L’olivier et son histoire.

septembre 26, 2013 |  écrit par  |  Dossiers, Non classé

L’olivier :

Je vais vous parler de l’olivier et pour commencer cette saga :

présentation et histoire sont à l’ordre du jour !

Olive trees

Près de 2000 variétés d’olivier sont cultivées dans le monde, il en existe une centaine en France.  L’olivier appartient à la famille des oléacées et le genre Oléo dont il fait partie comprend quelque huit sous-espèces dont la variante Olea Europae qui comprend à son tour  deux catégories :

olivier seul

– Lolivier sauvage (Olea Europa sylvestris) aux fruits inutilisables.

– Lolivier cultivé  (Olea Europae sativa) destiné à plusieurs usages selon le type d’arbre considéré :  il existe des variétés dites « olives à bouche » ou « de table » et des variétés dites  »à deux fins ».

C’est un arbre très vivace, qui résiste à la sécheresse et qui s’accommode de tous les sols (pierreux, secs, calcaires…) mais qui qui craint le gel et l’excès d’eau. Pour faciliter la cueillette des olives, sa hauteur n’excède pas 8 à 10 mètres mais il peut parfois dépasser 15 mètres. Son feuillage persistant a besoin de beaucoup d’ensoleillement : les feuilles qui durent environ trois années avant de se renouveler sont cireuses et luisantes sur une face et vert foncé et duveteuses sur la face inférieure. L’olivier peut se régénérer infiniment grâce a ses rejets racinaires et sa longévité est légendaire. Dans les Alpes maritimes, à Roquebrune-Cap-Martin, prospère un olivier de plus de 2000 ans : peut-être amené par les Phéniciens il y a 3000 ans ou plus probablement planté par les Romains vers l’an 400, les racines de ce Mathusalem de Provence s’étendent sur vingt mètres ! Son bois  dur et naturellement lisse est utilisé pour confectionner meubles et ustensiles de cuisine.

Un passé millénaire :

olivier et histoire

L’olivier a presque toujours accompagné l’homme tout au long de son développement et de son destin. On a retrouvé ses traces dans l’ancienne Asie Mineure, 600 ans avant J-C et la bible abonde en expériences de cette arbre millénaire. Son huile est connue depuis l’antiquité pour ses vertus alimentaires, thérapeutiques et domestiques. C’est un arbre symbolique qui réunit les idées universelles : paix, victoire, fécondité et purification.

– Des fossiles vieux de 50 à 60 000 ans ont été retrouvés et ils attestent de la présence de l’olivier sauvage dans la préhistoire mais il semble difficile de déterminer à quelle époque la culture de l’olivier a commencé. Des vestiges de pressoirs découverts dans la ville d’Ekron en Israël montrent qu’à l’âge de fer les hommes produisaient déjà de l’huile. La culture de l’olivier semblerait s’être développée aux alentours de 3000 ans avant J-C en Syrie et en Palestine.

– En Égypte, l’huile d’olive  était considérée comme une denrée de valeur exceptionnelle pour l’alimentation, pour se parfumer et pour embaumer les corps. Des archéologues ont retrouvé des motifs représentant des pressoirs à huile sur un monument funéraire. La déesse Isis, épouse d’Osiris a enseigné à son peuple la culture de l’olivier et ses pouvoirs.

– C’est surtout en Grèce que cet arbre, implanté depuis des milliers d’années, fait partie intégrante de sa culture. Les Grecs ont toujours voué un profond respect à l’olivier dont l’huile servait à l’éclairage, à l’alimentation et aux soins de beauté, de santé et du corps. Les athlètes vainqueurs de jeux olympiques recevaient des rameaux d’olivier pour récompense. L’huile était utilisée après le bain pour permettre aux athlètes d’échauffer leurs muscles, de protéger et d’assouplir leur peau. Pour se détendre et rendre leur corps plus résistant les soldats s’enduisaient d’huile d’olive après une longue marche ou pour les combats.

– Sa domestication s’est opéré sur une longue période tout autour du bassin méditerranéen. Cultivé en Sardaigne, Corse et Sicile, l’olive se répandit ensuite en Espagne, en Italie puis dans le sud de la Gaule.

– Ensuite, Les romains se sont emparer de cette culture et l’ont implantée dans leurs provinces. La naissance de l’olivier serait liée à la ville d’Athènes où Athéna aurait eut l’idée  de greffer le premier oléastre et créait ainsi l’olivier. A Rome on fabriquait des autels sacrificiels en bois d’olivier et l’olivier avait sa place au Forum aux côtés de la vigne et du figuier. Selon la légende, Romulus et Remus naquirent sous un olivier.

– Avec les invasions barbares et la conquête arabe, l’huile d’olive connaitra une pause pour prospérer à nouveau au Moyen Age au cours de la florissante aventure commerciale vénitienne.

– Puis, avec les conquistadors, l’olivier traversera l’Atlantique et s’implantera en Argentine, au Mexique et en Californie.

– Aujourd’hui l’olivier est plus que jamais présent sur les 5 continents mais son lieu de prédilection reste le pourtour méditerranéen.

L’olivier est profondément lié et la religion :

 Dans la culture juive et l’Ancien Testament, l’olivier jouit d’une grande renommée. Noé fit s’envoler pour une seconde fois la colombe qui s’en retourna avec un rameau d’olivier dans le bec.  Après le déluge, l’olivier fut le premier arbre vigoureux qui émergeât des eaux. Dans son testament, Moïse évoque l’huile d’olive. Dans la bible l’huile est citée 140 fois et le coran évoque la lampe toujours allumée de l’esprit, sorte de lumière divine qui évoque la présence du prophète.

Dans un prochain article, je vous parlerai

de la fabrication de l’huile d’olive, de ses qualités et de ses labels !

A bientôt…

 

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

pas de commentaires


Trackbacks

  1. Huile d'olive : fabrication, composition, qualités et labels. - Bien-être au naturel
  2. L'huile d'olive : ses bienfaits pour la santé. - Bien-être au naturel

Ecrire un commentaire