Tout sur l’oeuf

avril 21, 2011 |  écrit par  |  Dossiers
Tout sur l'oeuf

HISTOIRE


Symbole de la vie, il est universellement apprécié: les premiers hommes l’ont vraisemblablement consommé en le prélevant dans les nids d’oiseaux sauvages et l’élevage de la poule et la récolte de œufs remontent au Vème siècle avant  J.C et symbole du devenir de l’animal, il était consommé avec parcimonie pour éviter de tarir les couvées.. Vie virtuelle pendant la carême, sa consommation a été interdite jusqu’en 1784. Les œufs de Pâques sont le reliquat de croyances païennes plus anciennes qui accordaient aux premières portées d’oeufs des vertus magiques . (dictionnaire de diététique et de nutrition : Dr Pierre DUKAN)

INTÉRÊT NUTRITIONNEL


l’œuf est peu calorique (80 calories), il est riche en vitamines A,E antioxydantes et D(calcifiante, très utile à l’enfant en pleine croissance et à la femme ménopausée).C’est l’aliment protéique le mieux équilibré, il apporte   – 14% de protéines soit 8 g pour un œuf moyen- 11g de protéines dans le blanc pour 100 g- 16 g de protéines dans le jaune.C’est pourquoi, La répartition des acides aminés qui est si bien équilibrée et complète dans l’oeuf sert de référence pour l’évaluation qualitative et biologique des autre protéines alimentaires.Il s’agit  d’un aliment d’une richesse incomparable puisqu’il apporte tous les éléments indispensables à la vie mais il ne contient ni vit C, ni glucides, ni calcium, ni fibres.La  dureté de la coquille est due à sa teneur en magnésium ( 96 % de carbonate de calcium). La coquille poreuse laisse passer des bactéries mais elle le protège d’une contamination massive des  microbes et germes nichés dans le sol.

COMPOSITION


le jaune  contient : moitié eau, 1/3 de graisses, 15% de protéines(ovitelline), 1% de vitamines liposolubles liposolubles(A,D,E,K), hydrosolubles (B2 ,B8, B5, B9, B12), des minéraux(fer et phosphore) et un peu de caroténoïdes (lutéine et zéaxanthine)le blanc contient : 90% d’eau et 10% de protéines (ovalbumine)L’œuf apporte donc des protéines, des graisses, du cholestérol(nutriment indispensable mais nuisible en excès) des vitamines et des caroténoïdes.La qualité protéinique de l’œuf reste constante qu’ elle que soit l’alimentation et la race de la poule. En ce qui concerne les graisses (surtout dans le jaune) composées de 50% d’acides gras insaturés et 15% de polyinsaturés et de lécithine qui comme celle du soja ont une action protectrice sur le système cardio- vasculaire et le système nerveux central, sont variables en fonction de la nature des graisses ingérées par la poule ( le colza et  le lin contiennent beaucoup d’oméga 3).Alors si vous le pouvez consommer des œufs issus de l’agriculture biologique et garantis riches en oméga 3, vous éviterez de nuire à votre cholestérolémie. Attention si votre taux de cholestérol, LDL, est élevé : surveillez votre consommation (demandez conseil à votre médecin).

CONSEILS PRATIQUES


  • N’achetez jamais d’œufs sales ou fêlés qui pourraient-être contaminés.
  • Les personnes fragiles de la vésicule biliaire doivent modérer leur consommation
  • Ne grattez jamais vos œufs et ne les laver pas pour conserver intact leur cuticule protectrice.
  • Vérifier toujours la date de ponte plutôt que celle de l’emballage.
  • un œuf frais présente un jaune bien bombé, moins frais il est plutôt aplati et pas frais très aplati et rose! (Une petite trace de sang dans le jaune n’enlève rien à sa fraîcheur, il s’agit simplement de la rupture d’un petit vaisseau à la formation de l’œuf)

CONSERVATION

Les œufs se conservent à l’abri de la lumière, de la chaleur( 18 ° maximum)et de l’humidité : la pointe vers le bas pour ne pas comprimer la chambre à air- Propres, avec une coquille intacte, vous pouvez les conserver entre 8 et 12 ° pendant un mois mais en tenant compte de la limite de consommation.

CUISSON et UTILISATION

  • Œufs durs : pas plus de 10 mn à partir de l’ébullition de l’eau puis trempez-les aussitôt dans de l’eau froide pour mieux les écaler( un œuf jaune vert indique une cuisson trop longue)
  • Astucieux: un œuf cru, lorsqu’on le fait tourner, une fois lâché, tourne doucement et l’œuf cuit se comporte comme une toupie !
  • Un peu de sel ou de vinaigre ajouté à l’eau de cuisson empêche l’œuf de se fêler.
  • Evitez de faire frire l’œuf dans du beurre, difficile à digérer et remplacez par une cuisson en poêle adhésive avec un peu d’huile d’olive .-mode de cuisson idéale : coque ou mollet, le blanc est coagulé et le jaune fluide ce qui permet une assimilation optimale .
  • Attention au risque de salmonellose, en vérifiant lors de vos achats, la traçabilité de vos œufs et leur étiquetage  »extra frais »
  • Privilégiez les œufs frais de basse cour pour éviter les résidus d’antibiotiques.
  • Ne placez pas vos œufs au frigo auprès de denrées trop parfumées (fromage, poisson…) : la coquille poreuse absorberait l’odeur et donnerait mauvais goût à vos œufs !

Les œufs entre dans la composition de nombreux plats et desserts, ils sont délicieux en omelette, à la coque, au plat, en cocotte, en mayonnaise, dans une béarnaise et mes préférés… les œufs au lait !

L’OEUF ET LA BEAUTÉ


Soin nourrissant spécial cheveux :  battez un œuf avec une cuillère à café de miel et le jus d’un demi-citron, appliquez sur vos cheveux puis rincez

Masque régénérant au jaune d’œuf :mélanger et faites monter comme une mayonnaise, 1 jaune d’œuf, 2 cuillères d’huile d’amande douce, un cuillère d’infusion de camomille, 2 cuillères de farine et appliquer sur votre peau fatiguée.

Masque au blanc d’oeuf :1 c à café de citron et un blanc d’œuf battu en neige.Appliquez sur le visage, patientez puis rincez.

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques, cherchez bien les œufs dans le jardin et savourez bien vos poules et  œufs en chocolat (si cela peur vous intéresser, voir mon article  »chocolat » sur www.my-beauté.com) mais avec modération !

A très bientôt sur le blog !

 

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire