Fruits et légumes : comment encourager les enfants à les consommer ?

novembre 29, 2016 |  écrit par  |  Non classé, Recettes naturelles santé

enfants-et-fruits-et-legumes

 

Depuis des décennies, les études et la recherche ont permis d’affirmer la relation étroite entre alimentation et santé. C’est pourquoi, au début des années 2000, les pouvoirs publics français ont mis en place une politique nutritionnelle de santé publique avec une grande partie consacrée à l’alimentation des enfants.

Pour éduquer les enfants en matière de nutrition, il s’agit d’abord de leur parler du plaisir de manger car leur imposer un légume comme une contrainte va les inciter à se méfier. Quand ils choisissent un menu, c’est d’abord plus par plaisir que par souci de santé. Néanmoins, expliquer aux enfants les bienfaits des fruits et des légumes frais sur notre santé est une bonne chose car ils contiennent de nombreux minéraux et vitamines indispensables à notre bien-être.

 

Le plaisir alimentaire ça s’apprend !

csm_ges_ern_vitamine_3_02_52db18ad27

Pas toujours facile de faire manger des fruits et des légumes aux enfants
mais il est facile d’y remédier en s’appuyant et en cultivant les 3 dimensions du plaisir alimentaire.

 

La dimension sensorielle : les sens ont un rôle très important dans la façon de nous alimenter et encore plus chez les enfants. Toutes les qualités organoleptiques (saveurs, senteurs, couleurs, formes, textures, consistances…) sont très variées dans la famille des fruits et des légumes frais. Le monde végétal, passionnant à travailler, offre de nombreuses possibilités gustatives et créatives : les associations de saveurs et de couleurs sont infinies.Les enfants boudent parfois les légumes à cause de leur légère amertume et sont plus attirés par les fruits du fait de leur saveur sucrée. Bien souvent ils n’apprécient pas certains légumes qu’ils jugent trop forts en goût et marqués par une odeur incommodante. A nous de choisir les fruits et légumes qui flatteront les papilles de nos enfants.

Le plaisir symbolique : la dimension sensorielle ne conditionne par à elle seule le plaisir alimentaire des enfants puisque souvent ils consomment des aliments pour ce qu’ils représentent. Il ne suffit donc pas que l’aliment soit bon mais il faut qu’il soit porteur  de valeurs positives. Par exemple, les épinards de Popeye ont marqué de nombreuses générations bien qu’en réalité ce légume soit bien moins pourvu en fer que d’autres aliments tels que les fruits secs. Les jeunes enfants entretiennent un rapport étroit avec certains aliments (pâtes, riz…) de par leur effet rassasiant et leurs caractéristiques sensoriels mais en grandissant la dimension culturelle et cognitive devient plus importante. Aussi informations, représentations et valeurs symboliques peuvent influer les préférences alimentaires des enfants.

Le plaisir partagé :  le plaisir alimentaire dépend aussi de la joie éprouvée en mangeant un plat commun avec le autres mais pour l’enfant le  »manger avec les autres » va plus loin que le plaisir partagé : voir ses parents manger l’aident à dépasser sa tendance à rejeter tout ce qui est nouveau. C’est d’ailleurs vrai pour tous les mammifères qui sont rassurés quand ils voient un congénère plus âgé manger un aliment.

 

Réenchanter les fruits et les légumes :

multe_fructe_si_legume-852x480

 

A chaque âge sa spécificité.

En éducation alimentaire, il n’est jamais trop tard pour bien faire

et à tout âge on peut mette en place un apprentissage en intégrant progressivement de nouveaux aliments.

 

De 0 à 5 ans les bonnes habitudes s’installent :

cepktwuwqaang5n

Après 4 à 6 mois d’allaitement au sein ou au biberon, les bébés  se mettent à manger des aliments « solides » et commencent la diversification alimentaire  : jusqu’à 2 ou 3 ans, les enfants sont curieux de découvrir de nouvelles saveurs. C’est la période idéale pour élargir leur palette gustative. Plus on fera manger de  fruits et légumes avant 3 ans plus il y a aura de chance que l’enfant garde une alimentation diversifiée en grandissant. Alors, n’hésitez pas à faire goûter un maximum de fruits et légumes à votre bébé ! Vers 3 ans, beaucoup d’enfants redeviennent plus difficiles et refusent de goûter à de nouveaux aliments, c’est normal rassurez-vous ! Même si faire accepter de nouveaux légumes à votre enfant devient difficile, ne relâchez pas votre éducation alimentaire et continuez à lui proposer de façon régulière des fruits et légumes frais variés.

 

De 6 à 12 ans, restez ferme

face aux résistances culinaires de vos enfants :

61-il-ne-mange-presque-rien-cest-grave

Leur entêtement face à certains aliments peut parfois perdurer mais ils acceptent néanmoins de goûter de nouveaux aliments et vous devez continuer à les encourager pour susciter leur plaisir de manger.

 

De 13 à 18 ans :

adolescenta

Les ados sont acteurs de leur alimentation et comme ils peuvent se servir seul, il est recommandé aux parents de mettre à leur disposition un panier de fruits et légumes frais disponible dans la maison mais aussi disponible dans le frigidaire ou sur le plan de travail. Ainsi, vos ados vont pouvoir, à tout moment croquer une carotte, une pomme, une tomate… faciles à manger. En cas de faim, l’ado aura le choix et cela lui évitera de se jeter sur des aliments trop gras ou trop sucrés !

 

Quelques conseils pour favoriser

la consommation des fruits et légumes frais chez les enfants :

conseils

1441-imagen-ecomenja_talleres_nutricion

 

-Des études ont prouvé que l’exposition répétée à un met ou à un aliment favorise l’acceptation de ce met. Il est donc conseillé de proposer régulièrement à l’enfant des fruits et légumes variés pour l’inciter à goûter. En associant votre enfant à la préparation des repas, en l’invitant à faire les courses avec vous, en lui faisant toucher les aliments, en les nommant et en les décrivant (couleur, saveur, forme), en lui expliquant comme sont cultivés les fruits et les légumes, vous aiderez votre enfant à se familiariser avec ces aliments qu’il acceptera de manger plus volontiers. Cultiver un pied de tomates dans un pot, par exemple,  permet de mieux faire aimer les légumes aux enfants.

 

Family Eating Meal Together In Kitchen

-Se retrouver en famille ou avec des amis autour de la table permet à l’enfant de se familiariser avec la nourriture et de manger avec plaisir. C’est en imitant et en observant que l’enfant modifie et acquiert ses habitudes alimentaires. Les habitudes alimentaires et la consommation de certains fruits et légumes plus marqués selon les régions peut favoriser la consommation d’un fruit ou d’un légume.

– Une ambiance chaleureuse dans un environnement convivial permet d’associer les fruits et les légumes frais au plaisir et non pas au stress et facilite le moyen de les faire accepter sur le long terme. Le moment du repas doit être un moment d’échange et de plaisir partagé. En matière d’éducation alimentaire entre rigidité et laisser-faire, le mieux est d’instaurer des règles mais avec un peu de souplesse en fonction du contexte et de la personnalité de l’enfant. Par exemple, on évitera le grignotage mais après une séance sportive on peut faire une exception.

-On pourra stimuler les sens pour que la consommation des fruits et légumes soit quelque chose d’agréable. Cuisiner un plat qui sent bon, stimule l’appétit et donne envie de passer à table ! Privilégier les fruits et légume de saison et imaginez des repas monochrome par exemple un menu tout orange avec carottes râpées, crevettes à l’orange, gratin de courge, mimolette extra-vielle et clémentine ! Un chou fleur au gratin a souvent plus de succès que cuit à la vapeur. Mon petit fil adore quand je prépare ses crudités en dessinant un personnage ! Une jolie table et de plats bien préparés sont toujours plus agréables pour les sens : les aliments  en petits dés, en lamelles, en copeaux, agrémentés d’herbes aromatiques enjolivent un plat. Laissez vos enfants s’initier à la décoration de vos plats en laissant libre cours à leur imagination : ils adorent ça !

 

Astuces pour faciliter la cuisine des fruits et légumes frais :

 

Proposez du cru !

3fb

Bol de radis, bâtonnets de carottes, tronçons de céleri, tranche de tomate, rubans de courgette, taboulé de chou-fleur permettent de faire la part belle aux crudités pour aiguiser l’appétit des enfants. Inutile de vous lancer dans des préparations longues et fastidieuses, optez pour des légumes qui se préparent rapidement et qui permettent de garder leur croquant : les enfants adorent quand ça croque ! La vinaigrette c’est magique et les enfants peuvent participer à sa préparation pour agrémenter salades et petits plats.

 

Faites chauffer four et cocottes :

 

gratin-de-legumes-dhiver

Pot au feu, potée, ratatouille, gratin de légumes, compote de fruits…. toutes ces préparations permettent de concentrer les saveurs et pendant que ça cuit on termine ses devoirs ou en prend son bain !

 

Utilisez les restes :

 

c4ac6405-f6a5-4194-b811-7df822757825

Si vous avez cuisiné trop de fruits ou de légumes vous pourrez les conserver dans des boites hermétiques pour les utiliser pourquoi pas d’une autre façon le lendemain ou un autre jour. Soupe, plats mijotés, gratins… se réchauffent très bien ou se conservent au congélateur. Utilisez vos restes de fruits et légumes pour confectionner des jus vitaminés.

 

Un excellent livre

pour cuisiner bio avec vos enfants :

1082737710

Disponible sur la boutique

 www.terrevivante.org.

 

Pour partager de bons moments culinaires avec vos enfants, voici un excellent livre qui devrait vous plaire pour apprendre à vos enfants les principes de base et les savoir-faire de la cuisine saine et bio :

-Privilégier les fruits et légumes de saison.

-Avoir la main légère sur le sucre et le beurre.

-Économiser l’énergie.

Dans ce livre, Je cuisine bio avec les enfants (éditionts Terre vivante), Marie Chioca, auteure, créatrice et photographe vous propose des recettes, très pédagogiques, pour plaire à vos enfants en fonction de leur âge, les « bouts de choux » (4 à 7 ans) et les  »grands chefs » (12 à 18 ans) en n’oubliant pas les  »petits cuistots » (8 à 11 ans). En cuisinant ces recettes avec vos enfants, vous répondrez à leurs interrogations et vous pourrez leur confier des conseils indispensables pour leur santé future et le bien-être de la planète. Joindre l’utile à l’agréable !

J’aime beaucoup le contenu de cet ouvrage  : les recettes sont parfaitement expliquées et adaptées à chaque âge pour faire aimer la cuisine aux enfants. Les recettes sont illustrées par des photographies aussi jolies que gourmandes ! Tous nos sens sont sollicités !

 

Les enfants cuisinent et c’est un vrai festin…

Mon petit fils Tom, 6 ans, a adoré préparer et déguster :

Le  »Croque grenouille » à la crème  de petits pois

croque-grenouille

 

Les crêpes complètes Vachette !

5-crepes-completes-vachette


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire