L’amande et ses bienfaits

janvier 21, 2014 |  écrit par  |  Mieux connaître les plantes, Non classé

braanches avec amandes

L’amande est le fruit de l’amandier :

(Prunus amygdalus ou dulcis communis)

Cet arbre, originaire d’Asie centrale, qui présente un port ovoïde s’étalant avec le temps, apprécie les climats chauds mais redoute le gel. Son tronc et ses branches présentent un bois noueux dont l’ écorce devient grisâtre et écailleuse en vieillissant. Caduques, lancéolées et denticulées, ses feuilles alternes sont beaucoup plus longues que larges. En février/mars, c’est l’amandier qui a la primeur d’annoncer le printemps avec l’apparition de ses belles fleurs d’un blanc rosé et cela avant même le développement du feuillage. Ces fleurs, qui comptent cinq pétales et renferment de nombreuses étamines, sont souvent groupées par deux. Les fruits présentent une enveloppe duveteuse, verte puis beige, qui s’ouvre à maturité : les amandes, sont allongées et aplaties, et mesurent 3 à 4 cm de diamètre.

 

med-fleurs-d-amandier-visoflora-24561

Histoire :

L’amandier est chargé de symbolisme et représente un secret qu’il faut découvrir pour s’en nourrir !

Bel-amandier en fleurs

– Il y a quelques milliers années l’amandier, annonciateur courageux du printemps sème ses pétales virginaux sur les régions méditerranéennes.

– Chez les hébreux, c’est par la base d’un amandier que l’on pénètre dans la ville mystérieuse de Luz pour un séjour  d’immortalité.

– Dans l’ancien testament, la branche de l’amandier est un message de l’éternel.

– Chez les grecs, le fruit de  l’amandier a le pouvoir de féconder une vierge et en Europe cette croyance qui dura fort longtemps voulait qu’une jeune fille qui  s’endormait sous un amandier en rêvant à son fiancé avait de forte chance de se réveiller enceinte.

– Au Moyen-âge, il existait un important commerce de ce fruit.

– Au XVIème  siècle, on vit se développer les premières plantations dans le Sud de la France mais il y avait déjà longtemps que l’Algarve au Sud du Portugal s’enorgueillait de cette plante.

 

Composition de l’amande :

amande fruit sur l'arbre

Bien que calorique (578 calories pour 10og), l’amande présente des propriétés nutritives et thérapeutiques :

– Elle est réputée pour son apport en calcium (800 mg pour 100 g) : c’est une des meilleures sources de calcium non animal.

– Son apport en protéines ( 7,3 g pour 100 g) est supérieur à celui des autres fruits.

– Cette noix à l’arôme puissant contient des huiles bénéfiques à l’organisme (acides gras polyinsaturés : 12,2 g et acides gras mono-insaturés : 32,9 g pour 100g) qui sont nutritives et alliées de notre système cardiovasculaire.

– C’est une source non négligeable de vitamine E (24 mg pour 100 g), antioxydante aux vertus anticancéreuses.

– Elle contient du zinc qui renforce les défenses immunitaires et favorise la cicatrisation.

– Elle renferme des vitamines (B5 et biotine) et de nombreux  nutriments : calcium, fer (4,3 mg), magnésium (275 mg) , phosphore (474 mg), potassium (728 mg), sélénium et zinc.

 

Propriétés et indications :

Antiseptique intestinal, laxative, anti-asthénique au niveau physique et intellectuel, énergétique du système nerveux, anti-lithiasique, urinaire, reminéralisante … l’amande :

– Facilite la digestion des amidons : prenez quelques amandes avant de manger vos pâtes, riz ou pommes de terre pour mieux digérer.

– Prévient les douleurs d’estomac, croquez quelques amandes avant de vous mettre à table, elles formeront comme un emplâtre utile contre les remontées acides.

– Permet la baisse du mauvais cholestérol sanguin car l’amande contient essentiellement des lipides insaturés.

– Est minéralisante : elle est bénéfique en période de croissance et de convalescence.

 

L’amande et les sportifs :

Nutritive, l’amande est recommandé chez le sportif  pour l’effort et la récupération et ses fibres favorisent transit et satiété pour un meilleur maintien du poids. De plus, les acides gras mono-insaturés de l’amande n’entrainent pas d’élévation du poids si elle est consommée avec modération bien sûr.

Magnésium et calcium maintiennent une bonne santé des os et favorisent une bonne contractibilité des muscles. La présence non négligeable de phosphore, zinc, cuivre et manganèse favorise la formation de l’hémoglobine, du collagène et la stabilisation du PH sanguin. Les vitamines B1, B2, B3 permettent la production d’énergie à partir des glucides.

Après l’effort, sa consommation permet de récupérer le stock énergétique perdu et de lutter contre les radicaux libres produits pendant l’effort grâce à la présence de vitamine E antioxydante qu’elle contient.

Chez Jean Hervé,

vous trouverez de délicieuses pâtes d’amande :

Au sucre de canne roux et au sirop d’agave, sans arômes ni colorants, elles sont non seulement délicieuses (nous les avons goûtées !) mais elles  représentent un formidable apport énergétique pour les sportifs et les enfants.

pâtes d'amandes Jean hervé

 

Comment choisir les amandes :

amendes non emondées

Il existe 2 sortes d’amandes :

L’amande douce que l’on consomme fraiche ou sèche.

Et l’amande amère utilisée dans l’industrie alimentaire et qui ne doit jamais être consommée en trop grande quantité. Les amandes amères ont un rôle antispasmodique et sédatif. Elles sont utilisées utilisées en médecine et aussi en parfumerie.

Pour les acheter et les consommer fraiches, soyez à l’affût sur les étals en juillet et en aout ! Les amandes fraiches ne le restent pas longtemps alors achetez-les en petites quantités. Pour obtenir environ 300 g d’amandes décortiquées, il vous faudra 1 kg d’amandes. Choisissez des coques fermes presque dures avec un amandon couleur neige une fois la peau enlevée. Fraiches : tendres et riches en eau, elles sont moins chargées en lipides et donc moins caloriques. Les amandes non blanchies possèdent une valeur nutritive supérieure à celles vendues blanchies. Conservez-les dans  un bocal au frigo et une fois entamé consommez-les en quelques semaines.

 

Utilisations :

– En pâtisserie (frangipane…),  dans les salades ou sur un poisson (la célèbre truite aux amandes !).

– Dans la confiture d’abricots où elle relève le gout.

– L’huile d’amande douce quant à elle, est employée en usage externe dans les cas de dermatose, de brûlure, d‘eczéma sec et de prurit (en friction sur la peau sèche au quotidien). Dans le cas de douleur auriculaire en instillation : 1 à 2 gouttes dans chaque oreille. En cosmétologie, l’huile d’amande douce est excellente pour la peau grâce à sa vitamine E et son zinc qui sont essentiels pour le maintien d’une peau saine.

– -L’orgeat qui est un sirop préparé avec une émulsion d’amandes est recommandé en cas  de spasme de l’estomac, d’inflammation des intestins et des voies urinaires.

Pour terminer, je vous livre deux petites recettes gourmandes :

Une délicieuse salade :

Mélangez mesclun, courgettes en rondelles, ricotta, olives noires et ciboulette. Assaisonnez à votre guise !

mueclin amande

 

 

Boisson  aux amandes et bananes.

  Mixez ensemble dans une centrifugeuse, 150 g d’amandes blanchies, 2 petites bananes, 50 cl d’eau, pour obtenir un mélange homogène puis ajoutez 1 pincée de cannelle, 2 c à soupe d’essence de vanille, 2 c à soupe de miel et mixez à nouveau.

smoothie amande et banane

 

Quelques ouvrages :

Guide  de la nutrition : Alessandra Buronzo Marie laure Andre

Fruits et légumes verts :V et C Fabrocini

La forme dans votre assiette :Myriam Blunin

Les fruits : Richard Roudaut

Les 100 aliments pour rester en forme : Charlotte Haigh


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

2 commentaires


  1. Question pourquoi l’ amande amère ne doit pas trop être consommée?

    • Attention aux amandes amères qui proviennent de l’amandier sauvage et dont le fruit au goût très amer est toxique si l’on en mange beaucoup. En effet, l’amande amère contient de l’acide cyanhydrique, mortelle à forte dose. Ce fruit s’utilise à faible dose en pâtisserie et en confiserie pour donner une saveur ou un goût d’amande amère.

Trackbacks

  1. Cérat ou cold cream : bien-être des peaux fragiles. - Bien-être au naturel
  2. Alimentation : alliée d'une belle peau ! - Bien-être au naturel
  3. Bien-être : protéger sa peau du froid ! - Bien-être au naturel
  4. Petit déjeuner tonique avec la crème Budwig ! - Bien-être au naturel
  5. Le miel : une panacée incontournable ! - Bien-être au naturel
  6. Bien-être et bains - Bien-être au naturel
  7. Les huiles essentielles et votre psychisme - Bien-être au naturel
  8. Conseils naturels pour bien réussir son shampooing. - Bien-être au naturel
  9. Cheveux blancs : conseils pour prévenir leur apparition. - Bien-être au naturel
  10. Chocolat : connaissez-vous le chocolat cru ? - Bien-être au naturel

Ecrire un commentaire