warana ou guarana : trésor mythique et mystique de l’Amazonie !

warana ou guarana : trésor mythique et mystique de l’Amazonie !

Le Waranà est issu la Terre Indigène AndiràMarau, localisée au Nord du Brésil, où vivent les Indiens Sateré Mawé de la forêt amazonienne. Pour pouvoir cultiver cette plante, ce peuple autochtone l’a domestiqué il y a plus de deux mille ans et ont obtenu l’Appellation d’origine brésilienne.
C’est la première fois qu’une telle reconnaissance, qui certifie des produits consacrant le lien entre des qualités particulières et un lieu d’origine, est attribuée à un peuple autochtone du Brésil. Le Waranà des Indiens Sateré Mawé, qui peut s’enorgueillir du titre de Guaranà natif, est aussi le premier produit d’Amazonie brésilienne à l’obtenir.

« Obtenir la Dénomination d’Origine, c’est certifier que le produit, avec des caractéristiques déterminées liées aux facteurs humains et naturels, n’existe que dans cette zone géographique déterminée » explique Obadias Batista Garcia, initiateur du Projet Waranà et Président du Conseil Général des Tribus Sateré Mawé (CGTSM). « Dans le cas du Waranà, il faut aussi savoir que le bassin hydrographique formé par les cours des fleuves Andirá et Marau constitue la banque génétique de cette plante dans son milieu naturel, la seule au monde. Il s’agit donc d’un sanctuaire écologique et culturel établi au fil des siècles ». Les membres de la communauté indigène recueillent les plants, qu’ils appellent « les fils du Waranà », issus des graines tombées au pied des lianes, appelées « les mères du Waranà », et les replantent dans des clairières autour de leurs villages où elles forment des arbustes et produisent des fruits, selon la méthode des Jardins Forêts, de la semi-domestication et de la Foresterie Analogue.

Qu’est-ce que le Waranà ?

Bien qu’elle soit couramment appelée Guaranà, la plante offrant ses fruits à l’écorce rose et à la pulpe blanche s’appelle en réalité Waranà dans la langue Sateré Mawé. C’est de la Terre Indigène Andirà-Marau, une région d’environs 8000 km² (une superficie grande comme la Corse), que le Guaranà est originaire. Cela signifie que la plante est originaire de ce terroir, et uniquement de là (où les abeilles locales, les Mélipones sans dard, garantissent la pollinisation croisée entre les arbustes cultivés et les lianes sauvages de la forêt) où l’on conserve toute la variété génétique primitive de la plante.  Ce territoire et le peuple qui l’habite, les Indiens Sateré Mawé, en préserve la tradition. À propos de la plante : peu de gens savent qu’elle peut dépasser les dix mètres de hauteur et que son nom signifie « essence de la raison », ou « principe de la connaissance (Wara’nà).  Les Indiens Sateré Mawé représentent une population de 18 000 individus dont environs 500 familles impliquées dans la production de ce fruit aux vertus magiques et dans le Projet Waranà.  Les graines, lavées puis séchées, assurent différentes utilisations alimentaires, dont la plus connue depuis quelques années est la boisson énergisante.

Au fil du siècle dernier, le Guaranà s’est petit à petit répandu dans différentes régions du Brésil ; poussée par son récent succès commercial, l’industrie agroalimentaire a rapidement imposé l’utilisation du cultivar, obtenu par clonage hors de son territoire autochtone, à de nombreux agriculteurs.
« La Dénomination d’Origine est la reconnaissance d’une lutte de longue haleine pour la défense d’un produit qui ne peut être réduit au simple statut de marchandise » poursuit Obadias Batista Garcia.
La Dénomination d’Origine ne consiste pas seulement à reconnaître un produit, « elle s’intègre dans un projet d’éco-ethnodéveloppement, qui vise à mettre en place ce que prévoit la constitution brésilienne de 1988, à savoir la possibilité pour les communautés autochtones de gérer leur propre territoire selon leurs us, coutumes et traditions,
exploitant de manière écologique les ressources de la biodiversité dont ils disposent pour leurs propres besoins fondamentaux. En les valorisant, en en faisant un instrument d’autonomie économique, ils peuvent en tirer une garantie d’autonomie politique et culturelle. »

LE WARANA-GUARANÀ DES TERRES D’ORIGINE
UN PUISSANT DYNAMISANT PHYSIQUE ET INTELLECTUEL

Cette baie amazonienne dont la forme évoque un œil est un puissant dynamisant de renom, sur les plans physiques comme intellectuels, sans provoquer d’effet excitant.

Le Waraná, le Guaraná des Terres d’Origine, trésor des Indiens Sateré Mawé, produit premium, a été élu Sentinelle du mouvement Slow Food International.

SES SUPER-POUVOIRS :


– Il est le meilleur allié 100% naturel des personnes en quête d’une solution saine et sans effets secondaires pour retrouver de la vitalité et garder une belle silhouette.
– Il respecte subtilement les cycles de l’organisme sans générer de troubles, ni d’effets d’énervement.
– Il est doux, non excitant, riche en composants minéraux, tanniques et vitaminiques.

DYNAMISANT, MAIS PAS EXCITANT ! Le Warana doit ses effets énergétiques à sa haute concentration en guaranine, une molécule proche de la caféine mais non excitante grâce à ses tanins qui ralentissent son absorption et à son mode de préparation selon des méthodes traditionnelles et ancestrales, exclusivement connues
du peuple Indien Sateré Mawé.

Warana/Guarana 

GUAYAPI

 

www.guyapi.com

Conseil d’utilisation: 1 petite cuillère à café de poudre à mélanger dans une boisson froide, dans une compote, un yaourt ou dans l’alimentation. Ponctuellement avant l’effort ou par jour durant des périodes de 1 à 3 semaines.

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x