Cuisiner sans lait : des recettes pour réjouir vos papilles !

mars 16, 2016 |  écrit par  |  Dossiers, J'ai testé pour vous, Non classé

 

 

 

cuisiner sans ait

 

Aujourd’hui, de plus en plus de  personnes décident de cuisiner sans lait pour des raisons personnelles, de santé, d’intolérance au lactose ou d’intolérance aux protéines des laits animaux.

 

 

Intolérance au lactose :

protéines de lait

Le lactose est présent dans tous les laits animaux ainsi que dans le lait maternel et son intolérance est liée à un déficit à une enzyme nécessaire à la digestion du lactose : la lactase qui transforme le lactose en glucose et galactose. Quand il n’est pas digéré, le lactose provoque une inflammation de la muqueuse intestinale et de la diarrhée. Cette intolérance doit être diagnostiquée par un test médical.

Un régime sans lactose interdit les laits animaux et les produits laitiers (crèmes dessert, yaourts, crèmes glacées et certains fromages peu égouttés). La plupart des fromages secs et le beurre  qui n’en contiennent que des traces sont autorisés mais pas la crème fraiche. Heureusement, on trouve aujourd’hui de nombreux produits laitiers sans lactose . Les aliments exclus pour pallier à cette intolérance peuvent être remplacés par leurs équivalents végétaux  :  »laits »* de soja, riz, amande, noisette, crèmes végétales…

*On ne peut pas vraiment parler de  »laits » végétaux mais plutôt de boissons végétales car ces produits sont bien différents des laits animaux.

 

Allergies et intolérances

aux protéines des laits animaux :

intolerance-lactose

On distingue deux types de protéines laitières :

-Les caséines (protéines non solubles) qui caillent en présence de présure pour donner le fromage.

-Le petit lait ou protéines solubles du lactosérum qui sont éliminées par égouttage du caillé : ce sont les plus allergisantes.

Les protéines différent d’un animal à l’autre et ne présentent pas le même degré d’allergénicité, c’est pourquoi, certaines personnes qui ne supportent pas le lait de vache peuvent tolérer les protéines d’un lait de chèvre, de brebis ou de bufflonne. Il existe de nombreux tests qui permettent de définir à quel type de protéine laitière une personne est allergique ou intolérante.

En cas d’intolérance avérée aux protéines des laits animaux, tous les produits laitiers (laits, yaourts, laitages, desserts lactés et tous les fromages) doivent être éliminés de l’alimentation.

Intolérant, seulement aux protéines du lait de vache, on pourra les remplacer par leurs équivalents de chèvre, brebis, bufflonne mais avec modération.

 

Allergies alimentaires : ne vous soignez pas seul !

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, surtout chez les enfants. Il est facile de trouver des informations sur internet ou de demander conseils à des proches mais en aucun cas, il ne faut faire un diagnostic soi-même et entamer un régime en supprimant des aliments sans l’avis de son médecin traitant.

 

Boissons et crèmes végétales :

 

38vege drink

 

Les boissons végétales (riz, soja, noisette, amande, épeautre…) et les crèmes végétales sont incontournables pour remplacer les laits animaux ou, tout simplement, pour éviter leur surconsommation. Je viens de découvrir la marque EcoMil proposée par une entreprise dont les fondateurs, en 1991, motivés par l’idée d’améliorer la recette du lait d’amande, (boisson traditionnelle en Espagne qui se préparait habituellement avec une pâte d’amande mélangée à de l’eau  et chauffée dans une casserole) ont innové en développant une technique de séchage pour transformer cette pâte en poudre d’amande se diluant facilement et instantanément dans l’eau chaude ou froide pour en faire un lait d’amande instantané.

Le succès et la qualité de ce lait d’amande, définit les principes de la marque EcoMil qui a choisi de développer des produits issus de l’agriculture biologique, sains et nutritifs, sans lactose, comme alternative au lait de vache et répondant aussi aux besoins spécifiques des régimes végétariens ou végétaliens.

 

Ecomil Logo New

 

 

Aujourd’hui EcoMil est une marque leader en Europe dans la catégorie des laits d’amande bio et exporte ses produits dans plus de 50 pays dans le monde. Tous leurs produits sont bio, végétaux, sans lactose, et sans ingrédients animaux. Chez www.ecomil.com vous trouverez :

 

ecomil produits

 

Des laits de coco bio.

Des laits d’amandes bio.

Des boissons veganes bio.

Des crèmes cuisine véganes bio.

Ecomil.cuisine.amande.bio_-643x1024

J’utilise la crème végétale Ecomil amande bio dans ma cuisine : elle ne caille pas au cours de la cuisson et je peux sans problème lui ajouter des aliments acides (citron, vin, moutarde). Elle remplace avantageusement la crème fraiche animale dans mes soupes, sauces, crèmes, gratins, desserts… Délicieuse, onctueuse,  longue conservation, prête à l’emploi c’est une incontournable dans le placard des réserves culinaires pour réussir à coup sûr pleins de recettes et nous régaler.

 

 

Calcium :

alimenti-ricchi-calcio-accantoalladonna-1

Le calcium est le composant majeur de notre squelette, il représente 1,8% de notre poids corporel adulte.

Les produits laitiers n’ont pas le monopole de ce précieux minéral : le calcium est également présent dans les eaux minérales et de source (Hépar, Contrex, Tallians, Courmayeur, Vittel) ainsi que dans les produits végétaux. Les céréales complètes (amarante, l’épeautre, le kamut, le quinoa),  les légumineuses (haricots blancs haricots rouges, soja, lentilles), les fruits et légumes contribuent largement à couvrir nos apports en calcium.

Pensez aux algues et aux plantes sauvages comme l’ortie qui contient 600 mg de calcium pour 100g !

Préférez les légumes bio, cultivés sur des sols vivants qui sont plus riches en calcium que les légumes issus de culture intensive et n’oubliez pas les fruits secs et les oléagineux :

2_fruits_secs_decortiques_entiers

-Les amandes représentent un bon exemple de fruits secs riches en calcium avec leur 240 mg de calcium pour 100 g. Les noix par contre en contiennent 170 mg pour 100 g, tandis que les noisettes 140 mg et les pistaches 110 mg. Noix, noix du Brésil, noix de cajou, pistaches, graines de tournesol mais aussi raisins secs, dattes… sont aussi sont riches en calcium.

 

Les poissons et fruits de mer

sont aussi très riches en calcium :

 

Poissons-500x334fruits-de-mer

 

Pour 100 g

  • Sardine : 44 mg
  • Sole : 30 mg
  • Dorade : 30 mg
  • Saumon : 27 mg
  • Anchois : 30 mg
  • Palourdes : 128 mg
  • Coquilles Saint Jacques : 120 mg
  • Huitres : 130 mg
  • Sèche : 144 mg
  • Crevettes roses : 220 mg

 

 

 

Cuisiner sans lait :

ConseilExpert_BRF

Maintenant je vous propose de cuisiner bon et sans lait avec les délicieuses recettes de Marie CHIOCA qui vous propose 100 recettes riches en calcium dans son livre : Cuisiner sans lait.

Changer ses habitudes alimentaires et de se priver de certains aliments peut vous sembler bien difficile ! Oubliez vos craintes, ouvrez vite cet excellent ouvrage :

Brigitte Fichaux, diététicienne vous présente, en introduction, les bienfaits de ce régime alimentaire et les apports en calcium des principaux aliments. Et Marie CHIOCA, vous apprend à cuisiner des ingrédients très riche en calcium et vous aide à réussir les grands classiques de la cuisine traditionnelle (flans, quiches, pizzas, gratins…) avec des ingrédients alternatifs, diététiques et délicieux. En tout, 100 recettes pour tous les jours, ou pour recevoir dont certaines sont également sans gluten, sans œufs, ou végétaliennes.

Ainsi, cuisiner sans lait, ne sera plus une punition mais plutôt, une formidable expérience gustative et culinaire pour réjouir vos papilles et veillez sur votre santé ! Découvrez vite ce livre  sur boutique.terrevivante.org

 

 


Commentez mon article sur les réseaux sociaux

Loading Facebook Comments ...

Ecrire un commentaire