Comment bien vieillir ?

mars 18, 2014 |  écrit par  |  Non classé

« Chaque homme désire vivre longtemps, mais aucun homme ne voudrait être vieux ? » 

(Jonathan Swift)

vieillir titre

A travers les âges, la vieillesse a toujours fasciné chercheurs, écrivains, médecins, explorateurs et tous ont recherché la fontaine de Jouvence ! À quel âge sommes-nous vieux : à l’âge de la retraite ou à celui de la maison de retraite ou de son logement de senior ? (en savoir plus sur Logement-seniors.com ) Hélas, vieillir est inéluctable mais bien vieillir et être en forme jusqu’à la fin de sa vie est-ce un rêve ? Aujourd’hui, plus vraiment car s’il n’existe aucune potion magique, de nombreuses études prouvent qu’une activité physique régulière et appropriée ainsi qu’une hygiène de vie et des exercices intellectuels peuvent maintenir le corps et l’esprit en très bon état. D’ailleurs chacun sait :

« celui qui veut voyager loin doit ménager sa monture » !

De nos jours, au XXIème siècle, une des caractéristiques de la population mondiale est l’augmentation considérable du nombre de personnes âgées. Si aujourd’hui, notre espérance de vie est d’environ 80 ans, elle était approximativement de 25 ans au paléolithique en évoluant à peine et demeurant entre 35 et 40 ans de l’antiquité jusqu’au Moyen Age et quasiment jusqu’aux temps modernes soit pendant près de 2000 ans. Quel essor fulgurant depuis si peu d’années au bénéfice de notre longévité mais à condition de songer à prévenir la détérioration liée à l’âge dès 40 ans voire même bien avant pour arriver en forme à l’âge de la retraite même si certains rapports incitent les seniors à travailler.

 

Entretenir son capital physique :

 « L’activité physique renforce et l’inactivité affaiblit » 

(Hippocrate)

activité physique

En effet, l’inactivité altère les fonctions musculaires, cardio-vasculaires et articulaires mais l’exercice physique réduit les risques liés à l’ostéoporose (2 heures d’activité par semaine peuvent améliorer la densité osseuse des femmes de plus de 50 ans) et permet de lutter contre les maladies cardio-vasculaires et le vieillissement alors pourquoi rester inactifs puisque c’est prouvé : l’activité physique nous protège ! Voici 6 bonnes raisons de la pratiquer :

1) Elle permet de garder un poids de forme en modulant l’appétit.

2) Elle fortifie le cœur et les poumons.

3) Elle tonifie le squelette.

4) Elle vivifie les organes.

5) Elle garde la libido en éveil.

6) Elle aide à lutter contre le stress.

Des activités adaptées à chacun :

– Pour rester en forme les meilleures activités aérobiques sont la marche, le cyclisme, la natation, les sports de raquette, le ski de fond.

– Pour renforcer les muscles, préférez l’aquaforme, les exercices de résistance en salle, les méthodes Pilates*, les bandes élastiques ou le golf.

– Pour conserver votre  équilibre et votre coordination optez pour la danse, le Tai Chi (approche du corps et de l’esprit), les sports de raquette ou montez les marches.

– Pour améliorer votre flexibilité yoga, Pilates et Tai Chi s’imposent.

– Pour maintenir votre posture, renseignez-vous sur les techniques Alexander et les Pilates.

– Pour booster votre énergie et activer votre QI : boues chinoises, QI Gong (approche corps/esprit), natation en eau froide, exercices de respiration.

* Méthodes Pilates : par des exercices, on essaye de renforcer les muscles trop faibles et de décontracter les muscles trop tendus, en tenant compte du rythme de la respiration lors de l’exécution des mouvements, du bon alignement de la colonne ainsi que du maintien d’une bonne posture générale.

Il n’y a en général pas de risque  à se lancer dans un programme d’exercices réguliers tant que ce projet commence en douceur et n’augmente que progressivement mais si vous n’avez jamais pratiqué de sport, consultez votre médecin avant de commencer et voyez avec lui l’activité qui conviendra le mieux à vos possibilités physiques sans nuire à votre santé.

 

 

Rajeunir par la nutrition :

« Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger »

(Cette phrase extraite de l’avare de Molière serait en fait de Socrate)

Grilled salmon and vegetables

L’ alimentation n’est pas une garantie absolue pour vivre au delà de 100 ans mais  mais elle en demeure néanmoins un facteur déterminant.

Pour bien vieillir, vous devrez donc revoir votre alimentation en choisissant des aliments qui augmentent la vitalité et préviennent le cancer,  les cardiopathies et les troubles dégénératifs. Votre alimentation doit être équilibrée et vous apporter des antioxydants pour mieux lutter contre le vieillissement, des acides gras essentiels, du magnésium, du zinc, des vitamine E, B, C ; des fruits et des légumes bio et frais ; du poisson 3 ou 4 fois par semaine ; 2 repas de viande par semaine ; des pâtes et des céréales. En vieillissant vous avez besoin d’aliments de qualité mais en plus petites quantités et n’oubliez pas de  :

– Réaliser un arc en ciel de 5 couleurs dans votre assiette.

– Manger moins et de boire plus d’eau.

– Bien mastiquer.

– Améliorer votre digestion et le fonctionnement de votre foie et de vos intestins en prenant s’il le faut des compléments alimentaires (à voir avec votre nutritionniste).

– Faire régulièrement une cure de détoxication et d’éliminer les toxines de votre alimentation.

–  Prendre soin de votre peau en la nourrissant de l’intérieur et en l’hydratant.

 

Prévenir les maladies :

 »Ce n’est pas dans ses effets que l’on attaque un mal, c’est dans sa cause »

(François Guizot)

Prévention santé

 

Avec un suivi médical régulier,  il est possible d’éviter les maladies dégénératives et l’invalidité.

– Faites une évaluation de votre état de santé avec votre médecin traitant (analyse de votre pression sanguine, tests d’acuité visuelle et dépistage de cataracte, glaucome et dégénérescence maculaire, tests auditifs, examen de la peau pour dépister d’éventuelles lésions cancéreuses, évaluation de votre santé mentale et physique, analyse nutritionnelle…) Vérifiez votre médication et prévoyez avec lui, mammographie, densitométrie minérale et osseuse et au laboratoire faites pratiquer un bilan sanguin et hormonal.

– Pensez aux thérapies thermales : l’hydrothérapie  pour nettoyer le corps et l’esprit, la thalassothérapie pour ses traitements doux à base d’eau de mer et d’algues,  le sauna pour ses bienfaits sur la santé et le vieillissement étudiés depuis au moins deux siècles, la thérapie par les ions négatifs pour énergiser  votre vitalité.

– Optez pour les traitements corporels anti-vieillissement : le massage, thérapie du corps et de l’esprit par excellence qui nous fait flotter dans un nuage d’endorphines ; les bains de boue qui améliorent les rhumatismes et la fibromyalgie, l’arthrose et l’arthrite ; l’acupression et shiatsu qui facilitent la circulation de l’énergie vitale ; les manipulations douces (ostéopathie, chiropraxie..) pour soulager les douleurs.

Garder un cerveau jeune :

« Ne cessez jamais d’apprendre, ne cessez jamais de rire »

entretenir son cerveau

Le cerveau est notre bien le plus précieux, c’est le centre de notre personnalité, de notre intelligence, de notre créativité et de notre spiritualité : rien ne sert d’avoir un corps qui fonctionne bien si notre cerveau ne suit pas. Aujourd’hui des examens de plus en plus précis permettent d’explorer notre cerveau afin d’étudier son fonctionnement pour en comprendre les défaillances. Le cerveau humain pèse en moyenne 1,3 kg et qu’il soit plus petit ou plus gros n’a pas d’incidence sur l’intelligence : celui d’Einstein pesait 1,4 kg, celui du poète Lord Byron 2,2 kg et cela n’a pas empêché Einstein d’être plus intelligent. En vieillissant nous perdons  nos cellules cérébrales qui répartissent l’information dans le cerveau et cette perte est d’environ 10 à 15 % aux alentours de 70 ans. Cependant par le biais d’exercices mentaux et d’une bonne alimentation ont peut augmenter les connections (dendrites) entre les cellules restantes ce qui permet de prévenir les pertes de mémoire et du fonctionnement du cerveau liés à l’âge. IL est don important d’éviter :

– L’hypertension.

– Le diabète.

– Le stress.

– Les radicaux libre.

 – Les aliments nocifs (mauvais gras, sucres rapides, alcools, excitants).

– Les toxines.

– Le manque d’exercice et de stimulation.

Certains nutriments (les  mauvais sucres et les mauvais gras) ont un impact énorme sur les cellules du cerveau et son fonctionnement en entrainant des perturbations de l’humeur et des troubles du comportement. Le cerveau est constitué de 60% de gras aussi il est indispensable de lui fournir des acides gras essentiels : des oméga-3 qui se trouvent dans les poissons (saumon, sardine, anchois, truite, maquereau..) ainsi que dans les noix, l’huile de lin et le gras mono-insaturé de l’huile d’olive.

nourrir le cerveau

Adoptez une alimentation riche en vitamines C, E et B1, B6, B12 ainsi qu’en anti-oxydants et en minéraux essentiels (magnésium, zinc..). Selon certains chercheurs, la vitamine E serait particulièrement efficace pour prévenir et lutter contre la maladie d’Alzheimer.

Marchez 30 minutes chaque jour : l’exercice physique augmente l’apport sanguin au cerveau, améliore la mémoire et les fonctions mentales.

Privilégiez un bon sommeil réparateur car les nuits sans sommeil abrègent nos jours.

Stimulez vos neurones par le biais du scrabble, des mots croisés, du bridge,  de l’apprentissage d’une nouvelle langue,  de l’informatique et de la lecture d’ouvrages qui suscitent la réflexion.

Maladie d’Alzheimer et troubles de la mémoire :

Ce trouble progressif et neurodégénératif est la maladie que nous craignons le plus car quelque 20% des personnes de plus de 65 ans en sont atteintes et 50% des celles de plus de 85 ans. Elle est due à un gène spécifique (Apo E4) mais il semblerait que de nombreux facteurs soient impliqués (âge avancé, hérédité). Le cerveau des personnes atteintes de cette maladie contiendraient des quantité moindres d’acétylcholine, une enzyme impliquée dans la fabrication des neurotransmetteurs du cerveau. On constate pour cette maladie la présence d’amalgames de cellules mortes ou plaques séniles et de fibres anormales appelées fibrilles pathologiques. Pour prévenir cette maladie, les mesures précédemment citées sont bien entendu recommandées. Pour résumé, nourrissez votre cerveau de bons nutriments, d’exercice physique et mental, évitez les toxines et prenez le cas échéant des compléments alimentaires.

Mais rassurez-vous bon nombre de troubles de la mémoire ne sont pas liés à cette maladie mais simplement associés à l’âge et affectent hommes et femmes de plus de 50 ans. Un mini-infarctus, une trop forte médication, des carences en nutriments, trop d’alcool, l’inactivité peuvent entrainer de pertes de mémoire. Pour prévenir et remédier à ces troubles de la mémoire :

– Entretenez vos neurones par de la gymnastique du cerveau en effectuant des exercices simples et efficaces qui maintiendront votre cerveau en forme.

– Écoutez de la musique qui a un effet bénéfique sur le fonctionnement du cerveau : dans son livre  » l’effet Mozart », le musicien classique Don Campell a écrit sur le pouvoir que possède la musique à renforcer l’esprit. Des chercheurs ont d’ailleurs découvert qu’écouter la sonate en ré majeur pour 2 pianos de Mozart pouvait améliorer l’habileté de raisonnement de sujets humains. C’est donc certainement un moyen très agréable et très enrichissant d’améliorer les fonctions du cerveau en ralentissant et en équilibrant les ondes cérébrales et en abaissant le taux de stress en diminuant le taux de cortisol. La musique régule la tension artérielle, peut rehausser le système immunitaire et peut augmenter la libération d’endorphines bêta (hormones de bonheur). Vive la musicothérapie !

– Pensez jeune, soyez aussi curieux qu’un enfant : l’enthousiasme permet de s’accomplir, d’être gai, créatif, détendu, adaptable et aventureux !

 

L’atout vieillesse : la sagesse !

« L’expérience est le commencement de la sagesse »

(Alcman de Sardes)

 

sagesse

La vieillesse n’a pas que des inconvénients, elle nous permet d’acquérir la sagesse pour maitriser nos passions et nos impulsions afin de mieux faire face aux événements. Cependant, certains, une fois à la retraite souffrent de dépression alors que cette période ne devrait pas être une synonyme de déclin mais de développement et de possibilités nouvelles. C’est l’âge de la liberté, des voyages, des explorations, du développement de soi, des passions, des loisirs, de la danse, du dessin, du bénévolat et pour profiter de ses petit-enfants.

Donc si on a bien préparé sa vieillesse, il  n’y a pas lieu de souffrir d’arthrose, d’hypertension ou de pertes de mémoire et pour rester en forme  il faut conserver sa vitalité et l’enthousiasme de sa jeunesse en y ajoutant la sagesse acquise au cours de nos années d’expérience.

Il n’existe donc aucun philtre magique qui puisse nous rajeunir et quand bien même certains coups de bistouri ou certaines injections peuvent remodeler notre corps rien ne pourra empêcher les troubles dégénératifs dus à la vieillesse alors une règle s’impose :  s’abonner à une vie saine le plus tôt possible pour rester en forme le plus tard possible et pourquoi pas espérer devenir centenaire ! Vous connaissez les qualités des centenaire ?

– Ils vivent et profitent du moment présent sans regretter le passé.

 – Ils restent actifs et ne remettent jamais au lendemain ce qu’ils doivent faire le jour même.

– Ils continuent toujours de progresser, ils sont avides de découvrir et acceptent les défis.

– Ils continuent à développer leur habiletés et leurs talents.

– Ils positivent.

– Ils organisent leur emploi du temps et privilégient: exercice, méditation, détente, nourriture légère et nutritive.

Ils s’intéressent à beaucoup de choses plutôt qu’à une seule

– Ils sont très gais.

– Parfois, Ils aiment rester seuls, écouter d la musique et apprécier la nature

– Ils s’adaptent aux changements.

Ils entretiennent des relations avec leur famille, leurs amis.

 

Alors vieillissons jeunes !

« Les âmes les plus jeunes habitent souvent les corps les plus âgés. »

Seniors exercising with bicycle

 

Pour cela, évitons l’anxiété, la colère, la dépression, la peur, la culpabilité et le pessimisme et cultivons la joie, le rire, l’optimisme, le bonheur qui sont des anti-vieillissement de premier ordre à privilégier !

Bien vieillir et être en bonne santé c’est avoir une bonne mémoire, penser et agir avec précision, s’activer,  se coucher et se réveiller facilement, rire et être gai,  conserver des relations, s’ouvrir sur le progrès, apprécier la nature et l’environnement, donner du sens à sa vie et assouvir ses passions. En effet de Verdi, Michel Ange,  Le Titien, pour n’en citer que quelques uns, étaient des passionnés et ont vécu très longtemps pour leur époque. Et ne regrettez pas de vieillir:  » Tout le monde n’a pas ce privilège »!


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

1 commentaire


  1. Oui, vieillir le mieux possible est vraiment le rêve de chacun ! Tes nombreux conseils sur ce sujet sont essentiels et précieux pour mettre toutes les chances de notre côté… Merci et bonne soirée !

Trackbacks

  1. Bien-être et vieillissement : vieillissez bien ! - Bien-être au naturel
  2. Prenez votre cerveau en main pour veiller à son bon fonctionnement ! - Bien-être au naturel

Ecrire un commentaire