Arnica : la panacée des coups et des chocs !

avril 7, 2015 |  écrit par  |  Non classé

Connaissez-vous pas la panacée des chutes

pour apaiser bosses et bleus ?

L’arnica bien sûr !

Arnica

Appelée aussi Bétoine des montagnes, Quinquina des pauvres, Panacée  des pauvres, Herbe Sainte en raison de ses effets rapides presque miraculeux, Souci des Vosges, Herbe aux prêcheurs qui prévient les enrouements (elle était autrefois fumée par les montagnards contre les toux quinteuses et les bronchites), Tabac des savoyards, Herbe aux chutes, Arnique des montagnes, Herbe à éternuer car les fleurs fraiches écrasées provoquent des éternuements, d’ailleurs le mot arnica qui vient de « ptarnica » signifie « qui fait éternuer », …

arnica plante

 

Arnica Montana, petite  est une plante herbacée de la famille des composacées. Elle est assez commune en France à partir de 600 mètres d’altitude dans le massif central, les Pyrénées, les Alpes, les Vosges et les Cévennes où elle croit dans les terrains granitiques et siliceux ainsi que dans les pâturages d’altitude. L’arnica est composée d’une tige dressée, un peu duveteuse qui peut atteindre une hauteur de 50 à 60 cm. Ses feuilles, vert pâle, en rosettes radicales sont velues, lancéolées surmontées de plus petites opposées. A l’extrémité de la tige, les fleurs en capitules, qui ressemblent à une marguerite ou un souci, larges de 7 cm sont d’un beau jaune orangé très lumineux et fleurissent de mai à juillet/aout.

 

 

Un peu d’histoire :

arnique-arnica

– L’arnica est une plante médicinale connue depuis l’antiquité. Il semblerait que ce soit Sainte Hildegarde de Bingen, abbesse de Rupertsberg, qui, au Moyen-âge, décrivit la première les propriétés de l’arnica contre les contusions et les ecchymoses.

– A la Renaissance, l’italien Matthiole contribue pour sa part à populariser ce remède dans le traitement des coups et des chutes.

– La marquise de Sévigné, qui se piquait de médecine, ne manquait pas de recommander l’eau d’arquebusade, simple macération d’arnica, de bétoine et d’euphorbe.

– Mais il fallut attendre le XVIIIè siècle pour soit trouvée la préparation de la teinture d’arnica telle qu’elle est encore utilisée aujourd’hui.

 

Propriétés et utilisations

de l’arnica :

Arnikablüten mit Mörser und Stößel - freigestellt auf weiß

 

Remède universelle des chocs et des chutes en application externe, la tradition lui attribue de nombreuses vertus. L’arnica reconstitue les tissus et fait disparaitre mieux que tout autre médicament les amas sanguins (parfois de pus) qui accompagnent les ecchymoses et les entorses. C’est un grand classique en homéopathie et en phytothérapie.

– Elle stimule l’appareil nerveux, respiratoire et circulatoire.

– Apéritive et diurétique, elle est purgative et propre à combattre la fièvre.

– Elle débarrasse les bronches des glaires qui les encombrent.

– Elle est dotée  d’une action incontestable contre la goutte et la dysenterie.

– Elle est efficace en cas de coqueluche, pneumonie et angine de poitrine.

 

Les feuilles et fleurs, après avoir été froissées, peuvent être appliquées en cataplasme sur les coups et après les chutes.

Les fleurs en décoction dans de l’eau bouillante à raison de 5 à 10 g par litre d’eau sont indiquées contre les contusion et ecchymoses en compresses très chaudes. Cette décoction utilisée en lotion semblerait efficace pour lutter contre les poux !

Bien que l’on puisse se servir des racines et  des feuilles, ce sont surtout les fleurs de l’arnica qui sont utilisées en France. Malgré un effet tonique et excitant à petites doses et son pouvoir fébrifuge, d’après le chimiste Suisse, Arthur Stoll, l’arnica est bien trop dangereuse pour que l’on puisse la recommander en usage interne.

Attention :

– Les préparations à base d’arnica doivent s’utiliser dans les traumatismes sans plaie. En effet, les lactones peuvent être responsables de dermatites de contact allergiques sur peau lésée.

– Par voie orale même a faible dose, les lactones sesquiterpéniques de l’arnica sont cytotoxiques et cardiotoxiques et peuvent d e fait provoquer des vertiges, céphalées, vomissement, troubles digestifs, respiratoires et vasomoteurs.

 

L’Arnica,

l’or des montagnes pour WELEDA !

 

WELEDA et l’arnica c’est une histoire d’amour

depuis plus d’un demi-siècle

pour ses préparations pharmaceutiques et cosmétiques.

 

Arnica_montana_production_France

Selon un constat de l’organisme mondial de la protection de la nature, parmi les 70 000 plantes utilisées à des fins thérapeutiques sur toutes la planète, 10 000 sont menacées de disparition!

En effet, l’engouement croissant des consommateurs pour les produits naturels entraine une surexploitation des plantes et l’opacité des filières d’approvisionnement dans les pays de l’est et du tiers monde ne permet pas toujours d’évaluer l’origine et la qualité ds plantes et encore moins de la durabilité des ressources.

Le marché étant conditionné par la rentabilité, l’exemple de l’arnica illustre la démarche très diversifiée des laboratoires Weleda en matière d’approvisionnement en plantes médicinales entièrement tournée vers le respect de l’homme et de la nature. Aux récoltes d’arnica sauvage effectuées dans les Carpates en Roumanie et dans le sud des Vosges dans le cadre de projets de préservation de la biodiversité des sites s’ajoutent le recours à de l’arnica de culture bio en Allemagne.

logo_2012

Chaque année, la société WELEDA fait appel à des cueilleurs expérimentés pour récolter 1,5 tonne de plantes totales et 0,5 tonne de fleurs avec l’autorisation des communes. Effectuée sous certaines règle, cette cueillette ne constitue pas un facteur de disparition de l’arnica c’est ce qu’à démontré une étude agro-environnementale effectuée par le laboratoire de phytoécologie de  l’université de Metz pendant 3 années consécutives (1998-2001).

Plante emblématique de WELEDA, l’arnica des Vosges entre dans la composition de la spécialité Arnicagel produit phare de WELEDA ; l’huile de massage élaborée pour la préparation et la récupération sportive a déjà été adoptée par de nombreux sportifs et kinés du sport de l’INSEP. Pour les quantité importante nécessaire à la fabrication de ses produits WELEDA utilise également de l’arnica provenant d’Allemagne et de Roumanie toujours avec l’éthique d’une production durable de la plante.

Pour améliorer votre rituel de préparation et de récupération sportive WELEDA innove…

et vous propose dans sa gamme sport à l’Arnica :

weleda logo

– Un Gel Douche Sport à l’Arnica pour plus de tonus et d »énergie. De texture gel, cette base lavante, végétale biodégradable préserve l’hydratation naturelle de la peau. Son parfum frais et tonique est très agréable. Ses actifs phares, extrait de fleur d’arnica bio et huiles essentielles de lavande et romarin stimulent avant l’effort et rafraichissent après l’effort.

 

weleda gel douche

– Un Bain Récupération Sportive à l’Arnica concentré en plantes médicinales, qui défatigue, délasse et réconforte en dissipant les sensations de raideur et de fatigue. Ses ingrédients actifs (extrait de fleur d’arnica bio, huiles essentielles dont lavande et romarin et extrait de feuille de bouleau bio) procurent un agréable moment de pur réconfort.

 

weleda  bain

Et n’oubliez pas le must du sportif depuis 1939, l’incontournable huile de Massage à l’Arnica qui prépare à l’activité sportive , qui complète les bienfaits de l’échauffement, tonifie. Après l’activité cette huile facilite la récupération et renforce l’effet décontractant du massage grâce aux bienfaits des extrait de fleur d’arnica bio, d’une synergie d’huiles d’olive bio et de tournesol bio, des huiles essentielles de lavande et romarin et  de l’extrait de bouleau bio.

huile-de-massage-à-l-arnica-100ml-weleda

Retrouvez toute la gamme sport WELEDA sur :

www.weleda.fr

weleda imopsmall

 

Sources :

livres

– Mon herbier de santé (Maurice Messegue).

– Dictionnaire des plantes qui guérissent (Larousse).

– 100 plantes 1000 usages (Yves Rocher).

– Revue Weleda (automne 2007).


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire