Reconnaître et soulager les douleurs musculaires.

Reconnaître et soulager les douleurs musculaires.

Voici l’heure de la rentrée ! Mais avec elle et pour beaucoup d’entre vous, la reprise d’une activité physique pour entretenir sa forme. Cependant, gare aux courbatures et aux douleurs musculaires et articulaires.

 

Les douleurs musculaires :

Comment les reconnaître et les soigner ?

 

S’agit-il d’une déchirure musculaire, d’une contracture, d’une élongation ou un claquage ? Difficile de savoir c’est pourquoi il est important d’identifier les symptômes, les douleurs ressenties et les circonstances qui ont entraînés la blessure pour pouvoir y remédier de façon efficace. Donc, si votre douleur perdure adressez-vous à votre pharmacien ou consultez votre médecin.

La contracture :

il s’agit d’une contraction involontaire, constante et douloureuse dans une partie ou dans tout le muscle. Dur et hypertonique, le muscle limite le mouvement des articulations auxquelles il est rattaché. Les contractures sont souvent indolores et sont détectées lors d’un massage chez un kinésithérapeute. Non prises en charges, les contractures, à la longue, peuvent entraîner des problèmes d’arthrose. Aussi, pour rester performant, ne les négligez pas ! La contracture cause une douleur musculaire légère ou lancinante qui limite les activités du quotidien. Elle ne présente pas de lésion, n’arrive pas pendant l’effort mais se manifeste quelques heures après l’effort ou le lendemain. La contracture demande du repos. Massages et chaleur apportent un retour à la normale.

Conseils pour soulager et prévenir les contractures:

  • 1 goutte des huiles essentielles suivantes [gaulthérie couchée, hélichryste italienne, lavandin super, eucalyptus citronné, menthe poivrée, romarin camphrée] dans 5 gouttes d’extrait lipidique d’arnica. Appliquez 2 à 3 fois par jour sur les muscles contracturés pendant 5 jours.
  • Apportez de la chaleur avec une bouillotte sur la partie lésée ou prenez un bain chaud (39°) pendant 20 minutes environ pour bien suer et faciliter l’évacuation des déchets dont l’acide lactique par les glandes sudoripares.
  • Les courbatures sont souvent dues à la déshydratation : pensez à bien boire avant, pendant et après l’effort en alternant eau et boissons d’effort qui contiennent sels et minéraux.
  • Reconnaître la fatigue et s’arrêter avant la douleur !
  • Lorsque vous commencez une nouvelle discipline sportive, ne demandez pas trop d’efforts à vos muscles. En effet, trop sollicités ils pourraient se contracter.

 

La déchirure musculaire :

La déchirure se caractérise par la rupture de nombreuses fibres musculaires voire par un muscle qui se rompt. Provoquée par un dépassement des possibilités physiques, cette importante blessure doit parfois être opérée. Une douleur violente qui est le principal symptôme impose l’arrêt immédiat de l’activité. Elle se manifeste pendant l’activité et perdure au repos. Elle se décèle à un endroit bien précis du muscle là où les fibres sont déchirées. Parfois on peut constater un relief anormal à la palpation au niveau de la zone touchée. S’ensuit un hématome puis un gonflement ou un œdème. Souvent une déchirure apparaît par manque de souplesse musculaire, de blessure mal soignée, de fatigue musculaire, d’un geste inadapté ou d’un mauvais échauffement. N’effectuez aucune manipulation et faites faire un examen très sérieux avec un médecin.

Conseils en cas de déchirure musculaire :

  • Appliquez immédiatement de la glace en plaçant une serviette entre le sac de glace et la peau et maintenez avec un bandage pour bien épouser la forme de la zone lésée. Gardez en place 10 à 12 minutes et renouvelez toutes  les heures en gardant le membre affecté en élévation. Poursuive 2 à 3 fois pendant quelques jours au repos comme à l’effort jusqu’à disparition de la douleur.
  • Les jours suivants, des cataplasmes d’argile verte peuvent s’avérer efficaces. En effet, l’argile verte a des effets anti-inflammatoires, cicatrisants, adoucissants et antiseptiques. Vous pouvez les préparer vous même avec de l’argile en poudre ou concassée.  Mais vos pouvez les acheter tout prêts à la pharmacie. Stoppez l’application en cas de boutons, démangeaisons ou rougeurs.

 

L’élongation :

L’élongation  survient lors d’un exercice et elle est peu douloureuse. Le muscle est allé au delà des ses possibilités d’étirement lors, par exemple, d’un sprint trop violent effectué sans échauffement. On ressent alors un étirement du muscle et l’arrêt est fortement conseillé pour éviter une aggravation plus profonde de la blessure.

Conseils en cas d’élongation :

  • L’arrêt de l’activité est essentielle pour éviter l’aggravation !
  • Selon l’intensité de la douleur l’application de glace est recommandée pendant une dizaine de minutes en renouvelant plusieurs fois par jours ( 2 à 3 fois).
  • Le massage n’est pas recommandé mais l’application de teinture d’arnica appliquée avec précaution est possible. Le repos est primordial sachant que la fibre musculaire met environ deux semaines pour cicatriser.

 

Le claquage :

 

Lors d’un claquage, les fibres musculaires sont lésées. L’apparition est brutale lors d’un plein effort. Elle oblige à  l’arrêt immédiat de l’activité. Parfois, le claquage fait suite à une élongation lorsque le sportif poursuit  son activité. C’est pourquoi il est fortement recommandé de se reposer à la moindre gêne musculaire pendant la pratique d’une activité physique. Le claquage se reconnait à l’aspect difforme du muscle touché voire à un œdème. La palpation entraîne une douleur importante à un point précis.

Conseils pour soulager un claquage : 

  • Application de glace pour resserrer les vaisseaux et réduire l’épanchement sanguin.
  • Le repos est indispensable pour limiter la tension musculaire et éviter l’aggravation.
  • Élévation du membre lésé pour faciliter le retour veineux et éviter l’apparition d’un hématome.
  • Chaleur et massage sont à proscrire car ils pourraient aggraver les lésions, augmenter la douleur et provoquer une hémorragie.

 

La crampe :

La crampe est une contraction  brutale involontaire, intense et douloureuse : un véritable coup de poignard dans le muscle ! Elle provoque une douleur terrible. Elle correspond à un manque transitoire d’oxygénation du muscle, souvent des membres inférieurs. Le muscle souffre d’une accumulation de calcium dans la cellule musculaire, aggravée par une mauvaise hydratation. La douleur intense du membre affecté provoque l’incapacité de l’utiliser. Souvent, les crampes apparaissent lors d’un effort inhabituel surtout quand il fait chaud. En cause, une mauvaise alimentation, une déshydratation, un déficit circulatoire veineux, des chaussures trop serrées, un stress inhabituel ou un équipement inadapté.

 

Conseils pour soulager une crampe :

  • Bien étirer le muscle pour atténuer le spasme musculaire du muscle et diminuer la douleur.
  • Pratiquer une flexion passive et appliquer du froid pour réduire la douleur.
  • En cas de crampes récidivantes, les huiles essentielles et la phytothérapie fonctionnent plutôt bien : faire fondre de l’huile de coco au bain-marie, ajouter une pince de poivre de Cayenne et 2 pincées de curcuma. Laisser refroidir et conserver dans un récipient de verre. Utiliser ce mélange lors de l’apparition des crampes.
  • Veiller à son alimentation : potassium, magnésium et calcium ont un rôle important dans la prévention des crampes musculaires. Bananes, pois chiches, germes de blé, légumes verts sont recommandés dans cette prévention. Les crampes nocturnes sont souvent liées à un manque de magnésium (céréales complètes,  amandes, noix de cajou, noix du Brésil, chocolat…) et du calcium (graines de sésame, graines de chia, figues, algues, épinards, haricots rouges, légumineuses…).

 

 

Vous retrouverez toutes ces informations et conseils dans

le guide de Frédérique Laurent naturopathe :

 

Bien plus qu’un recueil de bonnes pratiques, ce livre se veut un outil pour mieux se connaître, être à l’écoute de son corps en apprenant à distinguer les différents signes (fatigue anormale, surentraînement, carence nutritionnelle, déséquilibre postural, blessures…) et appliquer les principes spécifiques à chacun, que vous soyez débutant, confirmé ou compétiteur dans la pratique sportive d’endurance. Dans cette bible :

  • Des clés d’hygiène de vie au quotidien, dont le réglage alimentaire, les intolérances, le régime hypotoxique, l’équilibre acido-basique, la gestion de la glycémie…
  • Des conseils pour une récupération efficace, sur la gestion du mental et des émotions, sur le choix des vêtements…
  • L’encadrement des mille et un soucis bien connus des sportifs, confirmés ou débutants : blessures, troubles digestifs, inflammations, ampoules…
  • L’activité sportive au fil des quatre saisons où seront utilisées les techniques naturelles telles que la réflexologie, l’hydrologie, les plantes ou les huiles essentielles.

 

Des compléments alimentaires Bio pour soulager

les douleurs musculaires et articulaires :

 

Naturactive est une marque experte en santé naturelle. Elle propose trois solutions à base d’extraits de plantes et d’huiles essentielles, conseillées en cas d’efforts physiques. Des produits pour concilier reprise du sport et bien-être articulaire et musculaire au naturel.

 

Roll-on articulations & muscles Naturactive :

Contenant des huiles essentielles de Gaulthérie et de Menthe poivrée, certifiées BIO, l’effet froid de sa formule permet de soulager instantanément les douleurs articulaires et musculaires, aiguës ou chroniques (arthrite, tendinite, rhumatismes).

Conseils d’utilisation : en application et jusqu’à 4 fois par jour en massant la zone douloureuse.

En pharmacie : le Roll-on Articulations & Muscles Naturactive est disponible en tube de 100 ml avec embout à trois billes. Prix : 14,80 €.

Huile Végétale bio Calophylle Naturactive :

L’huile végétale de Calophylle est reconnue pour ses propriétés apaisantes et protectrices et sa capacité à régénérer la peau. Elle est un excellent support pour les massages du corps.

Conseils d’utilisation : appliquer 1 à 2 fois par jour en massage sur les zones concernées.

En Pharmacie : disponible en flacon 50 ml (12 €).

Naturactive Articulation :  

Naturactive Articulation contient des extraits d’Ortie et de Curcumapour le confort articulaire. En complément un extrait de Bambou.

Conseils d’utilisation : 1 stick par jour à diluer dans un grand verre d’eau pendant 20 jours. A renouveler si nécessaire.

En pharmacie : la boîte de 20 sticks fluides (13,90 €).

Attention : en aucun cas, nous ne saurions être responsables des éventuelles conséquences liées à une mauvaise application ou compréhension des conseils contenus dans cet article. Le plus sage, étant bien entendu de toujours prendre en considération les conseils avisés d’un médecin diplômé d’état.

Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT : 19 Méthodes naturelles pour lutter contre les microbes et booster son immunité​

x