Végétarien et musclé !

Végétarien et musclé !

 

 

La transition vers un mode de vie naturel s’est amorcé et nombreux sont ceux qui décident d’adopter un régime végétalien pour des raison d’éthique, de santé et de protection de notre environnement. Adopter  un régime végétalien, ce n’est pas se nourrir avec des bretzels aux  graines de sésame, de hamburger au tofu, de chips de légumes… mais c’est choisir une alimentation saine et équilibrée pour apporter à l’organisme les besoins nutritifs qui lui sont indispensables pour assurer son bon fonctionnement et conserver une bonne musculature.

 

 

Contrairement à ce que beaucoup pensent, il est tout à fait compatible de concilier masse musculaire et régime végétalien. En effet, de nombreux végétaux contiennent suffisamment de protéines pour entretenir votre musculature. Associé à une activité physique, ce régime naturel permet de développer une bonne musculature.

 

 

La réflexion  selon laquelle  »manger de la viande rend plus fort » serait amusante si elle n’était sans risque.  En effet, ceux qui sont à l’origine de cette affirmation doivent ignorer que les créatures de la planète parmi les plus puissantes (l’éléphant, le rhinocéros, le gorille, la girafe, l’hippopotame) sont tous herbivores  ! Et d’ailleurs, de nos jours, nombre d’athlètes performants sont végétariens. Lorsque une alimentation est équilibrée, les protéines nécessaires à la constructions des muscles sont nombreuses et les protéines végétales sont bien meilleures pour les muscles que les protéines animales. Quand on fait de l’exercice et que l’on est grand consommateur de viande les inflammations musculaires sont aggravées.

Si vous souhaitez de beaux muscles, misez sur les aliments naturels qui de plus faciliteront votre récupération musculaire. Les sportifs ont besoin de neuf acides aminés essentiels qui sont les briques de base des protéines mais notre corps. Mais comme il ne les produit pas lui-même, nous devons lui apporter par la nourriture.

 

Où trouver les neufs acides aminés essentiels  :

 

 

 

  1. Isoleucine : cresson, blettes, graines de tournesol, épinards et haricots rouges.
  2. Leucine : graines de luzerne, haricots rouges, cresson et graines de tournesol.
  3. Lysine : cresson, noix, petits pois, lentilles, levure de bière, amandes et pois chiches.
  4. Méthionine et cystéine : graines  de sésame, algues, spiruline, noix du brésil et avoine.
  5. Phénylalanine et tyrosine : graines de sésame, haricots rouges, épinards et cacahuètes.
  6. Thréonine : cresson, épinards, graines de sésame et de tournesol, haricots rouges.
  7. Tryptophane : épinards, feuilles de navet, brocoli, asperge, son d’avoine, haricots rouges et cresson
  8. Valine : champignons, pois mange-tout, haricots rouges, graines de tournesol et de sésame
  9. Histidine : pommes, betterave, carotte, céleri, concombre et épinards

 

Beaucoup d’aliments renferment au moins 2 types d’acides aminés, il n’est donc pas difficile de les panacher au quotidien mais il existe aussi des protéines végétaliennes qui contiennent les 9 acides aminés essentiels :

Quinoa

 

 

Graines de chia

 

 

Chanvre

 

 

Sarrasin

 

 

Carences et régime végétalien :

 

 

 

Les adeptes de la musculation qui pensent qu’une alimentation végétarienne peut nuire à leur performance ont tort car les végétaliens tirent beaucoup plus de protéines de leur alimentation que nécessaire. Pour de nombreux sportifs, le passage à une alimentation végétarienne permet une amélioration de leur capacité cardio-vasculaire, une meilleure résistance à l’effort et une meilleure vitalité musculaire. Une étude menée par des chercheurs de l’université d’Arizona a démontré que les athlètes de fond végétariens et végétaliens ont une meilleure forme cardiovasculaire et sont aussi performants que leurs homologues amateurs de viande.

Il est donc tout à fait possible d’être performant en ayant une alimentation naturelle qui possède toutes les les qualités nutritionnelles requises pour optimiser entraînements et autres activités sportives. Garder une bonne musculation demande beaucoup de rigueur et d’énergie et il peut parfois s’avérer nécessaire de supplémenter son alimentation  avec des compléments alimentaires pour se muscler composés d’acides aminés qui permettent la construction du muscle et et une meilleure récupération de l’organisme. La prise de ces compléments alimentaires n’est pas obligatoire mais conseillée en cas de carence et notamment une carence en vitamine B12 qui joue un rôle essentielle dans la réplication des cellules, la santé des nerfs et la formation des globules rouges. Attention également, si les végétaux vous apportent zinc, calcium et fer, leur absorption est diminuée par d’autres substances végétales telles les phytates (l’acide phytique est un acide organique contenu dans les céréales et les légumineuse : il se lie à de nombreux minéraux pendant la digestion et les empêche d’être absorbés par la muqueuse intestinale)

Même si une alimentation végétarienne permet d’éviter les carences, si vous arrêter brusquement la consommation de viande pour vous lancer dans le veganisme il faut y aller progressivement en vous faisant suivre par un médecin qui vérifiera que tout va bien avec des analyses.

N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé en cas de fatigue, perte de masse musculaire, épuisement, mauvaise cicatrisation,  mauvaise digestion, anémie, perte de cheveux….

 

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x