L’eucalyptus : un super allié contre les maux d’hiver !

L’eucalyptus : un super allié contre les maux d’hiver !

Rhume, bronchite, grippe… Les infections ORL peuvent difficilement résister à l’eucalyptus, une plante antivirale, anti-inflammatoire et antitussive.

Et si l’eucalyptus était la plante qu’il fallait avoir en hiver dans sa boite à pharmacie ? En effet, surnommé « arbre à fièvre », il est très efficace contre les infections ORL.

Présentation et utilisation :

Il existe plusieurs centaines d’espèces d’eucalyptus. Ces arbres sont originaires d’Australie poussent dans les régions tropicales et subtropicales. Mais deux espèces, particulièrement bien acclimatées au sud de l’Europe et sur le pourtour méditerranée sont principalement utilisés :

  • Le globuleux (E.globulus)
  • Le radié (E.radiata)

Ils sont très semblables, à la fois grands, pouvant atteindre jusqu’à 100 m en Australie et 30 m en Corse, et très parfumés. On les reconnait facilement grâce à leur tronc lisse gris bleu cendré, et leurs feuilles persistantes et robustes en forme de faucille qui dégagent une odeur caractéristique quand on les froisse. Ce sont d’ailleurs les feuilles qui sont utilisées en phytothérapie.

Huile essentielle eucalyptus www.revelessence.com

Leur huile essentielle qui est inscrite à la pharmacopée européenne, est composée en grande majorité d’eucalyptol (ou cinéole) qui lui confère des propriétés antimicrobienne et expectorale des voies respiratoires. On peut donc compter sur cette huile pour se protéger des virus à l’origine des infections saisonnières qui touchent le nez, la gorge, les oreilles et les bronches.

 

Indications thérapeutiques usuelles : 

Inflammations des voies respiratoires, digestives et urinaires, asthme, état grippal, toux, bronchite, rhume, sinusite, rhinite, maux de gorge.

Autres indications démontrées :

Désinfection des plaies, traitement des bouffées de chaleur et des palpitations dues à la ménopause, migraines, névralgies, douleurs rhumatismales.

Prudence : Certains précautions d’usage, et des contre-indications existent concernant l’huile essentielle d’eucalyptus  : dans tous les cas, il est primordial de respecter les doses recommandées et de rester prudent quant aux usages internes de cette huile. En cas de doute, il est nécessaire de demander l’avis du pharmacien ou du médecin, surtout en cas de traitement parallèle. Si les symptômes persistent, une consultation médicale s’impose.

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x