Bien-être et vieillissement : vieillissez bien !

janvier 21, 2016 |  écrit par  |  Non classé

 »Chaque homme désire vivre longtemps

mais aucun homme ne voudrait être vieux. »

(Jonathan Swift)

Pour-etre-heureux-attendons-d-avoir-70-ans-!_width585

A travers les âges, la vieillesse a toujours suscité la fascination aussi de nombreux écrivains, scientifiques, médecins, explorateurs ont cherché en vain la  »fontaine de Jouvence ». Serait-il possible qu’un jour, on nous propose une potion magique accessible à tous : rêve ou réalité ? Qui vivra vieux, verra…

Autrefois, on pensait que nous étions génétiquement programmés pour vieillir à un certain rythme un peu comme nos aïeux qui étaient vieux à 60 ans et qui ignoraient radicaux libres, insulinorésistance, glycosylation des protéines et hormonothérapie de suppléance. Des sujets qui passionnent toujours le monde médicale et qui font avancer les recherches sur le vieillissement.

Les recherches ont démontré que notre ADN n’hérite que de 10 à 15% de ce taux de vieillissement et que notre mode de vie influe considérablement sur notre longévité. L’âge est bien entendu inévitable mais pas le vieillissement. On remarque  dans la population mondiale une augmentation croissante du nombre des personnes âgées dans les pays développés et ce phénomène est appelé  »vieillissement de la population » : d’ici 2020 le nombre de personnes de plus de 60 ans devrait atteindre le milliard ! Mais, en contre-partie, cette croissance rapide du nombre de personnes âgées entrainera une augmentation des maladies dégénératives chroniques. En plus des 3 principales causes de mortalité (cardiopathies, cancers, accidents vasculaires cérébraux) de plus en plus de personnes vont souffrir de problèmes de santé mentale (dépression, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson) et de perte de mémoire liée à l’âge.

Concernant la santé de votre cerveau, je vous propose un ouvrage qui pourra vous aider à devenir acteur de votre santé en changeant votre alimentation pour renforcer votre cerveau. Le Docteur David PERLMUTTER, neurologue américain de renommée internationale, nous explique dans cet ouvrage, le fonctionnement des intestins et de la flore intestinale et son lien direct sur notre santé et celui de notre cerveau en particulier. Il nous informe de façon limpide des avancées de la recherche et nous donne des recommandations pratiques avec des recettes qui associent notamment probiotiques, prébiotiques, aliments fermentés, sans gluten et à faible teneur en glucides.

Ce livre L’INTESTIN AU SECOURS DU CERVEAU paru, le 6 janvier dernier, aux Éditions MARABOUT est disponible sur : www.marabout.com

 

livre cerveau

 

De nos jours nous pouvons espérer vivre jusqu’à environ 80 ans alors qu’au début du XXème siècle l’espérance de vie n’était que de 47 ans ! Les progrès de la médecine devrait augmenter notre espérance de vie dans les décennies à venir et nous pourrons peut-être atteindre l’âge de 120 ans…

Ce fût probablement Aristote qui a décrit comment  »vieillir avec succès » en utilisant le terme eugeria qui signifie vivre une longue vie heureuse sans souffrir et sans être un fardeau pour les autres. En médecine, le terme  »progeria » est utilisé pour décrire un syndrome de vieillissement avancé. En 1997, Jeanne calment avait célébré son 122ème anniversaire avant de décéder et faisait encore preuve d’intelligence, d’humour et de curiosité et aujourd’hui beaucoup de personnes très âgées vivent allègrement et sereinement leur vieillesse : cela nous remplit d’espoir de pouvoir échapper à la démence.

 

Bien vieillir c’est quoi ?

Drei attraktive Senioren halten glücklich ihre Daumen hoch

Bien vieillir c’est :

-Jouir d’une bonne santé et d’un un corps qui fonctionne bien .

-Avoir une bonne mémoire.

-Penser et agir avec précision.

-Avoir assez d’énergie pour pratiquer certaines activités physiques.

Dormir et se réveiller facilement.

Rire et être enjoué.

-Aimer et être aimé, avoir des amis.

-Faire preuve de curiosité et s’intéresser au monde qui nous entoure.

-Être optimiste et gai.

 

Comment vieillit notre corps ?

comment le corps viellit

Jusqu’à 35 ans vous êtes au mieux de votre forme puis s’amorce une baisse progressive à tous les niveaux à moins bien entendu que vous décidiez de réagir pour inverser la vapeur ! La quarantaine est un passage délicat pour certains : on se sent jeune mais on se sent vieilli . Le changement le plus important après 35 ou 40 ans est le changement de l’aspect physique : le gras s’installe au détriment de la masse musculaire et une augmentation du poids est souvent inévitable. Cœur et poumons deviennent moins performants et la digestion perturbée par la diminution des sucs gastriques et des enzymes entraine une moins bonne absorption des nutriments. Bonne nouvelle, au niveau du cerveau, bien que survienne une perte de cellules nerveuses, il est possible d’augmenter et de stimuler les liens entre les neurones grâce à l’exercice physique et mental. La densité osseuse diminue c’est pourquoi une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont recommandées pour maintenir une bonne ossature. Après 65 ans, l’audition peut diminuer, les dents se déchausser et la peau s’amincir ; la diminution des hormones chez l’homme et chez la femme provoque respectivement andropause et ménopause.

Programme peu encourageant me direz-vous ? Rassurez-vous, il existe néanmoins des moyens de prévenir et de combattre ces inconvénients liés au vieillissement et il n’est bien entendu jamais trop tard pour commencer ! De nombreuses exemples de personnages célèbres dans l’histoire nous ont prouvé qu’il est possible  de vivre bien pendant de longues années : Le Titien peignait de magnifiques toiles à 80 ans ; Verdi a composé des opéras à plus de 70 ans et Michel Ange vécu jusqu’à 91 ans. Ces personnes vivaient à une époque où l’espérance de vie moyenne était de 40 ans à croire que hormis le fait d’avoir échappé aux maladies et infections environnantes ils doivent leur longévité exceptionnelle à une activité cérébrale intense.

Tuberculose, typhus, pneumonie ont longtemps menacé l’homme jusqu’à l’arrivée des antibiotiques et ds mesures d’hygiène préventives. Aujourd’hui, nombreuses techniques de dépistage et de prévention (bilan sanguin, radiographie, IRM.. ) permettent de déceler tôt des maladies qu’ils seraient difficiles de soigner si elles étaient découvertes tardivement.

 

Des points communs chez les centenaires :

couple de personnes agées s'enlacent

De nombreuses études effectuées sur des populations comprenant un grand nombre de centenaires (Crétois, Andins, habitants d’Okinawa, peuple Hunza…) ont permis de relever des caractéristiques communes chez les centenaires :

-Ils boivent et mangent avec modération.

-Ils vivent dans le présent.

-Ils sont optimistes.

-Ils sont très curieux et s’intéressent à beaucoup de choses.

-Ils stimulent sans cesse leurs capacités intellectuelles.

-Ils sont toujours entourés par leur famille ou des amis.

-Ils maintiennent un but à leur vie.

Toutes ces communautés vivent dans des endroits particulièrement privilégiés, loin de la pollution. Leur alimentation frugale est basée sur des plantes (fruits, légumes, herbes aromatiques) exemptes de contamination par les acides et les fertilisants mais qui renferment de nombreux nutriments et graisses insaturées (huile d’olive…) indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Ils maintiennent une activité physique presque jusqu’à la fin de leur vie en appréciant les choses simples de la vie et en vivant en paix avec leur entourage et leur environnent. Une vie simple et agréable !

 

Pour battre des records de longévité en conservant une santé de fer, je vous recommande un livre des éditions Leduc’s fait pour vous . Cette véritable bible nutritionnelle qui prêche, le plaisir, le goût et le bien-être vous permettra de vivre mieux et plus longtemps. Anne Dufour et Carole Garnier vous présentent un programme coaching et des recettes hyper-faciles et inédites pour imiter les centenaires d’OKINAWA !

Plus d’informations sur

wwww.editionsleduc.com

 

51i-EqDn7+L._SX355_BO1,204,203,200_

 

L’avenir et le vieillissement :

 

avenir du vielleissement

 

Les recherches médicales ont fait d’énormes progrès et continuent de s’orienter dans le développement des cellules souches et de l’étude des tissus ou de leur multiplication pour pouvoir réparer ou remplacer des organes endommagés. Faire croitre de nouveaux organes (foie, os, cœur, rein..) est un défi que les scientifiques tentent de relever pour améliorer notre longévité.

La thérapie de télomère est un autre champ d’intérêt qui passionnent de nombreux chercheurs. Les télomères sont les segments terminaux d’ADN sur nos chromosomes. Notre corps est constitué de plus d’un trillion de cellules constituées chacune de 46 chromosomes et chaque chromosome possède deux extrémités, chacune ayant son propre télomère, pour un total de 92 télomères par cellule ! Pour mieux comprendre ce mécanisme précieux je vous recommande cette vidéo du magazine  »envoyé spécial » consacrée à la biologiste Elisabeth Blackburn (prix Nobel de médecine en 2009) sur les télomères, à voir : ici

 

telomere

Pour en savoir plus sur télomères et télomérases : SCIENCE

Avec l’âge apparait un raccourcissement des télomères (petits capuchons qui protègent l’extrémité de nos chromosomes) qui entraine le vieillissement de nos cellules. Pourrons-nous inverser ce processus ? De nombreux chercheurs se penchent sur l’enzyme télomérase.

 

 

Une plante anti-âge par excellence :

L’astragale

 

astragale

 

L’astragale (Astragalus membranaceus) ,Huang Qi, est une plante du Nord-Est de la Chine qui pousse en lisière des forêts. Ses racines sont récoltées seulement lorsqu’elles atteignent quatre ou cinq ans et sont ensuite séchées et coupées en lamelles ou en tranches avec lesquelles il est possible de faire des tisanes.

L’astragale utilisée en médecine chinoise, occupe une place de premier choix en tant que tonique supérieur : elle est utilisée depuis des centaines d’années pour traiter de nombreuses maladies, prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections. C’est un médecin russe, le Dr Alexander van Bunge qui, en 1868, a décrit et étudié le premier cette légumineuse, mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que de vastes études scientifiques ont confirmé ses multiples propriétés.

La racine d’astragale est considérée comme étant un adaptogène, c’est-à-dire un remède qui augmente la résistance, la vitalité de l’organisme ainsi que sa capacité à s’adapter aux différents stress (physique, mental ou émotionnel). L’astragale possède également des propriétés antioxydantes, antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires. Cette plante médicinale a la vertu de stimuler le système immunitaire et aide le corps à mieux combattre les infections.  Un livre intéressant sur cette plante aux Editions La Vallée Heureuse  :
Astragale1 livre
Les laboratoires HBN, depuis 2013, œuvre pour apporter une réponse claire sur la protection de L’ADN et vous propose un complément alimentaire : ADN Telomèractives à l’astragale qui contient également 2 extraits spécifiques, zinc et resveratrol disponible sur www.adn-astragale.fr.

echantillons-gratuits-de-complements-alimentaires-anti-age-adn-telomeractives-10460504

Cette  initiative a été saluée en 2015 par le Docteur Philippe TAURAND, directeur du pôle médecine hospitalière en gériatrie aigüe, dans son livre RAJEUNIR aux Editions FIRST
9782754073714
La médecine anti-vieillissement est une discipline en pleine expansion et très prometteuse dont le but est de prévenir la maladie et l’invalidité mais avant d’espérer un remplacement complet de nos organes, privilégions un vieillissement naturel et sain pour avoir une bonne qualité de vie le plus longtemps possible en cultivant les qualités des centenaires : rire, positiver, s’activer, apprendre sans cesse, accepter défis et expériences nouvelles, avoir une bonne hygiène de vie avec restriction des calories et augmentation des bons nutriments essentiels (vitamines, anti-oxydants…), le maintien d’un poids stable sans surcharge graisseuse, lire, écrire, écouter de la musique, jouer… VIVRE !
 »La vie est une aventure incroyable soit rien du tout » 
Hellen Keller
468743-reforme-pensions-vieillesse-affecterait-canadiens

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

1 commentaire


  1. Merci pour votre article, ce fut très intéressant comme point de vue. Au plaisir de vous relire

Trackbacks

  1. Prenez votre cerveau en main pour veiller à son bon fonctionnement ! - Bien-être au naturel

Ecrire un commentaire