L’hapagophytum : ses bienfaits contre l’arthrose et les rhumatismes.

mai 17, 2018 |  écrit par  |  Non classé

 

L’harpagophytum de la famille des Pédaliacées, est une plante dont le nom vient du grec harpagos  »grappin », et dont les fruits sont couverts de crochets. Ces crochets courbés et acérés restent accrochés aux pelages et fourrures des animaux (chevaux, bœufs, moutons) qui peinent à s’en défaire d’où son nom de  »griffe du diable ».

Cette plante ramifiée qui vit en plein désert Sud Africain pousse dans les sols argileux ou sablonneux, au bord des chemins et sur les terres incultes. Elle présente une racine profonde qui peut atteindre 1 mètre, d’où partent des racines secondaires, brun rougeâtre qui peuvent s’étendre jusqu’à 1,50 mètre autour de la plante. Les feuilles profondément découpées, portent à leur base une fleur solitaire, rouge-violet. Le fruit est une capsule qui se prolonge par des aiguillons terminés par une couronne de crochets acérés.

Originaire du sud-ouest de l’Afrique, la capitale de Namibie lui a d’ailleurs donné un de ses noms communs :  racine de windhoek. Trop cueillie à l’état sauvage cette plante, devenue rare, pousse dans le désert du Kalahari, zone “sanctuaire” qui a été créée dans le Parc national de Bwabwata, pour une culture durable.

 

Une floraison mystérieuse :

 

Cette plante mystérieuse et  »diabolique » ne fleurit qu’un jour par an pendant la brève saison des pluie !  L’harpagophytum, passe 10 mois de l’année enfouie sous le sol afin de se protéger de l’aridité extrême du désert du Kalahari. aussi, pour survivre aussi longtemps, elle doit stocker dans ses racines d’énormes quantités de nutriments et de minéraux essentiels, dont de très précieux iridoïdes, rares substances actives antidouleurs. C’est pourquoi l’harpagophytum était utilisée par les guérisseurs Bochimans contre les douleurs articulaires, musculaires et squelettiques. Depuis une trentaine d’années, elle a beaucoup d’adeptes dans notre pays pour ses propriétés antirhumatismales reconnues par de nombreuses études scientifiques. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l’efficacité de l’harpagophytum est « cliniquement avérée dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes ».

 

L’harpagophytum et ses usages :

 

Très utilisé par les sorciers Africains, l’harpagophytum n’a été identifié qu’au début du XXème siècle par un médecin allemand envoyé en Namibie,  qui assistant à la guérison d’un malade par un sorcier, se pencha sur les vertus curatives de l’harpagophytum. Le Dr Schmidt, en 1971 et 1972, mis en évidence les bienfaits de cette plante sur un groupe de 110 malades souffrant de polyarthrite auxquels il a donné pendant 3 mois de l’harpagophytum à doses importantes. Les résultats dépassèrent tout ce qu’on aurait pu imaginer avant cette étude clinique : 80% des malades virent leur souffrance totalement supprimée et retrouvèrent une mobilité normale, même ceux qui présentaient une poussée inflammatoire ancienne. Ce n’est qu’en 1989 que l’harpagophytum a été inscrit à la pharmacopée française.

 

 

Les partie récoltées de la plante sont souvent les racines secondaires qui se trouvent entre 60 et 80 cm de profondeur. Elles sont lavées, débarrassées d’une sorte de liège qui les protège, elles sont coupées en rondelles puis mises à sécher dans des endroits aérés.

 

 

L’harpagphytum stimule les fonctions du foie et de la vésicule biliaire, agit sur les troubles de la prostate, fait baisser le taux de cholestérol et d’acide urique mais c’est surtout pour ses propriétés inflammatoires que l’on utilise cette plante. En effet, les principes actifs majeurs de cette-ci sont des glucoiridoïdes, (haprpagoside et procumbine) reconnu pour leur puissante activité anti-inflammatoire et analgésique. Ces substances permettraient d’inhiber certaines réactions biochimiques au niveau des tissus inflammés.

 

 

Aujourd’hui cette plante est conseillé en cas de rhumatismes bénins, pour traiter des douleurs articulaires légères et semblent donner de bons résultats chez les sportifs pour soulager les douleurs dus à l’effort.

L’harpagophytum est particulièrement recommandé en cas :

D’arthrite,

D’arthrose

De sciatique

De problèmes dus à la goutte.

 

Sous quelle forme utiliser

l’harpagophytum ?

 

 

-Sous forme de poudre totale sèche en gélules qui représente le totum végétal de la racine secondaire dans toute son intégralité et son intégrité.

-Sous forme d’extrait sec en gélules ou en capsules.

-Sous forme de décoction ou d’infusion en cas de troubles mineurs ou pour plus de facilité vous pouvez utiliser des sachets prêts à l’emploi.

Sous forme d’extrait aque (ampoules buvables) vendues en pharmacie et magasins de diététique.

 

On le retrouve également dans de nombreuses préparations magistrales associant d’autres plantes complémentaires ou en  spécialités prêtes à l’emploi.

 

Sport, activité physique, changements de saison sollicitent la souplesse des articulations. Pour ma part, j’apprécie beaucoup les bienfaits de l’harpagophytum : à la maison nous y avons recours pour soulager les douleurs articulaires qui sont souvent gênantes et parfois même handicapantes. Une petite cure d’harpagophytum bio de chez DIETAROMA permet de soulager la douleur et d’améliorer le confort articulaire. ces ampoules bio sont vraiment efficaces !

Le laboratoire Dietaroma est un Spécialiste innovant et pionnier de la phytothérapie depuis 1927,  qui conçoit et développe des compléments alimentaires bio et naturels, pour vous accompagner dans votre quotidien. Il vous propose des ampoules bio d’harpagophytum élaborées à partir de plante originaire d’Afrique et provenant d’un approvisionnement maîtrisé et dont la culture dans un environnement originel préserve le meilleur des actifs de la plante.

 

www.dietaroma.com/ampoules hapagophytum

Ce Concentré Intégral de Plantes® est issu d’une démarche éco-responsable, d’une traçabilité renforcée (filières locales et maîtrisées) et d’une méthode unique développée en France : la Blue Extraction® qui permet d’extraire le meilleur de la matière végétale sans utiliser de solvant.

 

Un autre produit DIETAROMA nous convient également :

En massage légers sur les parties douloureuses, après une activité physique, cette crème fait vraiment du bien là où elle s’infiltre ! Facile d’application, vite absorbée, ne colle pas et permet un confort musculaire et articulaire : parole de sportif qui a testé !

 

 

www.dietaroma.com Articulior Crème Bio

 

L’âge, la pratique d’un sport, une mauvaise posture peuvent être responsables d’inconforts articulaires. Ayez, comme nous le réflexe Articulior Crème ! Cette crème a été spécialement formulée à base d’extraits naturels de plantes et huiles essentielles bio pour un massage apaisant et décontractant :

  • 3 plantes : l’harpagophytum, la camomille et le millepertuis pour leurs bienfaits traditionnels.
  • 5 huiles essentielles : de lavande maillette, menthe poivrée, genièvre, romarin et citron.

Rappel : tout état (ou symptôme(s) qui persistent), de quelque nature qu’il soit peut cacher des causes diverses et doit ne doit donc être traité à légère sans l’intervention  et l’avis d’un professionnel de la santé. 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire