer ni aux soins, ni aux dépistages. » Souligne le Président de la commission cancer de l’URPS-Médecins Libéraux –de Nouvelle Aquitaine – Dr Nicolas Brugère

A cet égard, les professionnels de santé comme le Docteur Dominique Masseys -Médecin radiologue dans les Pyrénées Atlantiques / membre du bureau du CRCDC-NA- évoque que « quand on perd du temps au diagnostic, on perd des chances de guérison ». Il demande instamment aux bénéficiaires de ne pas avoir peur comme on a pu le voir malheureusement lors du premier confinement : « N’ayez pas peur de venir dans les cabinets de radiologie ; toutes les préconisations sanitaires y sont respectées et maîtrisées. Il en va de votre santé, de votre vie ! »

CRCDC-NA : Ne pas repousser les dépistages est vital

« Nous nous exposons à une véritable bombe à retardement si nous ne prenons pas conscience des enjeux sanitaires de la prévention des dépistages ! Ces actions de prévention ne peuvent être différées, elles sont indispensables à la préservation de la santé de nos concitoyens. Ainsi, tous les sites territoriaux du CRCDC-NA restent ouverts et en fonctionnement pour préserver la perte de chance de bénéficier d’un diagnostic »,
Conclu Benjamin Gandouet, Directeur général du CRCDC-NA

« Dépister c’est Savoir : Pour Agir et Soigner »

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x