Silicium : santé et bien-être.

janvier 24, 2014 |  écrit par  |  Dossiers, Non classé

Pourquoi les personnes vivant dans les régions à eau dure risquent moins la crise cardiaque que celles qui habitent dans des régions ou l’eau est douce et pourquoi une fibre végétale telle que l’alfalfa ou luzerne (plante commune des zones tempérées d’Europe aux propriétés reminéralisantes) abaisse le niveau du cholestérol sanguin pendant que d’autres n’en font rien ?

Les deux réponses ont surement une relation avec le silicium :

le minéral le plus répandu sur la terre après l’oxygène !

silice

Présentation :

Le silicium, de symbole chimique SI, est un métalloïde de densité 2,5 qui fond à 2000° et qui est présent dans pratiquement tous les végétaux et tous les animaux. Il n’existe pas à l’état libre, mais sous forme de composés : dioxyde de silicium (SiO2). Il, s’agit de la silice présente dans le sable ou le quartz, ou dans d’autres silicates (feldspaths, kaolinite…). Ce silicium minéral ou colloïdal est un composant essentiel de l’écorce terrestre, il est peu soluble dans l’eau.

Lorsqu’un des éléments du silicium est en contact avec un élément carboné (dans les matières vivantes), on le dit alors «organique» et il est très soluble dans l’eau et il est appelé «acide orthosilicique».

Le silicium est un oligo-élément très important au sein de notre arsenal minéral : c‘est un auxiliaire indispensable de la croissance, un protecteur efficace du système cardiovasculaire et un allié incontournable pour lutter contre la raideur de l’âge. Présent dans nos tissus conjonctifs, nos cellules, et autres structures du corps, il a un rôle protecteur, antioxydant et régénérant très important.

Concentré dans les dents, les cheveux, les ongles, les tendons et les cartilages, il est aussi très présent dans le sang et les os. Sa mission est primordiale dans la calcification : le calcium a besoin de vitamine D pour se fixer mais aussi de silicium pour fabriquer avec la vitamine C, le collagène, cette gelée miraculeuse qui rend tous nos tissus flexibles et souples. Mais malgré cette omniprésence, notre corps ne contient qu’environ 3 g de silicium !

Le silicium minéral n’est pas correctement absorbé par l’organisme car il ne contient pas de carbone c’est pourquoi l’organisme le considère comme un polluant et l’expulse par les urines mais sous sa forme organique il est retenu par les urines.

Les nombreuses fonctions du silicium dans l’organisme :

suivi_sportif

– architecture et élasticité du tissu conjonctif (formation et régénération de la peau, des articulations, des ongles, des cheveux protection contre le vieillissement des tissus, rôle dans la cicatrisation).

– calcification osseuse.

– Flexibilité des vaisseaux et protection des artères contre le risque cardio-vasculaire .

– Système immunitaire.

– Fonctionnement endocrinien.

-Protection contre l’inflammation

Selon les experts, l’apport journalier recommandé en silicium est de 25 à 30 mg et les effets d’une carence  sont :

Déminéralisation ; fragilisation des os ; problèmes articulaires ; altération de la peau ; des cheveux et des ongles ; artériosclérose.

Précaution : Avant de commencer une supplémentation, il est recommandé de faire un bilan avec votre médecin pour vérifier toute éventuelle carence et lui signaler douleurs ou symptômes qui perdurent.

Meilleures sources de silicium :

prele

-Les végétaux les plus riches en fibres sont les meilleurs pourvoyeurs de silicium à condition qu’ils proviennent de culture en terrain riche en silice.

– La prêle serait la plante la plus riche en silice, l’ortie en contient également.

ortie

– L‘oignon en renferme lui aussi : 100mg pour 100 g,

– Le pain complet, l‘échalote, la ciboule, l‘ail, le chou fleur, le son de riz, l‘alfalfa, les haricots, les pommes, les pruneaux, les épinards, la banane en sont de bonnes sources.

Le silicium et les os :

ossature

Les os ont besoin de silicium comme compagnon indispensable du calcium pour assurer leur croissance qui comprend deux aspects :

1) L’accumulation du calcium pour la dureté de l’os.

2) L’accumulation du collagène, tissu conjonctif très résistant, qui cimente le tout et donne la flexibilité aux os.

Le silicium participe au processus de croissance et il semblerait, d’après les recherches que les os croissent plus vite en présence de silicium.

 

Silicium et maladies cardiaques :

coeur

Des études de la peau humaine et de l’aorte ont démontré qu’avec l’âge et en présence d’artériosclérose dans les artères, le silicium diminue au fur et à mesure que cette maladie s’installe. Ce phénomène étant certainement dû à une faible concentration de silicium dans l’eau potable. Beaucoup d’études ont suggéré que la consommation élevée de fibres végétales pourrait abaisser le taux de cholestérol sanguin et réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, notamment l’alfalfa, le bran du riz, la pectine et les graines de soja riches en fibres.

 

Alina Moyon

est docteur en pharmacie,

thérapeute et conférencière,

Je lui ai demandé de nous en dire un peu plus sur le silicium et je la remercie beaucoup pour ses réponses :

alma consult 3 


– Alina pouvez-vous nous expliquer la différence entre le silicium minéral et le silicium organique ?

 »Le silicium minéral, inerte, c’est-à-dire oxydé, se retrouve dans le sable, par exemple, et il n’a probablement pas de valeur thérapeutique puisqu’il ne peut pas être assimilé par l’organisme. Il se trouve également dans la nature sous forme « colloïdale », c’est-à-dire par microparticules en suspension dans un liquide, comme la sève de certaines plantes (ortie, prêle, bambou). Petit bémol toutefois, même sous forme « colloïdale » il est toujours très mal assimilé par l’organisme mais il existe également sous forme organique, c’est-à-dire non oxydée (on dit « réduite »), soluble, et donc active et hautement assimilable par l’organisme. »

– Est-il souhaitable de prendre du silicium en complémentation alimentaire en prévention des troubles dont j’ai parlé plus haut à savoir problème articulaire, problèmes cardiovasculaires et problèmes cutanés ?

« Les travaux sur le silicium ont démontré son implication comme élément majeur dans toutes les structures de soutien de l’organisme. Le silicium organique est protecteur pour des macromolécules telles que l’élastine, le collagène, la kératine et les protéoglycanes et on pense qu’il joue un rôle fondamental dans le processus de réticulation des fibres de collagène. La recherche a donc établi le rôle essentiel du silicium comme composant structurel de différents tissus tels que l’os, le cartilage, les tissus du derme ou des phanères, de l’aorte, etc. A ce titre, on peut comprendre son action sur le système musculo-squelettique (arthrose, rhumatismes, tendinites), la peau (rides), le système cardio-vasculaire (hypertension, athérosclérose), les phanères (chute de cheveux, ongles cassants) ou le vieillissement. On peut donc envisager une supplémentation, mais seulement après avoir analysé chaque cas concrètement, et dans un cadre plus large de prise en compte de tous les facteurs environnementaux (mode de vie, habitudes alimentaires, activité physique, pratiques de techniques de gestion du stress) »

– Y-a-t’il risque de surdosage ?

  »Par contact, la silice cristalline irrite la peau et les yeux et inhalée elle peut causer l’irritation des poumons et des mucus des membranes. L’irritation aux yeux causera la rougeur et l’inflammation entrainera le rougissement, le pelage et des démangeaisons de la peau. Mais ce surdosage est difficilement atteignable avec les doses prescrites habituellement. »

– Pouvez-vous nous dire si les sportifs, dont les os et les muscles sont très sollicités ont intérêt à faire des cures de silicium ?

« A ce sujet, je vais plutôt vous donner l’exemple d’un homme que j’ai eu en consultation : ancien sportif, avec plusieurs marathons à son actif, ses articulations usées le faisaient beaucoup souffrir et lui interdisaient peu à peu toute activité physique même celle de monter ou de descendre des marches. Nous avons regardé ensemble son mode de vie et son alimentation afin de mettre en place une nutrition adaptée, avec une complémentation qui incluait, parmi quelques autres produits, du silicium organique. Les résultats ont dépassé nos espérances : au bout de deux mois il marchait sans douleurs ; au bout de trois mois il montait les escaliers et recommençait à courir aisément sur de courtes distances. Maintenant il est en parfaite forme. Pour revenir à votre question, je pense que le silicium seul ne peut pas suffire, mais il peut partie d’un protocole de prise en charge du sportif et y avoir un apport intéressant. »

 

Un silicium organique de qualité :

 2014_SILICIUM_G5

Notre réserve en silicium décroissant au fil des ans, certains problèmes de santé peuvent donc être causés par une nutrition carencée aussi et je invite à vous rendre sur le site de la société SiliciumEspaña Laboratorios SLUqui fabrique, distribue et développe une gamme de produits basés sur le Silicium organique du Docteur Loïc Le Ribault. Cette société  propose des produits naturels et du silicium organique de qualité très efficace pour vous aider à vous maintenir en bonne santé dans le cadre d’une médecine naturelle.

Située en Espagne, près de Barcelone, ce laboratoire espagnol, continue ses recherches avec des partenaires (universités, centres de recherche et autres laboratoires), de façon à optimiser le développement de la silice organique dans des suppléments nutritionnels qui permettraient à chacun d’améliorer son confort de vie. Actuellement, Silicium España Laboratoires fait des recherches avec des partenaires à l’université situé dans le parc Scientifique de Barcelone pour retrouver un nouveau complexe organique de silicium. Ces recherches, dirigées par le Docteur Montse Trilla et Mr. Rafecas, scientifiques chercheurs en chimie organique, suivent les travaux de Loic Le Ribault* qui dans ses dernières années cherchait à améliorer c les bienfaits du silicium organique classique. Ce laboratoire collabore étroitement depuis plusieurs années avec l’Association internationale des Amis de Loïc Le Ribault (AIALLR)  installée aux asturies et à qui il apporte régulièrement les nombreux témoignages de ses clients ainsi que des conseils pratiques sur les bienfaits du silicium organique.

* Plus de 30 ans, les travaux scientifiques du Dr. Loïc Le Ribault ont finalisé une ligne exceptionnelle de produits aux normes les plus élevées en matière de sécurité, de biodisponibilité et d’efficacité optimale. Cette contribution scientifique et technologique de pointe et celles d’autres spécialistes à été fondamentale. Aussi, c’est pourquoi la diffusion de ses travaux, de ses textes et de son œuvre est une mission importante  pour cette société.

Laurent,

cycliste très soucieux de son bien-être et très attentif à son alimentation,

a testé deux produits  qui nous ont été confiés par ce laboratoire

et voici son avis :

photo laurent

 » J’ai utilisé pendant plusieurs semaines :

silicium G5

le silicium G5 Siliplant   qui est un élément essentiel dans la régénération des fibres de collagène. Il stimule la production d’une enzyme essentielle (prolilhidroxilase) dans la production d’un collagène abondant et de qualité dans les fibres articulaires. Indispensable pour réparer et rajeunir les tissus, le silicium est recommandé en périodes de stress et de sur-entraînement. Les tendons ainsi régénérés, récupèrent élasticité et résistance, atténuant ainsi le risque de blessure.ORGONO SPORT REC.asp

et Orgono Sport qui contient de la Glycine, un acide aminé essentiel produit naturellement par l’organisme mais en quantité insuffisante et c’est pourquoi le corps en est toujours carencé. Ce produit est à la fois très important dans les entrainements anaérobiques et lactiques puisque la glycine bloque l’apoptose (mort cellulaire) et améliore ainsi le manque d’oxygène dans le sang. Un apport supplémentaire de l’acide aminé Glycine aide à améliorer et à prévenir les problèmes de régénération du collagène dans les articulations participant ainsi à la récupération de la perte musculaire et à la prévention des contractures et des problèmes musculaires chez le sportif. Cet acide aminé essentiel est également indispensable pour la synthèse naturelle de la créatine, qui aide à augmenter la force et la récupération musculaire, la production de l’ATP et le stockage de l’énergie directement dans le muscle.

Pour nous, sportifs, les tendons et les articulations étant soumis à des chocs très agressifs et traumatisants, le silicium organique et l’acide aminé GLY aident à protéger et régénérer nos articulations.

Suite à l’utilisation de ces deux produits à raison d’1 bouchon doseur de silicium G5 le matin à jeun et d’1 bouchon doseur d’Orgono Sport dès le retour de l’entraînement, je n’ai eu aucun problèmes tendineux malgré la phase de préparation physique générale de cet hiver englobant un travail accru de renforcement musculaire en salle et sur le vélo. En outre, j’ai noté une nette amélioration de ma récupération même après des séances longues sous un climat humide en décembre et j’ai pu enchaîner les séances plus frais*.

Je compte bien refaire une cure de silicium organique avant l’été. »

* J’ajouterais que cette cure est complémentaire d’une bonne hygiène de vie et d’une alimentation équilibrée.

Ces produits sont également disponibles sur le site :

www.infinie-sante.com

Laurent

 

 

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

pas de commentaires


Trackbacks

  1. Mal au dos : précautions et conseils pour soulager son mal de dos. - Bien-être au naturel

Ecrire un commentaire