Le basilic : une herbe aromatique indispensable à notre bien-être !

Le basilic : une herbe aromatique indispensable à notre bien-être !

 

Lorsqu’un savant médiéval demandait à Charlemagne ce qu’il entendait par  »bonne herbe »,

le grand empereur répondait ainsi :

 »L’amie du médecin et la renommée de la cuisine ».

 

basilic intro

L’emploi judicieux des herbes aromatiques transforme les plats les plus simples de la cuisine familiale d’ailleurs un peu de basilic haché sur les tomates, c’est un vrai délice ! Cette herbe aromatique et médicinale, utilisée depuis l’antiquité,  parfume à merveille les salades, les pâtes, les grillades et beaucoup d’autres plats.

 

Un peu d’histoire et de légendes :

Après être parti d’Inde pour parcourir le Moyen-Orient et le pourtour méditerranéen, le basilic arrive en Italie à la fin du XVe siècle, puis chez nous en France au début du XVIe. Depuis, les cuisiniers l’ont adopté et c’est un vrai bonheur de le retrouver dans de très nombreuses préparations. Il est également très utilisé dans la cuisine italienne bien sûr, mais aussi espagnole, orientale, indienne, thaïlandaise, etc. Originaire de l’Inde où elle est toujours une plante sacrée, le basilic tire son nom d’un mot grec signifiant  »royal » et de nombreuses légendes s’y rapportent !

03_Basilic histoire

 

Il parait qu’à Byzance, seul le souverain pouvait couper cette plante avec des ciseaux d’or pour ne pas altérer son parfum exceptionnel.

Cette herbe très parfumée aurait servi à la vierge pour se cacher, avec son son enfant, des soldats du roi Hérode.

Le basilic aurait aussi la réputation de répandre la paix et la concorde : à Rome, on introduisait discrètement quelques feuilles de basilic dans la salade des époux querelleurs !

En Italie il symbolise l’amour : les femmes avaient l’habitude de placer un pot de basilic sur le rebord de la fenêtre pour faire savoir à leur amant qu’il était le bienvenu mais, chez les Grecs et les Romains il était symbole de haine.

Le nom de basilic lui aurait été attribué en raison des ses effets magiques contre le Basilic,  une créature mythologique moitié lézard, moitié dragon dont le regard pénétrant était mortel. Aujourd’hui encore, cette plante a la réputation de guérir les morsures de serpent  et en Afrique elle est censée être un remède contre les morsures de scorpion.

Après être parti d’Inde pour parcourir le Moyen-Orient et le pourtour méditerranéen, le basilic arrive en Italie à la fin du XVe siècle, puis chez nous en France au début du XVIe. Depuis, les cuisiniers l’ont adopté et c’est un vrai bonheur de le retrouver dans de très nombreuses préparations. Il est également très utilisé dans la cuisine italienne bien sûr, mais aussi espagnole, orientale, indienne, thaïlandaise, etc.

 

 

 

Culture du basilic :

culture

Ocimum Basilicum est une espèce tropicale des labiées à l’odeur et à l’arôme pénétrants. Les tiges qui mesurent une quarantaine de centimètres poussent lentement pour former rapidement des touffes denses. Les fleurs apparaissent en été, de juillet à septembre.

Les basilics ont gardé de leurs origines indiennes une préférence pour les climats chauds et humides, les situations abritées et ensoleillées dans les terres riches et bien drainées. On peut les semer sous abri en pots de 3 graines dès le mois de mars ou directement au jardin début mai. Ils montent assez rapidement en graines, aussi mieux vaut pratiquer plusieurs semis : un semis par mois, d’avril à juillet par exemple, permettra d’en récolter à profusion jusqu’aux gelées.

Les basilics ne demandent pas de soins particuliers mais pensez à les pincer lorsqu’ils atteignent environ 20 cm pour favoriser le développement du feuillage et pour favoriser leur pousse, il est conseillé de couper les fleurs au fur et à mesure de leur apparition.

Attention, limaces et escargots en sont friands.

 

Quelle variété !

Il existe une cinquantaine de variétés de basilic

qui diffèrent par leur taille, couleur, apparence et goût :

 

différentes variétés

 

Le basilic doux à grandes fleurs est le plus utilisé.

basilic doux

Le basilic sacré (O.Sanctum), intense et amer aux fleurs violettes est avant tout une plante adaptogène qui accroit la résistance de l’organisme au stress, évitant ainsi toutes les complications engendrées par ces situations de tension lorsqu’elles deviennent chroniques.

 

basilic-sacre1

Le basilic fin vert (O. minimum) à petites fleurs au goût de menthe est utilisé dans les pestos classiques.

 

basilic-petitvert-bio

 

Le basilic pourpre (O. basilicum  »purple ruffles ») aux feuilles ridées est très employé dans les salades et pour les garnitures à cause de sa saveur légère et de sa couleur vive.

 

basilic-pourpre

 

Le basilic Thaïlandais  »thai queen » aux feuilles fines et ovales, à la tige et aux fleurs pourpres est consommé uniquement cuit pour relever, de ses saveurs exotiques poivrées, les sautés et les soupes épicées.

 

basilic-thai

Le basilic à la cannelle (cinnamomum) au goût de cannelle caractéristique des plats d’Asie du Sud Est.

 

basilic-cannelle

Le basilic citron (O. citriodora) : cette variété a, comme son nom l’indique, un doux parfum de citron en plus du goût basilic ! C’est un régale pour les boissons, les poissons, les pâtes ou les desserts !

 

basilic-citron

 

Le basilic  »laitue » (o.crispum) possède des feuilles presque aussi larges que la laitue. Il peut agrémenter les salades vertes ou même envelopper du poisson avant de le cuire à la vapeur.

 

basilic laitue

 

Comment l’acheter et le conserver :

logo acheter

Meilleur frais, il se conserve facilement dans un pot de verre avec un peu d’huile d’olive et de sel. Le basilic doux, le plus utilisé, se rapproche par sa saveur de l’anis, du clou de girofle et de la menthe séchée. Sec, il perd de sa douceur et de sa subtilité en devenant plus épicé de menthe et de clou de girofle pour mieux se prêter aux sauces mijotées. Les variétés asiatiques utilisées discrètement en Inde et abondamment dans la cuisine thaïe sont plus corsées que celles des climats tempérées.

Le basilic est meilleur en été avec la récolte en plein champ. Il est disponible en vrac ou en pot toute l’année puisque sa culture en serre permet une qualité satisfaisante. Le basilic de serre est plus tendre, moins parfumé, plus fragile mais il fera un pesto plus vert car il s’écrase plus facilement. Vous pouvez acheter le basilic sacré dans les épiceries asiatiques. Cueilli dans un champ ou au jardin, bien entendu, il gardera sa fraicheur et son arôme plus longtemps. Après la floraison, en climat chaud, il peut devenir amer et âpre. Vendu en pot avec ses racines il vous sera possible de la replanter.

Évitez d’acheter du basilic flétri ou s’il a des tâches noires. Si les feuilles sont visqueuses et foncées, elles sont gâtées.

Pour le conserver : taillez les tiges, enlevez les feuilles basses et mettez ce bouquet dans un peu d’eau froide pour immerger les tiges et pensez à changer l’eau souvent pour le conserver deux à trois jours.

Attention : le basilic noircit quand on le froisse ou qu’on le coupe, surtout si le couteau est émoussé ou fait de carbone plutôt que d’acier inoxydable.

 

Le basilic dans la cuisine :

 

boulettes-au-basilic_16-8-750x373

Indissociable de la cuisine provençale (ratatouille…) et italienne (sauce tomate…), il accompagne à merveille de nombreux légumes et céréales.

Cette plante aromatique, mellifère et médicinale fait merveille avec les tomates cuites ou crues, elle se marie bien avec les plats à base d’aubergines ou de poivrons ainsi qu’avec les poissons à chair ferme comme le mulet et le bar. Combiné avec de l’ail, il donne un goût poivré au poulet et sous forme de pesto les meilleures des sauces pour les pâtes. Le vinaigre au basilic ensoleille merveilleusement les salades hivernales. Il s’accorde parfaitement avec ail, carotte, citron, courgette, fromage de chèvre, huile d’olive, mozzarella, poulet, veau.

Certaines recettes n’existeraient donc pas sans cette herbe typique, c’est le cas du pesto dont le basilic est indispensable. Voici la recette du :

 

Pesto émeraude

traditional-italian-pesto

1) Mixez jusqu’à obtention d’une pâte molle, 240 g de pignons, 1 c à soupe d’ail émincé avec 180 ml d’huile d’olive extra-vierge.

2) Ajoutez ensuite environ 240 g de feuilles de basilic lavé et séché par petites poignées en alternant avec 10 g de glace pilée.

3) Versez dans un bol et incorporez 240 g de fromage à pâte dure fraichement râpé (pecorino par exemple).

4) Couvrez avec de l’huile d’olive et protégez avec un film alimentaire. Conservez au réfrigérateur jusqu’à 3 jours et prenez soin d’enlever avant utilisation toute trace d’oxydation qui aurait noirci à la surface de votre pesto.

 

Quelques autres utilisations du basilic :

autres utilisations

– Pour parfumer et rendre revigorante l’eau de votre bain, utilisez des feuilles de basilic.

– L’infusion glacée de basilic est une boisson délicieuse.

– Un pot de basilic sur la fenêtre dissuade dit-on les moustiques de pénétrer dans la maison. En tous cas, l’huile essentielle de basilic appliquée sur la peau protège des piqûres de ces insectes.

– Pour calmer une toux spasmodique, préparez une infusion de basilic : laissez infuser 20 g d’extrémités fleuries et de feuilles dans un litre d’eau bouillante pendant 10 minutes. Buvez 3 fois par jour entre les repas.

– Pour combattre la chute des cheveux : laissez infuser 150 g de feuilles de basilic dans un litre d’eau pendant 20 minutes, enlevez les feuilles et filtrez. Utilisez le jus obtenu en lotion et rincez ensuite les cheveux après un shampooing.

 

 

Santé et bien-être avec le basilic :

 

Logo_plantes_et_sante

L’huile essentielle (HE) de basilic s’obtient par distillation des plantes aériennes c’est-à-dire des feuilles et des sommités fleuries. Sa couleur est jaune ambré. Elle dégage une odeur fraîche et herbacée. Les principaux composés de cette huile essentielle sont : eugénol, estragole, linalol, 1,8- cinéole.

 

Aromaterapia, olejki eteryczne

Le basilic, expectorant, carminatif, hypoglycémiant, hypotenseur, possède des vertus adaptogènes face au stress. C’est un tonique du système nerveux et du cœur, un anti-spasmodique et un sédatif.  Autrefois il était utilisé contre l’insomnie, l’hystérie, et aussi contre les peaux flétries du visage et du cou.

La feuille sèche, pulvérisée serait un sternutatoire contre la perte de l’odorat et le coryza chronique.

Le basilic est connu pour ses propriétés aromatiques toniques et stimulantes de l’organisme, utiles pour soigner l’asthénie, l’apathie et la dépression.

C’est un excellent stimulant de l’appétit et de la digestion surtout en cas de dyspepsie. IL est indiqué comme carminatif et antispasmodique pour calmer les nausées et atténuer les crampes d’estomac et pour favoriser la diurèse. Les feuilles fraiches, légèrement sédatives et utilisées contre les nausées et  maux d’estomac, auraient des propriétés anti-infectieuses dues à leur richesse en camphre. Pour apaiser les lourdeurs d’estomac et crampes, faites infuser 10 à 15 g de feuilles pour un 1/2 litre d’eau et buvez 2 à 3 tasses par jour.

Tonique immunitaire, désinfectant général il contient de la vitamine A et C.

Pour calmer les brûlures légères, appliquez des cataplasmes de feuilles fraiches sur les zones atteintes

 

Je vous souhaite beaucoup de saveur dans votre cuisine avec le basilic !

 

Sources :

Le petit guide des herbes et des épices (Aliza Green)

Les fines herbes Sélection du Reader’s Digest

Les fines herbes au balcon (Michel Beauvais)

Les herbes médicinales (Laura Mantovani)

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

3 réactions au sujet de « Le basilic : une herbe aromatique indispensable à notre bien-être ! »

  1. Bonjour Chantal, merci pour cet article très complet. Comme je suis en plein dans les huiles essentielles en ce moment avec le défi que je me suis lancé, je me permet de compléter sur cet aspect car je viens de faire des recherches pour mes fiches: l’huile essentielle de basilic, notamment à thymol est totalement déconseillée en usage externe à cause de sa dermocausticité (dixit le livre de Franchomme, l’aromathérapie exactement). Mais il existe peut-être des variétés de basilic moins riches en phénols? Du coup, pour les moustiques, il sera plus prudent de s’acheter un petit basilic en pot et de le poser sur la fenêtre en espérant que ce ne soit pas mal interprété par un italien de passage 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x