Continuer à profiter de la vie malgré une maladie grave

Continuer à profiter de la vie malgré une maladie grave

« Cela n’arrive pas qu’aux autres », cette phrase s’applique autant pour les bonnes que pour les mauvaises nouvelles. En effet, d’un moment à l’autre, notre vie peut basculer. Recevoir une promotion professionnelle, se marier, gagner au loto sont autant d’événements décisifs et positifs pour la suite de notre vie ; mais – et c’est bien connu – la vie n’est pas seulement porteuse de bonnes nouvelles. Comment réagir à l’annonce d’un cancer, ou encore comment combattre une dépression ?

Combattre la maladie

En 2011, près de 365 500 cas de cancers ont été détectés en France, femmes et hommes confondus. Et ce chiffre est en constante progression. C’est pourquoi, la recherche élargie d’anticorps ne cesse de s’accroître et joue un rôle majeur aujourd’hui, afin de développer de nouveaux remèdes. Un cancer ne condamne pas la personne qui en est atteinte, mais l’oblige à commencer un traitement lourd aux conséquences physiques et psychiques importantes. Tout dépend du diagnostic et de l’avancée des métastases. De nos jours, la médecine fait feu de tout bois, en utilisant notamment le web pour mettre à la disposition des chercheurs le fameux kit elisa, qui permet la détection d’anticorps anti-VIH dans le sérum sanguin. L’affaire du patient de Berlin a également redonné de l’espoir et ouvert une nouvelle voie à la lutte contre le cancer. Cette maladie a également fait le sujet de nombreux films, pour mieux comprendre la psychologie des personnages et l’énergie que cela suppose pour ne pas baisser les bras. Une femme victime d’un cancer du sein doit réapprendre à vivre sa féminité, mais de nombreux témoignages montrent qu’il est possible de dépasser cette souffrance et de (re)construire une vie, une famille et de reprendre goût à la vie.

Savoir s’entourer

Lors de l’annonce d’une maladie grave, quelle qu’elle soit, il est important de savoir s’entourer, et on ne le répétera jamais assez. Car, combien la tentation est grande de s’isoler et de broyer du noir ! Les proches doivent alors se mobiliser , et malgré la gravité de la nouvelle, soutenir le malade. Il est fort probable que ce dernier passe par différentes phases affectives : la peur, la colère, l’acceptation, l’apathie … Il faut alors se montrer patient et attentif. Et souvent, les plaisirs les plus simples sont les plus efficaces, à savoir l’organisation d’un repas avec ses amis les plus proches, la volonté de manger plus sainement ou la pratique de nouvelles activités, sans pour autant bouleverser du tout au tout son quotidien… Et parce que vous n’êtes pas un professionnel, il est fort probable que par moment, vous vous sentiez dépassé par la situation. Ne culpabilisez pas ! Un suivi psychologique mené par un professionnel est souvent nécessaire. Mais retenez qu’une oreille attentive est toujours la bienvenue, car les mots servent parfois à calmer bien des maux.

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x