Sclérose en plaques : comment mieux vivre cette maladie et améliorer son bien-être

Sclérose en plaques : comment mieux vivre cette maladie et améliorer son bien-être

neurone-axone

En France, plus de 90 000 personnes (2 à 4 % d’enfants) souffrent de la sclérose en plaques (SEP) et des milliers de nouveaux cas apparaissent chaque année. Les chercheurs, bien qu’ayant déterminé comment la SEP attaque le système nerveux central, ne comprennent toujours pas pourquoi. La sclérose en plaques se définit comme une maladie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central.

Bien-être et qualité de vie ne sont pas évidents à objectiver lorsque l’on parle de sclérose en  (SEP), néanmoins sclérose en plaques et bien-être sont deux termes compatibles.

 

Symptômes de la sclérose en plaques :

Poussees-Symptomes-de-la-SEP

Cette maladie auto-immune chronique du système nerveux central se caractérise par une réaction inflammatoire d’origine auto-immune dans la substance blanche du cerveau et de la moelle. La réaction du système de défense immunitaire est dirigée contre la « myéline », un composant très important de la gaine protectrice des fibres nerveuses  pour la transmission des signaux nerveux dans les cellules du cerveau et de la moelle épinière (c’est-à-dire le système nerveux central). En général, cette maladie évolue par poussées inflammatoires focalisées avec apparition d’un ou plusieurs signes neurologiques lors de la poussée. Cela peut se traduire par un manque de force musculaire dans un membre (troubles moteurs), des fourmillements ou des sensations bizarres dans différentes parties du corps (troubles sensitifs), une baisse brutale de la vue (atteintes des voies centrales de la vision), un trouble de l’équilibre… Au début de la maladie, ces troubles ont la particularité de régresser, totalement ou partiellement, en quelques semaines.
Ces poussées sont imprévisibles et la fréquence et l’intensité des poussées varient en fonction de chaque patient. La gravité et le délai de progression de la maladie sont donc variables d’un malade à un autre.

Troubles moteurs, visuels, de l’humeur, problèmes urinaires… les symptômes de la sclérose en plaques sont multiples et retentissent sur la vie quotidienne par les handicaps qu’ils entraînent et la fatigue qui en résulte.

D’autres informations sur www.allodocteurs.fr

 

Traitements :

Traitement sur les symptômes : ce traitement ne guérit pas la maladie mais il agit pour soulager les symptômes tels que fatigue, douleur, troubles moteurs, raideurs des membres, troubles urinaires et sexuels.

Traitement des poussées : ce sont des anti-inflammatoires (corticoïdes) qui permettent de diminuer l’intensité et la durée des poussées.

Traitement de fond : c’est un traitement qui permet de ralentir l’évolution, l’impact et la durée de la maladie. Il comprend :

Des immunomodulateurs qui atténuent la réaction du système immunitaire responsable de l’atteinte de la gaine de myéline et qui peut aussi faire baisser le nombre des poussées voir même la progression de la maladie.

Des immunosuppresseurs, un traitement plus agressif qui agit directement sur les cellules du système immunitaire impliqué dans la réaction inflammatoire de la sclérose en plaques.

Attention : un traitement de fond ne doit en aucun cas être modifié ou interrompu sans l’avis d’un médecin !

Un espoir de guérison :

Les chercheurs de l’école de médecine de l’Université Case Western Reserve à Cleveland aux États-Unis ont identifié deux médicaments, le miconazole (antifongique couramment utilisé contre les infections de la peau) et le clobetasol (corticostéroïde qui sert dans le traitement de l’eczéma) : cette expérience réalisée sur des souris ont permis d’observer que ces deux médicaments permettaient de produire de la myéline. En effet, après avoir été traités, les rongeurs atteints de sclérose en plaques avaient retrouvé l’usage de leurs pattes arrières.

Les résultats de cette étude sont prometteuses puisque les chercheurs expliquent que « ces deux médicaments pourraient donc inverser les dommages du système nerveux central chez les patients atteints de sclérose en plaques » mais, de nouveaux travaux sont nécessaires pour vérifier l’efficacité de ces molécules lors d’essais cliniques. (Source www.topsante.com)

 

Un site informatif pour mieux vivre

avec la sclérose en plaques :

logo

Moi-mon-bien-etre

Bien-être et qualité de vie ne sont pas évidents à objectiver lorsque l’on parle de sclérose en plaques (SEP), néanmoins sclérose en plaques et bien-être sont deux termes compatibles.  Ergothérapie, auto-hypnose, auto-sondage urinaire, activité physique adaptée, alimentation équilibrée peuvent améliorer les difficultés liées à cette maladie.

Sep-ensemble est un site où l’on peut trouver de informations, des témoignages et des conseils pour aider tous ceux qui sont concernés par la scléroses en plaques (malades, aidants, professionnels de la santé). Vous trouverez là des rubriques pour un accompagnement au quotidien (soins, sorties, bien-être, droits et démarches, actualités, vidéos, recherches…).

charlotte

Charlotte à la fois patiente et médecin vous propose de la suivre dans son blog  »Les Chroniques de Charlotte ». Elle vous parle de sa maladie, comment elle la vit au quotidien et partage avec vous les résultats de ses recherches d’informations nouvelles, ses expériences et ses astuces. Elle vous propose sans tabou les billets d’humeur sur son vécu.

Voici l’adresse du site : SeP ensemble

N’hésitez pas à le visiter et à le faire connaitre autour de vous ! (Présent sur Twitter : @sepensemble)

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x