Nutrition : bien s’alimenter pour être en bonne santé.

décembre 7, 2017 |  écrit par  |  Non classé

« Celui qui ne sait pas manger correctement ne peut pas vivre »

(Sun Simiao)

Manger et bouger font partie de plaisirs de la vie ! Ces deux activités sont indispensables pour rester en bonne santé et lutter efficacement contre certains maladies.

Si l’on en croit les papyrus retrouvés dans les tombes de l’ancienne Egypte, déjà les bienfaits des aliments étaient reconnus et Hippocrate, il y a 2400 ans, ne concevait pas le régime comme une pratique parallèle à l’art médical, ni comme une de ses application ou l’un de ses prolongements, mais comme le socle même de la médecine.

Dans le monde, des millions de personnes souffrent de diabète (422 millions en 2016)  qui génére des milliards d’euros de dépenses de santé. En France, 5,1 millions de personnes sont concernées soit 8% de la population et on évalue à 800 000 les diabétiques non encore diagnostiqués. Quant aux maladies cardiovasculaires, elles emportaient en 2012, 17,5 millions de personnes par an et l’on sait que les facteurs de risques sont intimement liés au modèle alimentaire et à l’hygiène de vie. De nombreuses études démontrent que bien des maladies dégénératives et le cancer pourraient être évités par un changement d’habitudes alimentaires.

L’industrie agroalimentaire :

Mauvaise pourvoyeuse alimentaire !

 

Il est parfois bien difficile de faire le tri quand toute la publicité reprend à son compte des recommandations de santé dans le seul but d’écouler les productions de l’industrie agroalimentaire. Si les aliments en question étaient à la hauteur de nos besoins, se serait merveilleux mais hélas, les priorités du coût de production et la rentabilité ont souvent un impact négatif sur la qualité des produits qui sont alors néfastes pour notre santé. Les produits déjà cuisinés, de longue conservation nous font perdre les références du goût mais aussi la connaissance des produits sous leur forme naturelle. Heureusement, les associations, les adeptes des produits locaux et bio laissent entrevoir un avenir meilleur pour notre santé. Cependant, les consommateurs qui ne sont pas encore pas conscients de ce problème, permettent à la puissance financière de l’agroalimentaire de perdurer avec le profit pour seule préoccupation ! Les industriels poussent les consommateurs à dévorer toujours plus gras, plus salé ou sucré et pas facile de s’y retrouver parmi toutes les allégations plus ou moins mensongères mentionnées sur les emballages.

 

Savons-nous manger ?

Pressés par le temps, nous écourtons le temps passé à cuisiner et nous accordons trop de place au plats préparés vite réchauffés au micro-ondes. Pourtant manger est un acte très compliqué car avant d’avaler quoique ce soit il faut choisir ses aliments, les reconnaître, définir s’ils sont dangereux ou bons pour la santé puis il est important de les sentir, de les goûter, de les préparer, de les sentir, de les déguster… Mais que sont devenus les aliments que mangeaient nos parents ? Beaucoup ressemblent aux anciens par l’emballage ou l’aspect mais hélas ils sont dépourvus  des nutriments essentiels à notre santé.

Savoir manger passe donc par l’apprentissage du goût et par l’organisation des repas car contrairement au repas d’autrefois ceux d’aujourd’hui se sont « contractés » et les menus sont devenus moins équilibrés. Les nutritionnistes s’accordent pour dire que ces repas mal équilibrés sont responsables du surpoids de beaucoup de maladies. Cela ne veut pas dire que l’on mange trop mais mal et pas assez en sautant des repas et en grignotant à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Il est donc important de réhabiliter le repas complet qui permet un apport varié de nourriture assurant ainsi les besoins nutritionnels de l’organisme et évite les troubles du comportement alimentaires du type grignotage et compulsions. Le petit déjeuner ne doit pas non plus être négligé, il est nécessaire pour maintenir, en particulier chez l’enfant, la mémorisation et l’attention au cours de la matinée. Les portions alimentaires sont importantes, les américains mangent trop parce-que ces sont trop importantes. En France, les portions sont moindres mais nous n’avons pas encore suffisamment le réflexe de manger des fruits et légumes bien que le PNNS, Progrmme nationnal de Nutrition Santé,nous recommande de consommer 5 fruits ou légumes par jour.

  • Une portion de légumes représente respectivement 150 à 250 g en poids net dans l’assiette pour un ado ou un adulte.
  • Un fruit ou une assiette de crudités correspondent à 100 ou 150 g.
  • Pour les enfants de primaire, c’est 50 g de fruits et 100 g de légumes.
  • Les rations de viande, quant à elles, ne devraient pas dépasser 60 à 80 g pour un enfant et 130 g pour un adulte.

L’organisation des courses est devenue une notion négligée, voire oubliée bien que savoir manger c’est comprendre ce que l’on achète et comprendre aussi la valeur nutritionnelle des aliments. Cela demande  un peu d’attention mais on peut vite prendre plaisir à bien choisir pour mieux nourrir sa famille.

Nous ne pouvons donc nous résoudre à accepter que l’alimentation ne se résume qu’à une gélule, une poudre, une capsule alors défendons une alimentation saine  et retrouvons les odeurs, les saveurs, les couleurs des plats d’une cuisine faite maison. Pour améliorer notre santé et nous assurer une longévité de qualité, nous pouvons concilier gastronomie et diététique en respectant des règles de sagesse alimentaire indispensables car la nutrition est préventive et curative. En Chine, l’aliment nourrit et soigne en même temps.

 

Comment bien manger :

En matière de santé la prévention n’est plus une utopie mais une réalité et une prise de conscience du corps médical et espérons-le de chacun d’entre nous. Hippocrate avait raison, l’aliment doit être notre premier médicament et « manger bien » devient un impératif, manger bon aussi mais en oubliant le mot régime car la notion de  plaisir doit rester primordial.

Le monde dans lequel nous vivons va vite, trop vite ! Cette société de consommation, de surconsommation, d’argent, de robotisation de l’individu, société du bruit, d’angoisses… engendre le stress et ces perturbations psychologiques entraînent à la longue des maladies somatiques : des études ont démontré un lien entre un état de stress important et prolongé et et l’apparition d’un ulcère à l’estomac. Il est donc important de renforcer notre résistance au stress par l’alimentation et pour mieux résister aux maladies, il faut connaitre les bienfaits des aliments et comprendre comment il faut les consommer.

Les aliments sont le carburants indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils nous apportent des éléments indispensables mais permettent aussi d’éliminer des toxines et de nettoyer nos organes encrassés. Notre alimentation doit être équilibrée et il important de sensibiliser très tôt les enfants à de bonnes habitudes alimentaires.

 

Des livres pour bien vous alimenter :

Pour vous convaincre définitivement des bienfaits avérés de certains aliments afin qu’ils figurent dans votre panier alimentaire, je vous invite à découvrir l’Encyclopédie des Supers aliments (éditions Flammarion) pour booster votre équilibre ! Dans cet ouvrage, Emilie Laraison (blogueuse, photographe et auteure de plusieurs ouvrages culinaires) et le Dr Arnaud Cocaul (médecin nutritionniste spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire et auteur de nombreux livres prodiguant des conseils pour perdre du poids) vous proposent 50 fiches détaillées de produits vertueux pour notre santé (avocat, concombre, carotte, cacao, betterave, courgette , figue, gelée royale, haricot vert, myrtille, soja, quinoa, graines de chia, kale, saumon, gingembre…) pour profiter de leurs bienfaits avec en plus 150 recettes  faciles et gourmandes.

 

 

Dans le livre, pour MANGER MIEUX ET MEILLEUR de 0 à 100 ans (éditions du Rocher), le professeur Henri Joyeux (professeur honoraire de cancérologie et de chirurgie digestive) et Jean Joyeux (nutritionniste spécialisé en nutrition sportive) vous apprennent à discerner les information biaisées des publicités séduisantes, celle-là mêmes qui vous empêchent de comprendre et prévenir ce qui vous menace : diabète, obésité, cancers, maladies cardio-vasculaires et toutes les maladies auto-immunes, des rhumatismes à l’Alzheimer. Ce livre est une boussole indispensable pour apprendre à mieux remplir vos paniers, placards, frigos, quels modes de cuisson et de préparation choisir et comment construire un vrai équilibre nutritionnel sans pour autant vous ruiner. Vous allez découvrir au fil des pages de ce guide nutritionnel, une véritable gastronomie santé qui ne s’appuie ni sur les frustrations, les évictions ou les régimes mais plutôt sur des récompenses, des couleurs, des parfums, des saveurs et des sourires…

 

 

Le Dr Jean-Michel Chast, homéopathe et gastronome, médecin généraliste  et acupuncteur vous invite à vous soigner en mangeant. Le texte clair et accessible de cet ouvrage édité par Flammarion, JE ME SOIGNE EN MANGEANT remet au cœur de notre alimentation la notion de plaisir. Saviez-vous que la carotte est bénéfique pour la peau, la circulation sanguine et les insomnies? Que le fruit de la Passion est un allié minceur? Que le romarin renforce la mémoire ? Dans cet ouvrage, le docteur Chast présente :

• Par système (nerveux, digestif, respiratoire, etc.), nos maux (entorse, bouffées de chaleur, anémie, etc.) et les aliments à privilégier en prévention comme en soin.
• Les aliments, classés de A à Z, leurs vertus thérapeutiques et leur mode de consommation optimal.

Vous allez vous approprier ses conseils  et dialoguer avec lui comme vous le feriez dans son cabinet. Interroger votre frigo ou vos maux et soignez-vous !

Le Programmes Nationnal de Nutrition Santé propose des recommandations nutritionnelles tout à fait compatibles avec les notions de plaisir et de convivialité. Chaque famille d’aliments a sa place dans votre assiette, et ce quotidiennement. Tous ces aliments sont indispensables pour assurer un équilibre nutritionnel, mais la consommations de certains doit être limitée tandis que celle d’autres est à privilégier.

Plus d’infos sur www.mangerbouger.fr+

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire